Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Thanatoprateur, que faire ?

Animés par les conseillers du Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (Cidj), les forums Cidj.com vous permettent d’obtenir la réponse d’un professionnel de l’information des jeunes, à laquelle pourront s’ajouter les réactions, discussions et questions d’autres jeunes.

Portrait de Laa_Djam
offline
Inscription: 19/07/2013
Note:
Thanatoprateur, que faire ?

Salut, je souhaite devenir thanatopracteur mais je me pose certaines questions. Après mon Bac S que dois-je faire, quelle université dois-je intégrer si nécessaire, Combien d'années d'études dois-je faire, j'ai entendu parler de formation ou de concours . Pouvez-vous m'éclairer s'il vous plait car je dois vous l'avouer je suis perdue. =)

Aucun vote pour l'instant.
offline
Inscription: 03/07/2012
Note:

Bonjour Laa_Djam,
Pour exercer le métier de thanatopracteur vous devez obtenir un diplôme national de thanatopraxie délivré par le ministère de la Santé ainsi qu'une habilitation préfectorale pour l'entreprise le cas échéant.
Ce diplôme national est préparé dans deux universités, Lyon 1 et Angers, et une dizaine d'écoles privées, pour un coût de 1 000 € à 6 000 €. Si les universités recrutent des bacheliers, les instituts privés, eux, sont plus souples.
www.univ-lyon1.fr et www.univ-angers.fr
Le programme, en 1 an maximum, comprend au moins 150h d'enseignement théorique (théorie des soins de conservation, anatomie, microbiologie et toxicologie, réglementation funéraire, éléments de gestion, sciences humaines de la mort, histologie, anatomie pathologique, médecine légale). S'y ajoutent un stage pratique de 200h (une centaine de soins) et un enseignement spécifique de 20h (restauration).
Organisé une fois par an, l'examen se compose d'un écrit (6h) et d'une épreuve pratique de soins de conservation (2h). Chaque année, une centaine de thanatopracteurs sont diplômés. La plupart sont recrutés par une entreprise de pompes funèbres, mais ils peuvent aussi intégrer un service municipal ou se mettre à leur compte.
Enfin, n'hésitez pas à vous rapprocher d'une structure jeunesse pour faire le point sur votre projet d'orientation avec un conseiller.

Répondre