Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3 (2 votes)

Rebondir en cas d'échec en prépa

Rebondir en cas d'échec en prépa
© Matematichka / Fotolia

Vous envisagez d’abandonner votre prépa en cours de route ? Vous avez échoué aux concours ou n’avez pas décroché l'école que vous visiez ? Pas de panique ! Il existe des solutions pour rebondir.

Se réorienter pendant ou après une prépa littéraire, scientifique ou économique, c’est possible, notamment à l’université. En général, toutes les prépas ont des accords avec les facs : ils peuvent vous permettre de bifurquer vers une première, deuxième ou troisième année de licence (L1, L2, L3) sans repartir à zéro.

Rebondir à l’université

Ce n’est pas automatique, mais vous pouvez, suivant votre situation, bénéficier d’équivalences. En fin de semestre ou en fin d’année, vous recevez une attestation qui traduit en crédits ECTS les connaissances et les compétences que vous avez acquises en prépa. Grâce à ces crédits, vous pouvez bénéficier d’équivalences à l’université. Ainsi, selon le nombre de crédits obtenus, vous pouvez postuler en première, deuxième ou troisième année de licence (L1, L2, L3).

Les équivalences prépa-université

Suivant les résultats que vous avez obtenus en prépa, vous pouvez espérer obtenir les crédits ECTS correspondant à la période suivie.

En règle générale :
- Un premier semestre est égal à 30 crédits ECTS.
- Une année de prépa équivaut à 60 crédits (2 semestres), ce qui vous permet d’intégrer directement une L2.
- Deux années de prépa complètes validées vous permettent d’obtenir 120 crédits et de bifurquer directement vers une L3.

Si vous abandonnez en cours d'année, vous pouvez rejoindre une L1 (première année de licence) et être dispensé d’examens dans certaines matières. Tout dépend des crédits ECTS que vous avez obtenus en prépa et du cursus envisagé. L’université étudie les dossiers au cas par cas.

Pour bénéficier d’équivalences, y compris à la fin du premier semestre, n’oubliez pas de vous inscrire parallèlement à l’université dès votre première année de prépa.

Quelle licence préparer après une prépa ?

Après une prépa scientifique, vous pouvez bifurquer vers une licence de maths, de physique, de sciences pour l’ingénieur... Après une prépa économique, vous pouvez rejoindre une licence d’économie, d’éco-gestion ou d’AES (administration économique et sociale). Si vous êtes en prépa littéraire, vous pouvez poursuivre en licence de lettres, philo, langues, histoire…

Pour plus d’informations, adressez-vous au SCUIO de la fac où vous comptez vous inscrire.

Comment demander une équivalence ?

À l’issue de votre semestre ou de votre année de prépa, vos enseignants doivent envoyer vos notes à la fac. Ensuite, une commission décide de vous accorder une équivalence ou non. Les équivalences à l’université se négocient aussi en fonction du dossier scolaire et l’on peut vous demander de repasser un examen dans une ou deux matières.

Se réorienter en BTS ou en DUT

Les passerelles entre les classes prépa et les cursus de BTS ou DUT ne sont pas systématiques. Toutefois, vous pouvez obtenir des équivalences pour certains enseignements : tout dépend de la filière que vous avez suivie en prépa et de la spécialité de BTS ou DUT choisie. Cela se fait au cas par cas, en fonction du dossier scolaire. Contactez directement les établissements.

Cela dit, après deux ans de classe prépa (si vous avez acquis 120 ECTS), vous pouvez préparer un DUT pendant une “année spéciale”, dans certaines spécialités. Chaque IUT a sa propre procédure de recrutement.

Rejoindre une école

Si vous comptez coûte que coûte intégrer une école d’ingénieur, vous pouvez vous réorienter vers une école d’ingénieurs post-bac. Il en existe une soixantaine. Les recrutements se font sur concours propres.

Après une première année de prépa validée, vous pouvez également accéder aux concours des IEP de province (recrutement à bac + 1) ou de certaines écoles de commerce recrutant après le bac.

Marine Ilario

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ

Posez vos questions, échangez vos avis, donnez vos tuyaux sur les thèmes :

Orientation & études, Stages - Jobs - Alternance, Formation continue, Aide aux projets, Partir à l’étranger,Venir en France