Emploi en Allemagne : les profils gagnants

Emploi en Allemagne : les profils gagnants © Press photo BASF

Quelles sont vos chances de trouver un emploi en Allemagne ? Si les entreprises allemandes recrutent de nombreux étrangers, certains profils sont plus appréciés que d’autres. Sachez vous situer par rapport aux qualités recherchées par nos voisins allemands.

Faut-il être bilingue franco-allemand pour travailler en Allemagne ? Quelles sont les qualifications les plus appréciées ? Êtes-vous prêt à vous adapter à la mentalité allemande au travail ? Tous nos conseils pour optimiser vos chances d’être recruté.

Partez avec de bonnes bases en allemand et progressez sur place

“J’avais fait seulement trois ans d’allemand, donc c’était difficile en arrivant, raconte Matthieu, qui a travaillé à Bremerhaven, dans le Nord de l’Allemagne. Au départ, j’étais autorisé à parler anglais si je n’arrivais pas à me faire comprendre, mais après six mois je travaillais entièrement en allemand.”

Pour Laure, qui travaille à Cologne, la maîtrise de la langue a aussi été nécessaire pour évoluer professionnellement. “Je suis maintenant quasiment bilingue, explique-t-elle, ce qui ouvre beaucoup de portes.”

La connaissance de l’allemand est indispensable pour travailler et vivre en Allemagne, sauf si vous êtes détaché d’une entreprise française, mais vous devrez quand même maîtriser quelques rudiments. “Il n’est pas recommandable de travailler en Allemagne sans parler du tout allemand, estime François Pétré, conseiller Eures au Pôle emploi international. Mon conseil est de s’investir dans des cours d’allemand intensif.”

Selon les secteurs, l’exigence linguistique peut varier. Si elle est très forte dans le secteur médical, elle l’est beaucoup moins dans le secteur informatique, où l’on parle souvent anglais. Pour Patrice Neau, président du Forum franco-allemand, “il n’est pas besoin, en tout cas, d’être bilingue pour commencer à travailler en Allemagne.”
Sprechen Sie Deutsch ? Testez votre allemand !
Différents tests existent pour évaluer et faire valider votre niveau d’allemand. Outre le TestDaf, qui est le test de référence pour les universités allemandes, il existe aussi le Goethe-Zertifikat, délivré par le Goethe-Institut, et le Bulats, qui atteste d’un niveau professionnel.

Plus vous êtes diplômé, plus vous serez apprécié

Comme en France, vous trouverez du travail en Allemagne plus facilement si vous êtes qualifié.

Les grandes écoles, un cursus très apprécié en Allemagne

“Les formations de grandes écoles, qui n’existent pas en Allemagne, sont particulièrement recherchées, en particulier dans les domaines de l’électronique et de la physique, indique François Pétré. Pour les diplômés d’écoles de commerce, les meilleures opportunités de travail sont les offres en VIE (volontariat international en entreprise), notamment beaucoup d’offres de technico-commerciaux.”

Les doubles diplômes sont un vrai plus

“Avoir un double diplôme franco-allemand est un véritable atout pour les recruteurs allemands, selon Patrice Neau, car le double diplôme justifie d’un niveau d’allemand opérationnel et d’une première expérience (stages ou séjours d’études) en Allemagne.”

Le label UFA (Université franco-allemande) est attribué à des cursus binationaux qui répondent à des critères de qualité justifiant la remise d’un double diplôme français et allemand. “Les diplômés de l’UFA sont les mieux préparés pour chercher un emploi dans les deux pays, et plus largement à l’international.”

Sachez vous adapter !

“Les Allemands mettent une vraie barrière entre vie privée et vie professionnelle, observe Matthieu. Pas question d’aller boire une bière avec les collègues à la fin de la journée !” Avis partagé par Laure : “Plus tôt tu peux rentrer à la maison pour avoir du temps pour toi ou tes enfants, mieux c’est !”

“Dans les entreprises allemandes, il est difficile de faire changer les habitudes, considère Alexis, qui a travaillé deux ans à Hambourg comme ingénieur. Il faut convaincre. Être le chef ou s’en remettre au chef ne suffit pas pour imposer une nouvelle idée : l’expertise technique est plus importante que le statut hiérarchique.”

Si l’Allemagne n’est pas le bout du monde, les différences dans les façons de travailler nécessitent quand même une bonne capacité d’adaptation. "Les entreprises allemandes, très ouvertes à l’international, apprécient justement les jeunes qui savent évoluer dans des cultures différentes", note Patrice Neau. François Pétré le confirme : "Ce qui va vraiment jouer pour être recruté, au-delà du diplôme, c’est votre aptitude à vous intégrer et votre esprit d’équipe".

Guillaume Marchal

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Dois-je parler allemand pour trouver un emploi en Allemagne ?

Oui, la connaissance de l’allemand est indispensable pour travailler en Allemagne, sauf si vous êtes détaché d’une entreprise française.

Travailler à l'étranger
Ai-je des chances de trouver un emploi en Allemagne sans y avoir fait mes études ?

Oui. Il est vrai que les entreprises allemandes recrutent de préférence des jeunes diplômés d’universités allemandes, mais elles recrutent aussi des diplômés d’écoles d’ingénieurs françaises.

Travailler à l'étranger
Puis-je trouver facilement un emploi à Berlin ?

Berlin n’est pas la seule ville où les entreprises recrutent ! Vous trouverez aussi des opportunités dans d’autres grandes villes allemandes.

Travailler à l'étranger
Les entreprises allemandes ne recrutent-elles que des ingénieurs ?

Non. Les ingénieurs sont particulièrement recherchés, mais il existe des offres dans d’autres métiers et à d'autres niveaux de qualification : services, bâtiment, restauration, comptabilité…

Travailler à l'étranger
serveur1