Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Réorientation : changer de voie peut être positif

Réorientation : changer de voie peut être positif
Réorientation : changer de voie peut être positif © Fotolia / Deaenm

Vous avez choisi une filière qui ne vous plaît pas, et vous le regrettez ? Ne vous inquiétez pas, une réorientation est toujours possible. Vous aurez peut-être, à tort, l’impression d’avoir “perdu” une année, mais en réalité vous avez acquis des connaissances et de la maturité.

Changer d’orientation en cours de route est plutôt fréquent. Après le lycée, beaucoup d’étudiants s’engagent sur une voie qui finalement ne leur correspond pas. Mais une erreur d’aiguillage n’a rien de dramatique. Cela peut même s'avérer positif, à condition de bien préparer sa réorientation.

Pour une réorientation réussie, mûrissez votre projet professionnel

Se réorienter vers une autre licence, en BTS (brevet de technicien supérieur), en DUT (diplôme universitaire de technologie), en école de commerce ou en école paramédicale… Tout est possible ! Mais, pour que votre réorientation soit réussie, prenez le temps de mûrir et de choisir une nouvelle voie.

Faites le point sur ce qui n’a pas fonctionné cette année et essayez d’identifier les raisons pour lesquelles vous envisagez ce changement : manque d’intérêt pour les disciplines enseignées ? Rythme de travail trop soutenu ? Échec aux examens ? Inquiétude quant aux débouchés professionnels ?

Posez-vous aussi des questions sur vos envies, vos passions, vos compétences, sur ce qui vous pousse ou vous freine dans la vie. Cette phase est incontournable pour la construction de votre projet professionnel

Si vous avez des difficultés ou des doutes, rencontrez les conseillers d’orientation. “À l’université, les étudiants décrochent parfois très vite. Ils peuvent venir au CIO dès octobre pour réfléchir avec un conseiller à leur projet professionnel”, explique Sylvie Vilter, directrice de l'observatoire de la vie étudiante à l’université de Saint -Quentin-en-Yvelines. Dans votre université ou votre école, dans les CRIJ, les CIO, les missions locales, les conseillers sont là pour vous aider à trouver des solutions adaptées à votre personnalité, vos goûts, vos capacités et votre projet professionnel.

Validez le plus d’UE possible

Même si vous envisagez de changer de voie, continuez à travailler et passez vos examens ! Si vous vous réorientez vers une discipline proche de celle que vous avez suivie en première année, avec les UE (unités d’enseignement) que vous avez déjà validées, vous n’aurez pas besoin de repasser tous les examens.

Dans tous les cas, les études déjà suivies ne constituent jamais une perte de temps, puisqu'elles permettent d’enrichir votre expérience et vos compétences.

Remettez-vous à niveau

Certaines universités proposent des cours de remise à niveau en maths, français, anglais ou expression écrite, qui vous permettront de repartir sur de bonnes bases. Profitez-en ! “À Saint-Quentin, nous proposons des cours de remise à niveau aux étudiants qui ont arrêté en cours d’année. Ces cours sont adaptés aux besoins de chaque étudiant et donnent de l’élan pour repartir vers un nouveau cursus ou, au contraire, confirmer son orientation”, ajoute Sylvie Vilter.

Faites un break

Faire un break avant de reprendre des études peut aussi être une bonne solution. Cette année de réflexion supplémentaire pourra même vous être très bénéfique ! Travailler ou voyager vous ouvrira d’autres horizons, vous gagnerez en maturité, en ouverture d’esprit. Vous apprendrez à mieux vous connaître, à mieux savoir ce qui vous plaît et ce qui ne vous plaît pas. Vous pourrez aussi en profiter pour améliorer une langue, par exemple.

“Faire une année de break n’est pas rédhibitoire pour intégrer ensuite un BTS ou un DUT. Le tout est de savoir expliquer ce choix et de mettre en avant ce que cette expérience vous a apporté”, conseille Didier Cherel, chef de travaux au lycée Carcouët de Nantes.

Retentez votre chance

Vous vous êtes inscrit à l’université parce que vous n’avez pas été admis dans l’école ou l’IUT de votre choix ? Alors réinscrivez-vous ! Votre dossier refusé l’année passée peut être accepté parce que vous avez mûri et que votre dossier s’est étoffé.

Marine Ilario

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ

Posez vos questions, échangez vos avis, donnez vos tuyaux sur les thèmes :

Orientation & études, Stages - Jobs - Alternance, Formation continue, Aide aux projets, Partir à l’étranger,Venir en France