Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (2 votes)

Le pet sitting / dog sitting pour arrondir vos fins de mois

Le pet sitting / dog sitting pour arrondir vos fins de mois
© P.V.

Pas toujours facile de trouver un job étudiant. Peut-être avez-vous déjà envisagé le traditionnel baby-sitting. Mais avez-vous pensé au pet sitting (ou dog sitting) ? Oubliez le cliché du dog sitter qui se laisse traîner par une dizaine de chiens en laisse, vous n'en promènerez souvent qu'un à la fois. Alors pourquoi pas ? 

Si vous aimez les animaux, le pet sitting peut être un bon plan pour gagner un peu d'argent sans aller travailler à reculons. C'est d'ailleurs la première des raisons qui doit vous pousser à vous lancer, puisque ce n'est pas le job étudiant le plus rémunérateur.

Le dog sitter idéal a le sens des responsabilités

"Mieux vaut être passionné", assure Julie, lycéenne, qui promène parfois des chiens dans son quartier.
"Je veux d'ailleurs devenir auxiliaire vétérinaire."

Même chose pour Priscila, 23 ans, dog sitter depuis 2 ans. "J'ai des animaux à la maison et j'ai toujours aimé ça. Quand j'étais étudiante en BEP vente action marchande, je voulais faire du pet sitting pour gagner un peu d'argent. Mais finalement, j'aimerais suivre d'autres formations pour travailler avec les chiens", sourit-elle.

Toutes deux s'accordent à dire qu'il vaut mieux avoir l'habitude des chiens pour pouvoir anticiper leurs réactions lors des promenades. "Cela dit, je vis chez mes parents qui n'en ont pas", explique Julie. "C'est l'occasion d'en côtoyer, en attendant d'avoir le mien."
Autre qualité appréciée : le sens des responsabilités. "D'autant que même pour une promenade, on a souvent besoin des clés des maîtres. Vous devez donc montrer qu'on peut vous faire confiance."

Le témoignage de Priscila en images

See video

Promenades, gardes, chiens ou chats :
adaptez vos candidatures à votre situation

Pour la garde, la nourriture est fournie par les propriétaires mais il vous faut de l'espace si vous optez pour les chiens. "J'ai de la place chez mes parents mais je préfère n'en garder qu'un à la fois, au cas où ils ne s'entendraient pas notamment", explique Élodie, 22 ans.
Mais vous pouvez aussi garder d'autres animaux : pour les chats, vous pouvez avoir un logement plus petit mais pensez à fermer vos fenêtres. "Je garde aussi des lapins, même si c'est moins payé".
Il existe également des formules de garde chez les propriétaires des animaux.
Mais prudence ! Ne répondez pas à n'importe quelle annonce.

Pour les promenades, essayez de trouver des missions près de chez vous puisque vous êtes payé à la demi-heure ou à l'heure. "En tant qu'étudiant, le bon plan c'est de faire ça pendant votre pause déjeuner près de votre fac", souligne Anaïs Drux, responsable du pôle Dogsitter de Gardicanin.

Petites annonces et sites spécialisés pour trouver des missions

Plusieurs possibilités s'offrent à vous pour trouver des missions :

  • le bouche à oreille : demandez à vos voisins et à vos connaissances s'ils seraient intéressés par vos services ;
  • les petites annonces : vous pouvez les poster sur des sites internet d'annonces comme Le bon coin ou Vivastreet, mais nous vous conseillons plutôt de vous rapprocher des vétérinaires ou des animaleries ;
  • les sites spécialisés de mise en relation de propriétaires d'animaux et de pet sitters (Gardicanin, Holidog...). C'est eux qui fixent vos tarifs. Vous gagnerez sans doute un peu moins puisqu'ils prennent une commission, mais vous pouvez être recommandé sur le site et il vous sera plus facile de décrocher des missions.

Le pet sitting, un job sympa mais pas très rémunérateur

En termes de rémunération, vous serez généralement payé entre 9 € et 10 € pour une heure de promenade. Pour la garde, comptez un peu moins de 10 € par jour pour un chien.
"Ce n'est pas le job qui rapporte le plus, mais ça me paye mes sorties. Je fais ça surtout par plaisir", confie Julie.
Sachez aussi que vous n'arriverez pas toujours à trouver des missions régulières. "On m'appelle souvent pour des gardes pendant les vacances et je suis moins sollicitée le reste du temps", précise Élodie.

Prudence !
Comme pour le baby-sitting, restez prudent. Pensez à demander aux maîtres un contact d'urgence. Renseignez-vous aussi sur vos assurances en cas d'accident. Et bien sûr, ne répondez pas à n'importe quelle annonce : pas question de vous rendre chez n'importe qui ou de vous occuper d'un animal dangereux.

Le dog sitting, bon plan pour un étudiant ?

Nous avons posé la question à Anaïs Drux, de la société Gardicanin, spécialisée dans la mise en relation de propriétaires de chiens et de dog sitters.

See video

Théo Cavroy - Laura El Feky

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Sans expérience, que dois-je mettre en avant dans mon CV pour un job d'été en Europe ?

N'hésitez pas à valoriser les petites expériences, les savoir-faire, le bénévolat… Pour les activités sportives, précisez que vous avez l'esprit d'équipe, que vous êtes capable de relever des défis. Tout ce qui montre vos qualités est utile !

Conseils pour trouver un job
Vers quel secteur me tourner pour un job d'été en Europe ?

Ciblez vos recherches en fonction de votre expérience et de votre niveau de langue, notamment à l'oral. Si vous n'avez pas un très bon niveau, privilégiez les jobs peu qualifiés et avec peu de contacts (plonge, cueillette…). Pensez aussi à chercher dans des secteurs qui demandent des personnes qui parlent français, notamment l'hôtellerie et le tourisme.

Conseils pour trouver un job
Quel est le pays idéal pour un job d'été en Europe ?

Le Royaume-Uni attire beaucoup les étudiants français, mais sachez que l'Allemagne propose de nombreux jobs. En plus, puisque les jeunes Français sont moins nombreux à parler allemand qu'anglais, il y a moins de concurrence !

Conseils pour trouver un job