Notez !
Aucun vote pour l'instant.

S’octroyer deux heures par jour pour communiquer

 S’octroyer deux heures par jour pour communiquer

Selon Chine Lanzmann, coach et formatrice en leadership au féminin, pour réussir leur vie professionnelle, les femmes ne doivent pas hésiter à se mettre en avant. Elles doivent passer plus de temps à communiquer et à développer leur réseau. Interview. 

Coach et formatrice en leadership au féminin, Chine Lanzmann est l'auteur du Guide de l’autocoaching pour les femmes. Elle accueille régulièrement des femmes ingénieurs dans son cabinet. Son constat : les secteurs industriels restent sexistes et à compétence égale, les femmes n’évoluent pas aussi bien que les hommes. Mais des solutions existent pour faire bouger les lignes et être mieux reconnue dans son travail. Le maître-mot : communiquer !  

À quel moment les femmes décident-elles de se faire coacher ?

C’est souvent suite à un blocage dans leur carrière que les femmes viennent me voir. Elles se rendent compte, en particulier après leur congé maternité, qu’elles n’évoluent pas comme elles le devraient. Généralement, elles pensent que c’est par manque de compétence puis elles prennent conscience que leur entreprise est sexiste et qu’elles doivent s’y prendre autrement.

Comment peuvent-elles faire bouger les lignes ?

En changeant d’attitude. Contrairement aux hommes, les femmes ne pensent pas nécessairement à parler de ce qu’elles font. Elles ont plutôt tendance à minimiser leur travail (elles disent par exemple qu’elles sont sur un « petit dossier ») ou souffrent du « syndrome de la bonne assistante ». Elles doivent au contraire s’efforcer de communiquer positivement sur leur travail à raison de deux heures par jour ou d’un jour par semaine. 

Comment trouver le temps de communiquer deux heures par jour ?

Pour avoir le temps de communiquer, les femmes doivent gagner du temps et alléger leur planning. Pour cela, elles doivent accepter de dire non à certaines demandes et ne pas hésiter à déléguer des tâches, à demander de l’aide et du renfort à leur patron en proposant le recrutement d’un stagiaire ou d’un assistant par exemple. 

Que signifie communiquer sur son travail ?

Il s’agit de faire savoir ce que l’on fait et de parler positivement de son travail. Cela passe par les discussions informelles avec ses collègues ou ses supérieurs à la pause café, au détour d’un couloir, dans l’ascenseur…, et de façon plus officielle : par mail, sur les réseaux sociaux, lors des entretiens d’évaluation, etc.
Pour communiquer, les femmes doivent aussi développer leur réseau. Pour cela, elles peuvent organiser des déjeuners avec des collègues, adhérer à des associations (féminines ou mixtes), participer à des événements en lien avec leur activité professionnelle, s’investir dans le réseau des anciens de leur école…

Pourquoi est-ce important de communiquer ? 

Parce qu’il est important d’avoir de la visibilité : il n’y a rien de mieux que votre patron entende au cours d’un dîner en ville que vous êtes une femme fantastique ! Plus on parle de vous à l’extérieur, plus vous serez valorisée en interne. Les femmes pensent souvent qu’il suffit qu’elles travaillent bien pour évoluer. Si c’est le cas à l’école pour passer en classe supérieure, professionnellement, ça ne suffit pas. Dans l’entreprise, il faut se faire connaître, se positionner et parler de ses souhaits d’évolution. Il ne faut donc pas hésiter à se mettre en avant. Et si cela est trop difficile pour certaines, elles peuvent faire appel à un coach : quelques séances leur permettront de prendre du recul et de trouver de l’assurance.

 

La Flash news ou comment communiquer de façon positive

Dans son Guide de l’auto-coaching pour les femmes*, Chine Lanzmann présente un outil pratique pour communiquer de façon positive au travail : la Flash news.
Elle préconise de lister des événements professionnels qui se sont bien déroulés et d’en faire état à vos collègues ou à votre supérieur que ce soit par téléphone, sur Internet, dans les réunions, dans les couloirs… « Imaginez le flash info de France Info, et ne gardez que les bonnes nouvelles…Il en reste quelques-unes, ce sont les Flash news ! Elles sont claires, courtes, rapides », explique la coach.
Il s’agit de décrire un fait et d'expliquer en quoi il vous a satisfait. Vous pouvez par exemple mettre en avant un entretien qui s’est bien passé, une formation qui vous a été utile, une collaboration fructueuse... Objectif : donner une image positive de vous et de votre travail. « Pour les femmes timides, qui manquent de confiance en elles, la Flash news est un outil extrêmement simple et efficace. À utiliser plusieurs fois par jour. En quelques semaines, vous constaterez que la façon dont les autres vous perçoivent change », souligne Chine Lanzmann.

* Guide de l'auto-coaching pour les femmes, Chine Lanzmann, éditions Pearson, 2012.

En savoir plus

Isabelle Fagotat

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.