Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Etre bénévole ou volontaire : un tremplin vers l’emploi ?

Etre bénévole ou volontaire : un tremplin vers l’emploi ?
© Fotolia

Vous avez arrêté vos études ? Vous êtes entre deux formations ou au chômage ? Le bénévolat et le volontariat sont accessibles à tous et vous permettent de vous rendre utile tout en gagnant expérience et maturité.

Les missions de bénévolat et de volontariat sont des occasions de vous confronter aux réalités socio-économiques d’un pays, de découvrir le fonctionnement d’une association locale et de participer à ses activités dans un esprit de solidarité.

Acquérir de l’expérience

Etre bénévole ou volontaire vous ouvre les portes de nouvelles compétences que vous allez acquérir au fil de votre engagement. A en croire Virginie Bompoint, déléguée générale de l’AVE (l’agence pour la valorisation de l’engagement), ces compétences « sont extrêmement variées. Il peut s’agir de compétences en comptabilité, en gestion, en web ou encore en rédaction d’articles ». Vous participez à des projets utiles à la société et vous gagnez en expérience dans le social tout en apprenant à travailler dans un environnement interculturel. Sur le plan personnel, vous gagnez en maturité, en autonomie et développez votre sens des responsabilités.

Dans le cadre d’activités bénévoles ou volontaires notamment sur le plan international (chantiers, aide humanitaire…), vous vous ouvrez au monde et aux autres. Vous partagez, au fil de rencontres avec d’autres bénévoles ou volontaires, le même intérêt, vous vous inscrivez dans un groupe et nouez des relations. C’est ce que constate Célia, 25 ans, bénévole au Leo club azur de Marseille. « On rencontre des gens qui peuvent être plus âgés et qui nous apportent leur expertise et leur réseau, ou des personnes du même âge avec qui, des liens forts sont créés ».

La plupart des chantiers regroupent des jeunes venus de nombreux pays. Ce sont des occasions idéales de pratiquer les langues, de partager votre quotidien avec des gens de cultures variées et de travailler au sein d’une équipe internationale. Maelys a 22 ans. Elle a réalisé plusieurs chantiers à l'étranger. "J'ai fait un chantier en Inde où l'on devait construire une école et travailler auprès des enfants. Ca été une incroyable expérience, une véritable rencontre avec toute une communauté, une culture".

La validation des acquis de l'expérience (VAE)

La VAE vous concerne si vous possédez une expérience d'au moins 3 ans dans une activité liée au diplôme que vous souhaitez obtenir. Les activités bénévoles sont retenues pour valider tout ou partie d'un diplôme. Pour obtenir plus d'informations, contactez le délégué départemental de la vie associative.

 

Accéder à un emploi dans la fonction publique

En justifiant d’activités bénévoles, vous pouvez accéder à des emplois de la fonction publique par le biais des concours « de troisième voie ». Vous devez postuler à un emploi en rapport avec l’expérience acquise au cours de votre bénévolat. Il existe : un troisième concours d'entrée aux instituts régionaux d'administration (Ira) pour les différents ministères ; un troisième concours d'entrée à l'école nationale d'administration dans les corps de hauts fonctionnaires ; un troisième concours d'entrée à l'école nationale de la magistrature (ENM) pour devenir magistrats.

Au total, plus d'une vingtaine de troisième concours ont été mis en place. Ils donnent accès à des postes très variés, de tous niveaux (catégories A, B et C), dans les filières administratives, techniques, culturelles (patrimoine et bibliothèques, enseignement artistique), sportives et dans la filière animation. Vous pouvez retrouver le calendrier des concours de la fonction publique sur le site des concours et des recrutements de l'Etat.

Chômage et bénévolat

Si vous êtes chômeur et indemnisé par Pôle emploi, vous pouvez faire du bénévolat sans perdre vos allocations à condition de rechercher activement un travail. L’association qui vous accueille ne doit pas être votre ancien employeur et votre collaboration ne doit pas éviter l’embauche d’un salarié. "On remarque qu'effectuer une mission de bénévolat pendant une période de chômage est positif parce qu'elle offre à la personne une raison de se lever le matin, une bonne estime de soi et lui donne la possibilité de s'impliquer dans des projets" explique Aurélia Picard, responsable de la communication à l'association Tous bénévoles.

Sophie, 21 ans, raconte son expérience sur le site jeune et bénévole : « Quand je suis rentrée dans l’association, j’étais en recherche d’emploi depuis 8 mois. J’ai retrouvé une nouvelle impulsion. Cela m’a permis de me focaliser sur autre chose que ma recherche et de lever le nez de mon ordinateur. Et surtout, lors d’un entretien je précisais bien que j’étais bénévole dans l’association. Cela retient toujours l’attention du recruteur ».

A noter : sachez que l’engagement pour une mission d’au moins un an est un motif de démission qui vous permet de conserver vos droits au chômage à votre retour.

En recherche d’emploi : mettre en avant son engagement

Un engagement bénévole ou volontaire peut faire la différence à condition d’être bien valorisé et mis en avant dans le CV. « L’engagement bénévole doit être présenté comme l’accomplissement de missions spécifiques qui ont demandé au jeune d’effectuer des tâches en lien avec le monde professionnel » explique Virginie Bompoint, délégué générale à l’AVE (agence pour la valorisation de l’engagement).

Que ce soit des compétences en gestion, en écriture ou en comptabilité, elles doivent permettre à un recruteur de se rendre compte de votre potentiel. Pour cela, la place de l’engagement dans le CV est importante. « Il ne faut surtout pas mettre l’engagement dans la partie des hobbies » prévient-elle. « Pour un engagement court de quelques jours ou semaines, l’expérience associative peut se situer au même niveau qu’un stage. En revanche, un engagement bénévole ou volontaire de quelques mois peut s’intégrer au sein même de l’encart sur l’expérience professionnelle ».

Mais gare aux effets pervers si vous allouez une grande partie de votre temps à votre engagement. « Le recruteur peut penser que vous n’allez pas être totalement impliqué et investi dans la société si vous faites valoir un engagement associatif très poussé » indique Virginie Bompoint. Pour une meilleure valorisation « pensez à bien faire le parallèle entre votre engagement bénévole ou volontaire et l’emploi que vous visez » conclut-elle. Et surtout « dites-vous que votre engagement compte ».

"J'ai remarqué que lorsque j'envoyais des CV même pour des jobs d'été, les recruteurs était intéressé par mes actions de bénévolat à l'étranger" explique Maelys, 22 ans. "Dans mon CV j'ai créé une rubrique association/volontariat dans laquelle je mets en avant mes différentes expériences bénévoles". Zeynep, 20 ans, a aussi le sentiment que sa mission de service civique lui a ouverte des portes dans le monde du travail. "J'ai eu beaucoup de chance. Le service civique a mis fin à ma période de recherche d'emploi qui était difficile pour moi. J'ai effectué des missions en rapport avec mes études, ce qui me donne une expérience intéressante".

Marine Ilario

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

FAQ
Le bénévole est-il payé ?

Le bénévole ne touche pas de rémunération, ni en espèces ni en nature. En revanche, il est parfois dédommagé des frais induits par son activité (déplacements, hébergement, rencontre…).

Bénévolat - Volontariat
Un chômeur peut-il effectuer une mission bénévole ?

Un chômeur indemnisé par Pôle emploi peut exercer une activité bénévole sans perdre ses allocations à condition de rechercher un emploi. Son association ne doit pas être son ancien employeur et sa collaboration ne doit pas éviter l’embauche d’un salarié ici.

Bénévolat - Volontariat
Un mineur peut-il faire du bénévolat ?

Oui, sous certaines conditions. Le mineur qui adhère à une association doit avoir reçu l’accord verbal de ses parents ou tuteurs, une autorisation écrite de ceux-ci est recommandée au moment de l’adhésion. Un mineur âgé de 16 ans ou plus peut jouer un rôle dans le fonctionnement de l’association.

Bénévolat - Volontariat
Quelle est la différence entre bénévolat et volontariat ?

Le bénévole s’engage à temps partiel et n’est pas rémunéré, ses activités associatives sont temporaires. Le volontaire, lui, s’engage à plein temps dans une action de solidarité internationale. Il reçoit une indemnité et non un salaire.

Bénévolat - Volontariat
Qui sont les volontaires ?

Les volontaires ont en moyenne 18 à 35 ans et sont souvent diplômés, 73 % ont une formation bac + 3 ou plus. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes.

Bénévolat - Volontariat