Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Les microlycées, pour “recréer des conditions d'apprentissage”

Les microlycées, pour “recréer des conditions d'apprentissage”
© Hervé Hamon / MS

Éric de Saint-Denis, professeur d'histoire-géo, cofondateur des microlycées de Sénart (77) et de Vitry (94) et membre de la Fespi (Fédération des établissements scolaires publics innovants), répond à nos questions.

Quel est l'objectif d'un microlycée ?

Un microlycée est une structure qui permet à des élèves qui ont totalement arrêté l'école, pendant quelques mois ou plusieurs années, de reprendre des études.

L'objectif est double : leur permettre de se réinsérer dans un cadre scolaire et aller vers la réussite au baccalauréat. L'année dernière, 78 % ont réussi leur bac ! Les baccalauréats ES, L et STMG sont préparés au microlycée de Sénart.

Qui peut intégrer un microlycée ?

Les jeunes de 16 à 25 ans. La moyenne d'âge des élèves en microlycée est de 20 ans. Ils ont arrêté l'école avec un niveau minimum de fin de troisième, ou bien proviennent d'une filière professionnelle inachevée. Certains sont déjà passés par une seconde, une première ou une terminale, mais souvent pour quelques mois seulement.

Il faut qu'ils n'aient aucune autre solution et que cette démarche soit à leur initiative.

En quoi l'enseignement en microlycée diffère-t-il de l'enseignement ”traditionnel” ?

En microlycée, l'enseignement se fait en petits groupes d'une dizaine d'élèves et permet un suivi individualisé. Il s'agit de redonner confiance en soi pour recréer des conditions d'apprentissage.

L'évaluation des élèves n'est pas nécessairement notée, puisque le but est de les faire progresser et de leur donner la possibilité de rester dans un système qu'ils ont rejeté ou qui les a rejetés. Les élèves posent plus facilement des questions, l'enseignant est plus disponible pour refaire faire un travail qui n'a pas porté ses fruits, par exemple. Le but est d'aider chacun à progresser, et non de sélectionner les meilleurs.

À quoi ressemble l'emploi du temps d'un élève en microlycée ?

Dans tous les niveaux, les lycéens ont les enseignements disciplinaires habituels, mais ils bénéficient de dispositifs spécifiques : des ateliers de pratique culturelle et sportive, une heure de culture et méthode en groupes interniveaux, une heure de conseil interclasse, et la possibilité, tous les vendredis après-midi, de rattraper les cours ou les évaluations de la semaine.

L'emploi du temps en microlycée ressemble donc à celui d'un lycée traditionnel, mais il permet d'aborder les apprentissages autrement.

Marine Ilario

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

FAQ
Le bénévole est-il payé ?

Le bénévole ne touche pas de rémunération, ni en espèces ni en nature. En revanche, il est parfois dédommagé des frais induits par son activité (déplacements, hébergement, rencontre…).

Citoyenneté - Bénévolat - Volontariat
Un chômeur peut-il effectuer une mission bénévole ?

Un chômeur indemnisé par Pôle emploi peut exercer une activité bénévole sans perdre ses allocations à condition de rechercher un emploi. Son association ne doit pas être son ancien employeur et sa collaboration ne doit pas éviter l’embauche d’un salarié ici.

Citoyenneté - Bénévolat - Volontariat
Un mineur peut-il faire du bénévolat ?

Oui, sous certaines conditions. Le mineur qui adhère à une association doit avoir reçu l’accord verbal de ses parents ou tuteurs, une autorisation écrite de ceux-ci est recommandée au moment de l’adhésion. Un mineur âgé de 16 ans ou plus peut jouer un rôle dans le fonctionnement de l’association.

Citoyenneté - Bénévolat - Volontariat
Quelle est la différence entre bénévolat et volontariat ?

Le bénévole s’engage à temps partiel et n’est pas rémunéré, ses activités associatives sont temporaires. Le volontaire, lui, s’engage à plein temps dans une action de solidarité internationale. Il reçoit une indemnité et non un salaire.

Citoyenneté - Bénévolat - Volontariat
Qui sont les volontaires ?

Les volontaires ont en moyenne 18 à 35 ans et sont souvent diplômés, 73 % ont une formation bac + 3 ou plus. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes.

Citoyenneté - Bénévolat - Volontariat