Notez !
Aucun vote pour l'instant.

L'auberge espagnole de Mathilde à Madrid

L'auberge espagnole de Mathilde à Madrid
© M. B.

Dans l'école de commerce de Mathilde, la 4e année inclut une période à l'étranger obligatoire. Ayant déjà vécu quelques mois en Écosse, elle opte pour un séjour Erasmus en Espagne, la destination la plus demandée. Histoire d'expérimenter à sa façon la fameuse auberge espagnole de Klapisch. Témoignage.

“En six mois d'Erasmus en Espagne, je n'ai pratiquement pas eu de pluie ! En dehors de la météo, l'Espagne a évidemment bien d'autres avantages quand on est étudiant : son ambiance décontractée et conviviale, ses loyers accessibles…”

Semestre Erasmus validé sans souci

“J'ai choisi mes cours à mon arrivée en discutant avec les profs et en fonction de leur façon de noter les étudiants étrangers. J'appréhendais quand même pour certaines matières, notamment quand on m'a demandé de lire des livres en espagnol avec du vocabulaire du 19e siècle que je maîtrisais beaucoup moins. Finalement, j'ai validé mon semestre sans souci.

Par contre, l'intégration dans des groupes d'Espagnols qui se connaissaient déjà n'était pas toujours évidente pour les présentations orales.”

Mon auberge espagnole, c'était une coloc de sept filles !

“Je n'ai pas eu de logement via la fac, mais j'ai trouvé facilement sur Internet une colocation de sept filles, en majorité des Espagnoles. Sept, ça faisait quand même beaucoup, d'autant que les Espagnols ont un rythme de vie assez différent des Français : mes colocs se faisaient à manger à minuit, restaient debout tard dans la nuit… Quand j'avais cours tôt le lendemain, c'était parfois pesant.

Ce n'était pas tout à fait l'auberge espagnole telle qu'on se la représente, mais l'ambiance était plutôt sympa, on était dans une résidence surveillée avec piscine, on avait quatre salles de bains et je ne payais que 250 € par mois !”

Mes proches me manquaient… même sous le soleil de Madrid

“Financièrement, je m'en suis globalement bien sortie. Je touchais environ 100 € par mois de bourse Erasmus, et j'avais plus de 350 € via la bourse Explo'ra sup de la région Rhône-Alpes que mon école avait demandée pour moi. Comme rien n'est très cher à Madrid, ça m'allait, même en m'accordant des soirées tapas !

Finalement, le plus dur pendant ces six mois d'Erasmus en Espagne, ç'a été d'être loin de mes proches, même si j'essayais de rentrer à Paris le plus souvent possible. J'y avais notamment mon copain, et se retrouver à distance n'a pas été facile.”

Le gros plus de l'Espagne, c'est l'ambiance !

“En Espagne, mon école avait des partenariats avec des universités à Valence, Barcelone et Madrid. À Valence, le nombre de places était vraiment limité. À Barcelone, ils parlent catalan et j'aurais eu des cours en anglais, ce qui n'était pas le but. Restait Madrid, qui me permettait en plus de faire des allers-retours à Paris régulièrement avec des vols low-cost. Cela m'a aussi donné l'occasion de découvrir la folle ambiance qui y règne lors des matchs de foot. C'est franchement à voir !

Cela dit, je suis allée voir une amie à Valence et je conseille aussi cette destination. C'est une plus petite ville que Madrid, plus conviviale et toujours très étudiante. Et il y a la mer !”

Erasmus en Espagne : avantages et inconvénients
Les plus :
- vols directs pour la France réguliers et pas trop chers
- ambiance conviviale dans les rues en soirée
- coût de la vie moins élevé qu'en France
- climat agréable

Les moins :
- pas facile de s'intégrer au sein des groupes d'étudiants espagnols
- la colocation avec des Espagnols qui vivent surtout la nuit : dur, le réveil !

Laura El Feky et Virginie Gruenenberger

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Quelles sont les destinations préférées des étudiants Erasmus français ?

Quand il s'agit du programme Erasmus, c’est l’Espagne qui remporte le plus de succès auprès des étudiants français, devant le Royaume-Uni et l'Allemagne. Mais les pays scandinaves et de l’Est sont de plus en plus demandés !

Étudier à l'étranger
Comment choisir ma destination Erasmus ?

Renseignez-vous auprès du bureau international de votre établissement pour connaître les facs et écoles partenaires, puis faites votre choix en fonction des critères qui vous semblent importants : langue, disciplines enseignées, coût de la vie, accessibilité depuis votre ville d’origine…

Étudier à l'étranger