Notez !
Aucun vote pour l'instant.

La Roumanie : une destination de plus en plus prisée pour faire médecine

La Roumanie : une destination de plus en plus prisée pour faire médecine
Université de médecine et de pharmacie en Roumanie © Costel Slincu

L’année de Paces vous fait peur ? Vous avez échoué au concours ? Si vous souhaitez devenir médecin, vous pouvez tenter les études de médecine en Roumanie. C’est le choix qu’ont fait Solène et Jacques-Alexandre. Tous deux étudient à l'université la plus réputée du pays située à Cluj-Napoca, dans le Nord de la Roumanie.

Solène est en 3e année de médecine générale à Cluj en Roumanie. Jacques-Alexandre commence sa 1re année. Tous deux ont échoué deux fois au concours de la Paces en France. Mais "si la majorité sont des recalés de la Paces, de plus en plus d'étudiants arrivent ici sans avoir tenté le concours français", explique Jacques-Alexandre. Chaque année, 500 étudiants français présentent leur dossier dans cette université roumaine réputée. "Il y a quand même une sélection, puisque sur les 500 dossiers, l’université en prend 100 en médecine générale", ajoute Solen.

Une sélection sur dossier à Cluj

Le jury accepte les élèves en fonction des notes du bac – le bac S n’est pas obligatoire –, des notes de première et de terminale, tout particulièrement celles de biologie et de physique-chimie, voire des résultats de Paces si l’étudiant a tenté le concours en France. Une lettre de recommandation d’un professeur ou d’un maître de stage et un CV sont également nécessaires.

"Le jury est très sensible aux activités extra-scolaires. Avoir fait un stage infirmier, être bénévole à la Croix-Rouge ou avoir exercé toute activité bénévole en lien avec la médecine est un vrai plus", précise Jacques-Alexandre.

Des cours en français pendant 3 ans avant de rejoindre le cursus roumain

Les trois premières années d'études sont en français. "Dans chaque matière, il y a des cours magistraux en amphi et des travaux dirigés en petit groupe de 10 à 20 élèves. Les professeurs sont beaucoup plus accessibles qu’en France", raconte Solène. Les élèves doivent suivre en parallèle des cours de roumain.

À partir de la 3e année, les étudiants français font des stages à l’hôpital. En 4e année, ils rejoignent le cursus roumain. "Dans les hôpitaux roumains, les moyens ne sont pas les mêmes qu'en France. Cela nous oblige à faire un examen général plus approfondi, à prendre du temps avec les patients... J’apprécie ce lien que l’on apprend à créer avec son malade", indique Solène.

20 % d'échecs en première année en Roumanie, contre 85 % en France

Contrairement à la France, où l’on doit travailler très dur la première année, en Roumanie l’intensité des cours va crescendo. Plus on avance dans les études, plus c’est difficile. Le passage d’une année sur l’autre se fait sur les notes de contrôle continu et sur les notes des partiels. Il faut avoir la moyenne pour passer en année supérieure.

Près de 20 % des étudiants français échouent dès la première année, contre 85 % en France. D'après Jacques-Alexandre, la principale cause de cet échec est la difficulté à s’adapter à cette nouvelle vie. "Certains ont le mal du pays, n’apprécient pas la culture..."

Réfléchissez bien avant de vous lancer !

Si l'accès aux étude de médecine en Roumanie peut sembler plus simple qu'en France, la décision mérite cependant un temps de réflexion. En effet, il faudra vous habituer à une autre culture, apprendre une nouvelle langue, travailler dur en Français puis en Roumain pour passer d'une année sur l'autre. Vous serez loin de votre famille et de vos amis en cas de baisse de moral. Si vous le pouvez, comme Solenn, allez sur place avant de vous inscrire pour mieux vous rendre compte de votre futur cadre de vie et rencontrez des étudiants français. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, n'hésitez pas à contacter  la corporation des étudiants francophones qui répondra à toutes vos questions.

Les étudiants peuvent faire leur spécialité en France et passer l'ECN mais ce n'est pas facile

Quel avenir pour ces jeunes médecins ? Solène et Jacques-Alexandre souhaitent faire leur internat de spécialité en France. Après les 6 années d’études de médecine en Roumanie, les étudiants expatriés peuvent passer L'ECN (examen classant national) mais se retrouvent souvent dans les derniers du classement. Une plateforme d’entraînement en ligne a été mise en place dans les universités françaises pour se préparer à cet examen, mais elle est uniquement accessible à ceux qui étudient en France. Pour Solène, cela doit changer : "Nous sommes en train de nous battre pour avoir accès à cette plateforme et, ainsi, avoir autant de chances que les étudiants en France d’être bien classés aux ECN."



Combien coûtent des études en Roumanie ?
Selon l'université de Cluj, les étudiants étrangers paient de 3 600 à 5 000 € l'année universitaire. Ils peuvent obtenir une bourse au mérite en fin de première année. Le coût de la vie est beaucoup moins cher en Roumanie qu'en France. Pour se loger, comptez de 150 à 200 € de loyer. Sur place, la nourriture et les transports sont peu chers. En moyenne, 300 à 450 € par mois suffisent pour vivre en Roumanie.

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.