Notez !
Aucun vote pour l'instant.

"On a trop tendance à orienter les jeunes handicapés vers des formations courtes"

"On a trop tendance à orienter les jeunes handicapés vers des formations courtes"
© Arpejeh

Boris Bertin est délégué général de l’association Arpejeh (Accompagner la réalisation des projets d’études de jeunes élèves et étudiants handicapés). Il nous explique les objectifs d’Arpejeh et les moyens mis en œuvre. Interview.

Quels sont les objectifs d’Arpejeh ?

L’association Arpejeh réunit aujourd’hui 60 employeurs privés et publics qui mutualisent leurs forces pour informer et accompagner les élèves et étudiants handicapés dans leur parcours de formation et la construction de leur projet professionnel.

80 % des personnes handicapées ont un niveau de formation inférieur au bac. Comment l'expliquez-vous ?

D’une part, il est vrai qu’il existe une forte tendance à orienter les jeunes en situation de handicap vers des formations courtes, de type CAP. D’autre part, les métiers à faible niveau de qualification sont souvent des métiers générateurs de handicaps. Par exemple, un maçon se brise la main dans un accident du travail : il devient travailleur handicapé. Or, ce risque de grave accident du travail est beaucoup plus élevé dans les métiers à faible niveau de qualification et aux conditions de travail difficiles.

Quels sont les services proposés par Arpejeh pour aider les jeunes ?

Pour les collégiens et lycéens, Arpejeh organise des “Ateliers-découverte des métiers”, qui sont l’occasion de rencontrer des collaborateurs, managers ou opérationnels, du réseau des entreprises Arpejeh et de découvrir leurs métiers. En plus des pôles Métiers, un pôle Formation et Enseignement supérieur permet aux élèves de se renseigner sur les formations existantes. Le pôle Orientation les conseille, tandis que le pôle Mission Handicap les met en contact avec les chargés de mission handicap des entreprises membres d’Arpejeh.

Arpejeh propose également aux élèves handicapés de découvrir des métiers “rares” sur le terrain, par l’intermédiaire du module “Explorations des métiers”.

Enfin, Arpejeh organise des stages de découverte professionnelle à destination des collégiens (stage de découverte en classe de troisième), des lycéens et des étudiants.

Accompagnez-vous les jeunes dans leur accès à l’emploi ?

Deux dispositifs permettent de préparer élèves et étudiants au parcours, parfois difficile, qui les attend entre la fin des études et l’atterrissage dans l’emploi.

Le premier de ces dispositifs est l’accompagnement le parrainage Arpejeh, à destination des jeunes handicapés de première, terminale (générale, technologique et professionnelle) et en études supérieures. Pendant un an minimum, un collaborateur d’une entreprise membre d’Arpejeh, formé aux techniques de l’accompagnement, s’engage aux côtés d’un jeune pour construire avec lui son projet professionnel.

Le second dispositif prépare aux entretiens de recrutement, incontournables dans la vie professionnelle. Or, beaucoup y sont encore peu préparés. Aussi, Arpejeh propose des ateliers de préparation professionnelle (APP) en direction des élèves de terminale et des étudiants en situation de handicap. Ces ateliers abordent notamment la simulation d’entretien, le débrief, l’analyse et le commentaire du CV et de la lettre de motivation.

 

Sur les réseaux sociaux
Retrouvez l'Arpejeh sur facebook
Et l'Arpejeh sur Twitter

 

En savoir plus

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Comment obtenir un certificat qui atteste mon handicap ?

La reconnaissance de votre handicap exige un certificat médical.

Etudier avec un handicap
Où trouver les coordonnées des responsables de l’accueil des étudiants handicapés dans l’enseignement supérieur ?

 

Toutes les coordonnées des chargés d’accueil dans les universités françaises sont disponibles sur www.handi-u.fr. Pour les coordonnées des référents handicap dans les grandes écoles, consultez www.cge.asso.fr.

Etudier avec un handicap
Mon handicap m’oblige à aller à la fac en taxi. Qui doit prendre en charge ce surcoût ?

L’article R-213-16 du code de l’éducation est très clair sur ce point : “Les frais de déplacement des étudiants handicapés qui fréquentent un établissement d’enseignement supérieur et qui ne peuvent utiliser les moyens de transport en commun, en raison de la gravité de leur handicap, médicalement établie, sont pris en charge par le département du domicile des intéressés.”

Etudier avec un handicap
Puis-je partir avec Erasmus si je suis handicapé ?

 

Oui, il vous suffit pour cela de vous adresser au coordinateur Erasmus de votre établissement. Il faudra lui remettre, entre autres, une attestation stipulant le degré de votre handicap et une estimation des surcoûts engendrés par votre participation au programme de mobilité Erasmus.

Etudier avec un handicap