Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Prépa B/L ou SciencesPo Toulouse?

Animés par les conseillers du Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (Cidj), les forums Cidj.com vous permettent d’obtenir la réponse d’un professionnel de l’information des jeunes, à laquelle pourront s’ajouter les réactions, discussions et questions d’autres jeunes.

Portrait de Calamity Jane
offline
Inscription: 17/07/2017
Note:
Prépa B/L ou SciencesPo Toulouse?

[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]Bonjour à tous. [/]
[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]Après une année pleine de surprises et de rebondissements sur mon orientation scolaire, je suis (presque) arrivée au bout, avec un dilemme dont je ne trouve de solution. [/]

[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]J'ai aujourd'ui deux formations post-bac proposées: suis prise à Montaigne (Bordeaux) en B/L, ET à SciencesPo Toulouse. [/]
Je dois donner une réponse définitive avant le 19 juillet. Donc j'ai trois jours pour décider de mon avenir (quelle pression!). 

[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]Je suis dans le flou le plus total. [/]
[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]D'un côté, je sais que je vais extrêmement mal gérer la compétitivité et la pression du travail et l'ambiance de la prépa à Montaigne (classée dans les 7 premières de France). Je suis quelqu'un de très très perfectionniste, j'ai aucune confiance en moi et je hais l'échec. Je stresse très rapidement, et je veux toujours aller plus loin et dépasser mes limites.[/]
[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]Mais à la fois, sachant que je ne sais pas quoi faire plus tard (j'adore écrire, c'est la seule chose que je sais, et j'ai un profil artistique), je voudrais viser quelque chose qui m'ouvre beaucoup de possibilités, et où je puisse m'épanouir. A la limite, je voudrais faire du journalisme (accessible grâce aux prépas B/L, mais aussi (mais de manière plus restreinte) avec ScPo Toulouse). [/]

[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]D'un autre côté, je sais qu'à Sciences Po Toulouse, il y a moins de pression qu'en prépa. Les matières m'intéressent, et puis un master aussi (même si, à mon avis, les débouchés en journalisme de celui-ci sont assez restreints). Il y a du temps pour l'éleve et sa vie personnelle, et pour les associations aussi. En prépa, c'est difficile (d'autant plus pour moi, qui suis très exigeante avec le travail, et je ne cesse de me priver pour ne pas culpabiliser). [/]

[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]Plus, je suis quelqu'un qui ai toujours douté (de tout). J'hésite toujours. Et je sais pertinemment que : si je vais en prépa, je vais regretter ScPo Toulouse, et si je vais à ScPo Toulouse, je vais regretter de ne pas être allé en prépa. D'autant plus que j'ai eu ScPo par concours (donc ce n'est pas si facile d'y entrer) et la prépa en troisième phase d'admission APB (donc c'est sûrement la première et dernière fois que ça va m'être proposé). Deux choses difficiles à avoir, donc difficiles à avoir à nouveau. [/]

[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]J'ai vraiment besoin d'aide. J'ai demandé beaucoup conseil, et on me porte plutôt vers la prépa. Je pense en être capable, mais je n'en suis pas sûre : en tout cas, je sais très bien que je vais bcp souffrir! Et surtout, en prépa, je n'ai pas la certitude d'avoir quelque chose (imaginez que j'ai un concours moins bien que l'IEP de Toulouse...Je pense que je regretterai mon choix toute ma vie!). Et d'un autre côté, aller à sciencespo, c'est comme "fermer des portes" à des formations très haut placées et prestigieuses...(je peux essayer à nouveau ScPo Bordeaux, où aller à la Celsa etc.)[/]

[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]Enfin bref, merci de m'aider! [/]

[=#2c2c2c; font-family: "Open Sans", Helvetica, Arial, sans-serif; font-size: 14.6667px; background-color: #fafafa]PS : Je dois donner une réponse avant le 19 juillet, donc c'est disons, assez urgent...[/]

Aucun vote pour l'instant.
Portrait de Calamity Jane
offline
Inscription: 17/07/2017
Note:

J'ai eu un souci avec la mise en page et je n'arrive pas à le modifier : je réécris tout ici. 

Bonjour à tous. 
Après une année pleine de surprises et de rebondissements sur mon orientation
scolaire, je suis (presque) arrivée au bout, avec un dilemme dont je ne trouve
de solution. 

J'ai aujourd'ui deux formations post-bac proposées: suis prise à Montaigne
(Bordeaux) en B/L, ET à SciencesPo Toulouse. 

Je suis dans le flou le plus total. 
D'un côté, je sais que je vais extrêmement mal gérer la compétitivité et la
pression du travail et l'ambiance de la prépa à Montaigne (classée dans les 7
premières de France). Je suis quelqu'un de très très perfectionniste, j'ai
aucune confiance en moi et je hais l'échec. Je stresse très rapidement, et je
veux toujours aller plus loin et dépasser mes limites.
Mais à la fois, sachant que je ne sais pas quoi faire plus tard (j'adore
écrire, c'est la seule chose que je sais, et j'ai un profil artistique), je
voudrais viser quelque chose qui m'ouvre beaucoup de possibilités, et où je
puisse m'épanouir. A la limite, je voudrais faire du journalisme (accessible
grâce aux prépas B/L, mais aussi (mais de manière plus restreinte) avec ScPo
Toulouse). 

D'un autre côté, je sais qu'à Sciences Po Toulouse, il y a moins de pression
qu'en prépa. Les matières m'intéressent, et puis un master aussi (même si, à
mon avis, les débouchés en journalisme de celui-ci sont assez restreints). Il y
a du temps pour l'éleve et sa vie personnelle, et pour les associations aussi.
En prépa, c'est difficile (d'autant plus pour moi, qui suis très exigeante avec
le travail, et je ne cesse de me priver pour ne pas culpabiliser). 

Plus, je suis quelqu'un qui ai toujours douté (de tout). J'hésite toujours. Et
je sais pertinemment que : si je vais en prépa, je vais regretter ScPo
Toulouse, et si je vais à ScPo Toulouse, je vais regretter de ne pas être allé
en prépa. D'autant plus que j'ai eu ScPo par concours (donc ce n'est pas si
facile d'y entrer) et la prépa en troisième phase d'admission APB (donc c'est
sûrement la première et dernière fois que ça va m'être proposé). Deux choses
difficiles à avoir, donc difficiles à avoir à nouveau. 

J'ai vraiment besoin d'aide. J'ai demandé beaucoup conseil, et on me porte
plutôt vers la prépa. Je pense en être capable, mais je n'en suis pas sûre : en
tout cas, je sais très bien que je vais bcp souffrir! Et surtout, en prépa, je
n'ai pas la certitude d'avoir quelque chose (imaginez que j'ai un concours
moins bien que l'IEP de Toulouse...Je pense que je regretterai mon choix toute
ma vie!). Et d'un autre côté, aller à sciencespo, c'est comme "fermer des
portes" à des formations très haut placées et prestigieuses...(je peux
essayer à nouveau ScPo Bordeaux, où aller à la Celsa etc.)

Enfin bref, merci de m'aider! 

PS : Je dois donner une réponse avant le 19 juillet, donc c'est disons, assez
urgent...

offline
Inscription: 03/07/2012
Note:

Bonjour, ce n'est pas simple de vouloir que tout soit parfait ;-)) !
Quels seraient les points les plus dangereux pour vous : être mal en prépa et devoir rebondir après ? ou aller à l'I.E.P. de Toulouse ?
Quel est le programme d'études préféré ? Où prendrez vous plaisir à étudier ?
Dans les 2 cas il est fort probable de réussir un concours d'entrée dans une école de journalisme...
Cordialement

Répondre