Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Vélo, boulot, dodo : comment trouver un job qui roule ?

Vélo, boulot, dodo : comment trouver un job qui roule ?
© Y.D.

Vous aimez le vélo ? Alors pourquoi ne pas joindre l'utile à l'agréable ? Coursier, guide touristique... Trouver un job étudiant qui vous fera pédaler, c'est possible. Et pas toujours besoin d'être un grand sportif ! De plus en plus de sociétés utilisent des vélos à assistance électrique. En selle !

Préservation de l'environnement oblige, l'écomobilité est à la mode. Vous êtes d'ailleurs nombreux à ressortir vos vélos de la cave ou à opter pour le Vélib' pour vous déplacer. Les entreprises surfent, elles aussi, sur cette tendance. Résultat : des opportunités de jobs plutôt ludiques pour les cyclistes amateurs ou chevronnés...

Coursier, livreur, facteur, street marketing... Des jobs variés 

Les possibilités sont multiples :

▪  Pourquoi pas la distribution du courrier ? La Poste recrute parfois des étudiants pour assurer le remplacement des facteurs absents pendant les vacances scolaires, notamment pour les tournées à vélo.

▪ Devenez livreur (de repas...) ou coursier à vélo. De plus en plus de sociétés dédiées à ces activités sont créées dans les grandes villes. Certaines d'entre elles embauchent des étudiants à temps partiel ou pour un job d'été. Non sportifs s'abstenir ! On vous demandera d'être rapide et vous aurez parfois de lourdes charges à transporter.  "Il faut une bonne condition physique et une certaine hygiène de vie. Un jour normal, je fais entre 70 et 80 kilomètres", raconte Yoann Damien, 22 ans, créateur de la jeune société lyonnaise de coursiers à vélo Eco-Bike (notre photo).

▪ Pensez aussi aux sociétés qui proposent des opérations de street marketing à vélo comme Cyclopolitain, PromoBike, Agycom, etc. Elles recherchent régulièrement des étudiants pour des missions ponctuelles.

Louez votre vélo et devenez guide touristique

Comme le cyclotourisme a la cote, certaines entreprises se sont spécialisées dans la location de vélos pour vous permettre de promener des touristes dans votre ville. C'est le cas de Cyclopolitain, présente dans de nombreuses grandes villes françaises.

"Nous recrutons essentiellement des personnes entre 18 et 35 ans, dont deux tiers d'étudiants. Ils ne sont pas salariés de notre entreprise mais travaillent en indépendants. Ils louent nos véhicules à la journée, en fonction de leur emploi du temps. Ce sont eux qui fixent leurs tarifs. Mais nous conseillons 40 € pour une visite d'une heure à Lyon", explique Sébastien Guérin, responsable de l'agence de Lyon et chargé du développement touristique au niveau national.

Les tarifs de la location varient de 6 € en hiver à Lyon à 40 € en été à Paris. "À Paris, ça marche généralement bien quand on est débrouillard. À Nice et Lyon aussi, surtout l'été évidemment."

Points forts du candidat idéal ?

Pour les coursiers ou livreurs à vélo, l'amour du cyclisme est évidemment indispensable."Nous sommes en selle toute la journée et par tous les temps !", souligne Yoann Damien. Mais cela ne freine pas les candidats qui sont nombreux pour ce type de  jobs. "Je reçois 4 à 5 CV par semaine sans poster d'offres. Sans compter les passants qui m'arrêtent dans la rue pour me demander comment j'ai trouvé ce job", ajoute-t-il en souriant.

Aptitudes recherchées pour le cyclotourisme : le sens du relationnel, une bonne connaissance de votre ville et la maîtrise de langues étrangères (surtout l'anglais) pour pouvoir travailler avec les touristes étrangers. "Comme il y a une assistance électrique et que les balades se font sur un rythme tranquille, vous n'avez pas besoin d'être très sportif. Nous vous formons notamment aux règles de sécurité."

Il faut être motivé pour que l'activité de guide touristique à vélo soit rentable. "Ayez le sourire, n'hésitez pas à accoster gentiment les touristes, à laisser vos cartes de visite... J'arrive à gagner plus de 100 € les bonnes journées, mais je dois déduire de mon chiffre d'affaires la location du vélo et les cotisations sociales et fiscales que je paye à l'Urssaf en tant qu'auto-entrepreneur", précise Jonathan, cyclonaute.

Pour trouver un job à vélo, pensez aux offres des sites spécialisés
www.emploi2velo.com
www.monde-du-velo.com

Trouver un job à vélo : le témoignage de Jonathan en images

Vous avez envie de trouver un job qui sorte de l'ordinaire ? Jonathan, lui, a opté pour le cyclotourisme. Auto-entrepreneur, il loue son véhicule pour promener des touristes à vélo à Paris. Étudiant, il adapte ses horaires de travail en fonction de son emploi du temps à la fac. Rencontre.

See video

Théo Cavroy - Laura El Feky

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Sans expérience, que dois-je mettre en avant dans mon CV pour un job d'été en Europe ?

N'hésitez pas à valoriser les petites expériences, les savoir-faire, le bénévolat… Pour les activités sportives, précisez que vous avez l'esprit d'équipe, que vous êtes capable de relever des défis. Tout ce qui montre vos qualités est utile !

Conseils pour trouver un job
Vers quel secteur me tourner pour un job d'été en Europe ?

Ciblez vos recherches en fonction de votre expérience et de votre niveau de langue, notamment à l'oral. Si vous n'avez pas un très bon niveau, privilégiez les jobs peu qualifiés et avec peu de contacts (plonge, cueillette…). Pensez aussi à chercher dans des secteurs qui demandent des personnes qui parlent français, notamment l'hôtellerie et le tourisme.

Conseils pour trouver un job
Quel est le pays idéal pour un job d'été en Europe ?

Le Royaume-Uni attire beaucoup les étudiants français, mais sachez que l'Allemagne propose de nombreux jobs. En plus, puisque les jeunes Français sont moins nombreux à parler allemand qu'anglais, il y a moins de concurrence !

Conseils pour trouver un job