Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Etudes au Royaume-Uni : bourses d’études et aides financières

Etudes au Royaume-Uni : bourses d’études et aides financières
© Elena R / Fotolia

Le gouvernement britannique et les administrations décentralisées de l’Ecosse, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord, ainsi que d’autres organismes britanniques, offrent quelques bourses d'études et d’aides financières aux étudiants étrangers qui souhaitent effectuer leurs études supérieures au Royaume-Uni.

Le financement des études supérieures de 1er cycle est assez restreint. Au niveau postgraduate (2nd cycle), les bourses d'études sont plus nombreuses et attribuées au mérite. Vous devez vous y prendre un an à l’avance afin de respecter les dates limites de dépôt des candidatures.

Bourses d'études et aides françaises

Si vous êtes déjà boursier de l'enseignement supérieur sur critères sociaux, demandez le maintien de votre allocation auprès du Cnous ou sollicitez une aide à la mobilité, notamment dans le cadre du programme d'échanges européens Erasmus (aide de 120 € par mois en moyenne). Renseignez-vous auprès du Bureau des relations internationales de votre université, de votre rectorat ou du Cnous.

Démarchez aussi les conseils généraux et régionaux. Si vous êtes en doctorat, vous pouvez solliciter le ministère de l'Éducation nationale ou celui des Affaires étrangères.

Si vous entamez des études supérieures en postgraduate (après la licence en trois ou quatre ans), vous pouvez postuler au programme de bourse d'études Entente cordiale (environ 11 600 € par an). Pour prétendre à ce type de bourse, vous devez avoir moins de 35 ans, avoir un très bon niveau d'anglais (score minimum de 6,5 au test IELTS), avoir un excellent niveau d'études...

Aides britanniques de l'enseignement supérieur

Le Department for Education, équivalent du ministère de l'Education nationale français, propose des aides financières pour les étudiants européens.

Ces aides étant sur critères sociaux, vous devez prendre contact avec le DFE pour obtenir un formulaire d'évaluation qui vous permettra de savoir si vous remplissez les conditions requises à leur attribution.

Emilie Grégoire

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

FAQ
Combien coûte une année d’études au Royaume-Uni ?

Une année d'études au Royaume-Uni peuvent coûter cher. Les frais varient selon l'établissement, le type et la durée de vos études, et selon la formule choisie : échange universitaire ou départ en indépendant. En solo, comptez entre 10 et 18 000 € (tout compris). Les frais de scolarité peuvent coûter jusqu'à 9 860 € pour 1 an en undergraduate en Angleterre et au Pays de Galles.

Étudier à l'étranger
Combien coûte un logement au Royaume-Uni ?

Pour un logement en résidence universitaire, comptez de 2 500 à 4 000 € par an. Une location ou colocation vous coûte entre 250 et 550 € par mois hors charges. Pour une chambre chez l'habitant, si les repas sont compris, le prix est d’environ 600 € par mois charges comprises à Londres.

Étudier à l'étranger
Faut-il un visa pour étudier au Royaume-Uni ?

Non, si vous êtes ressortissant d’un pays de l’Espace Economique Européen (EEE), vous n’avez pas besoin de visa.

Étudier à l'étranger
Etudier au Royaume-Uni : je ne suis pas ressortissant de l’EEE, quel visa me faut-il ?

Le visa (350 €) est obligatoire. Pour l’obtenir, vous devez présenter une CAS (Confirmation of Acceptance for Studies), c'est-à-dire une lettre d’acceptation de l’établissement que vous avez choisi, et prouvez que vous avez les moyens de financer vos études et de subvenir à vos besoins.

Étudier à l'étranger
Etudier au Royaume-UNI : quel niveau d’anglais demandent les établissements ?

Si vous souhaitez être admis dans l’un d’entre eux vous devez obtenir de bons scores aux tests linguistiques. Le TOEFL (90 points) est accepté, mais c'est surtout l'IELTS (6,5 points) qui est demandé. Par ailleurs, des tests spécifiques sont organisés pour certains programmes d'études (médecine, droit).

Étudier à l'étranger