Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Volontariat : attention aux arnaques !

Volontariat : attention aux arnaques !
© Fotolia

Il existe en France plus d’un million d’associations, et à l’étranger elles sont innombrables. Il est donc difficile de faire la part entre les organismes sérieux et ceux qui, sous couvert d’action solidaire, cherchent avant tout à s’enrichir.

De nombreux cas d’arnaques, spécialement en matière de frais d’inscription, ont été signalés ces dernières années. Afin de les éviter, il y a des précautions à prendre et des choses à ne pas faire lorsque vous vous engagez auprès d’un organisme.

Associations non agréées, soyez vigilant

Si l’association qui vous intéresse n’est pas agréée, renseignez-vous sur ses objectifs, son mode de travail et ses conditions d’accueil, et entourez-vous du maximum de garanties avant de partir : couverture sociale, assurance rapatriement, contenu de la mission…

Agréments
Les agréments des associations sont délivrés par les ministères correspondant à leur secteur d’activité : Travail, Sports, Education nationale, Culture et Communication, Intérieur, Affaires étrangères…
Vérifiez si l’organisme qui vous intéresse est agréé en consultant directement son site internet (présence du logo d’un ministère ou agrément spécifié dans la rubrique présentant l’organisme).

CCSC – Volontariats
Consultez le site du Centre national d'information, de formation et de coordination des volontaires. Il propose un répertoire d’organismes agréés pour chaque catégorie de volontariat.

Frais d’inscriptions, n’envoyez pas d’argent !

Vous ne devez jamais envoyer de l'argent à une association avant votre départ. De nombreuses arnaques sont réalisées après l'envoi de frais d'inscription à des associations disparaissant après avoir reçu l’argent. Soyez donc prudent et ne payez vos frais qu’une fois sur place.

Tourisme humanitaire et "volontourisme", à éviter !

Dans l’industrie du tourisme, des sociétés reprennent le concept "humanitaire" et le transforment en attraction touristique avec des slogans comme « Voir et aider les pauvres ! Une aventure inoubliable ! ». Il n’est pas rare qu'un volontaire doive payer 700 à 2 000 euros, voyage non compris, pour 2 semaines de volontariat dans un pays en développement. Sur place, l'association reçoit au mieux 20 à 150 euros.
Mieux vaut donc choisir entre tourisme et humanitaire, et vous adresser à une agence de tourisme classique ou à une association ou une ONG agréée, ou dont vous pouvez vérifier le sérieux.

Maelys, 22 ans, a déjà plusieurs chantiers à l'international à son actif. Elle préfère réaliser des chantiers de courtes durée "parce qu'on a que les billets d'avion à notre charge. Après on est logé et nourris une fois sur place", explique t-elle. "J'ai remarqué que pour des missions de 6 mois et plus il fallait parfois débourser une grosse somme d'argent sans que ça se justifie à mon avis".
Partis extrémistes ou sectes

Des associations sont liées à des partis extrémistes ou à des organismes sectaires. Contactez la mairie de la commune où se trouve l’association, elle vous renseignera sur son sérieux et sa réputation. Vous pouvez aussi vous adresser à l'Unadfi (Union des associations de défense des familles et de l’individu victimes de sectes).
Si vous êtes témoin d'un risque d'enrôlement, vous avez la possibilité de prévenir une radicalisation soudaine en vous rendant sur le site stop-djihadisme ou en contactant le numéro vert 0800 00 56 96.

Marine Ilario

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

FAQ
Le bénévole est-il payé ?

Le bénévole ne touche pas de rémunération, ni en espèces ni en nature. En revanche, il est parfois dédommagé des frais induits par son activité (déplacements, hébergement, rencontre…).

Bénévolat - Volontariat
Un chômeur peut-il effectuer une mission bénévole ?

Un chômeur indemnisé par Pôle emploi peut exercer une activité bénévole sans perdre ses allocations à condition de rechercher un emploi. Son association ne doit pas être son ancien employeur et sa collaboration ne doit pas éviter l’embauche d’un salarié ici.

Bénévolat - Volontariat
Un mineur peut-il faire du bénévolat ?

Oui, sous certaines conditions. Le mineur qui adhère à une association doit avoir reçu l’accord verbal de ses parents ou tuteurs, une autorisation écrite de ceux-ci est recommandée au moment de l’adhésion. Un mineur âgé de 16 ans ou plus peut jouer un rôle dans le fonctionnement de l’association.

Bénévolat - Volontariat
Quelle est la différence entre bénévolat et volontariat ?

Le bénévole s’engage à temps partiel et n’est pas rémunéré, ses activités associatives sont temporaires. Le volontaire, lui, s’engage à plein temps dans une action de solidarité internationale. Il reçoit une indemnité et non un salaire.

Bénévolat - Volontariat
Qui sont les volontaires ?

Les volontaires ont en moyenne 18 à 35 ans et sont souvent diplômés, 73 % ont une formation bac + 3 ou plus. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes.

Bénévolat - Volontariat