Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Études de Staps: qu'est-ce que c'est?

Études de Staps: qu'est-ce que c'est?
© Llhedgehogll / Fotolia

La filière Staps est une filière avant tout scientifique. Son caractère pluridiciplinaire permet à ses étudiants de développer des compétences diverses, toujours autour du sport. Ce cursus très attrayant et demandé oblige les universités à dissuader certains candidats.

Les études de Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives) constituent un cursus universitaire pouvant aller du Deust au doctorat. Il est proposé par 50 universités en France.

Si vous n’avez pas d’intérêt pour le sport, cette filière n’est pas faite pour vous. En revanche, et contrairement à certains préjugés, pas besoin d’être un grand sportif pour intégrer cette discipline. Une activité régulière et de bons résultats au lycée sont suffisants : la pratique sportive représente 8 à 10h hebdomadaires, soit un tiers du programme.

Les deux premières années sont communes à tous les étudiants. C’est lors de la 3e année de licence qu’ils doivent choisir l’une des 5 spécialisations :

- Éducation et motricité : pour devenir professeur d’EPS, professeur des écoles… c’est la filière la plus demandée !

- Management du sport : pour organiser des évènements sportifs dans une commune ou un club.

- Activités physiques adaptées : pour proposer des activités physiques à des personnes âgées, obèses, asthmatiques…

- Entraînement sportif : pour devenir éducateur sportif ou entraîneur dans les clubs ou les fédérations.

- Ergonomie et performance motrice : pour travailler à l’amélioration du matériel sportif et des performances du pratiquant. Cette spécialité regroupe environ 1% des effectifs.

De nombreuses demandes, plus de garçons

La filière Staps est très demandée. Chaque année, plus d’un lycéen sur 10 l’inscrit en tête de sa liste de vœux sur la plateforme Admission Post Bac. Si tous les bacheliers peuvent s’y inscrire, l'obstacle est la capacité d’accueil des UFR, qui croulent souvent sous les candidatures. La sélection se fait alors par tirage au sort.

« Nous réalisons un gros travail d’information. Notre objectif est que ceux qui sont capables de réussir entrent en Staps, et d’orienter vers des filières différentes ceux qui sont faits pour autre chose », explique Jean-Louis Gouju, conseiller scientifique au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Parmi les nombreux étudiants à vouloir entrer en Staps, la majorité est titulaire d’un bac scientifique. « Le profil type, c’est un garçon, bachelier scientifique. Il n’y a pas que ça, mais c’est une constante depuis plusieurs années », poursuit Jean-Louis Gouju.

40 % des étudiants sont titulaires d’un bac S, 25 % d’un bac ES et 12 % d’un bac techno. Les littéraires sont très peu représentés : seulement 3 %.

Les bacheliers scientifiques réussissent mieux 

La 1re année est la plus difficile et constitue une barrière sélective : seulement 1 étudiant sur 3 réussit à la franchir. « C’est une formation universitaire qui demande beaucoup de compétences transversales. Sans formation scientifique, c’est compliqué. Pour vous donner une idée, seuls 1% des bacheliers professionnels réussissent en Staps. », précise Jean-Louis Gouju.

Ce sont donc les bacheliers scientifiques qui s’en sortent le mieux en 1re année, avec 58 % de réussite, suivis des ES, 46% et des technologiques, 24%.

Être bon en sport ne suffit donc pas pour réussir en Staps.On trouve dans cette filière des matières telles que la biologie, l’anatomie, la physiologie, la biomécanique, ou encore la psychologie et la sociologie.

Une L2 en Staps vous dispense du Bafa
 
En fin de 2e année de licence Staps, les étudiants obtienent un Deug (diplôme d'études universitaires générales). Celui-ci leur permet de travailler dans l'animation sans avoir besoin de passer le Bafa.

Théo Cavroy

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.