Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Partir en Erasmus+ : à chaque galère sa solution !

Partir en Erasmus+ : à chaque galère sa solution !
© Happy Alex / Fotolia

Vous êtes une dizaine à avoir raconté à Cidj.com vos études à l'étranger dans le cadre du programme Erasmus+. Bilan : même si vous avez connu quelques galères en cours de séjour, vous recommandez tous l'expérience. Voici le top 5 des galères rencontrées... et les solutions pour les futurs partants !

Pour éviter les mauvais plans, le premier réflexe à avoir est de s'informer, bien avant le départ, auprès du bureau des relations internationales de votre établissement et de celui de votre université d'accueil. Pensez aussi à contacter d'anciens étudiants partis dans le cadre du programme Erasmus+.

Galère Erasmus+ n° 1 : financer son séjour

“Je n'ai pas eu de problèmes financiers sur place, mais je ne savais pas trop quand j'allais recevoir ma bourse Erasmus”, confie Jean-Baptiste, ex-étudiant Erasmus à Cardiff.

Pour ne pas rencontrer le même problème, posez la question au bureau des relations internationales de votre établissement. Sachez qu'il existe plusieurs possibilités de bourses (bourses des régions, bourse du Crous…). Renseignez-vous pour savoir auxquelles vous avez droit !

Galère Erasmus+ n° 2 : trouver le bon logement

“Mon angoisse, c'était le logement ! avoue Émilie. Il est rare d'en trouver dans les résidences étudiantes en milieu d'année, et j'ai dû vivre deux semaines à l'hôtel à mon arrivée… Cela dit, même si vous avez une place en cité U, renseignez-vous bien sur sa situation avant d'accepter : les cités U sont souvent loin des centres-villes et c'est parfois compliqué pour profiter de la vie nocturne. Regardez en amont les offres sur Internet pour voir ce que vous pouvez trouver pour un loyer similaire.”

La colocation peut être une bonne solution. Des sites spécialisés vous permettent de faire vos recherches et d'échanger avec vos futurs colocs avant même votre arrivée. Quel que soit le type de logement souhaité, renseignez-vous le plus tôt possible.

Galère Erasmus+ n° 3 : comprendre la langue et les accents

“Je suis partie en Erasmus en Irlande, où j'ai suivi des cours en anglais, explique Caroline. Comme les Irlandais ont un accent particulier, il m'a fallu du temps pour bien les comprendre… Heureusement, pour qu'on ne soit pas perdus, les profs donnaient les supports de cours aux étudiants étrangers avant de les aborder en classe.”

Et cette difficulté ne concerne pas que l'anglais : vous pourrez rencontrer le même problème en Andalousie avec l'espagnol, par exemple ! Mais vous vous habituerez vite et trouverez facilement un arrangement avec l'université pour suivre vos cours.

Galère Erasmus+ n° 4 : supporter l'éloignement

“Mon semestre d'études à l'étranger était obligatoire, mais comme mon copain était en France, ça n'a pas été évident pour moi… Heureusement, il y a Skype pour se parler facilement”, confie Mathilde, qui avait choisi Madrid.

Si vous pensez que vous aurez du mal à supporter d'être loin de la famille et des amis, privilégiez une destination bien desservie depuis la France, notamment par des vols low-cost, pour vous permettre de faire des allers-retours réguliers. Mais rassurez-vous : vous ferez vite de nombreuses rencontres sur place, notamment d'autres étudiants dans la même situation que vous.

Galère Erasmus+ n° 5 : gérer le retour

“Pour moi, le plus dur a été le retour en France, explique Agathe, ex-étudiante Erasmus en Bavière. Quand j'ai repris les cours à la fac au second semestre, je ne connaissais personne dans ma promo et les groupes étaient déjà formés… Le mieux aurait sans doute été que je reste un an en Allemagne.”

Pensez-y : il est peut-être préférable pour vous de partir à telle période plutôt qu'à telle autre. Et le retour est parfois plus facile quand plusieurs étudiants reprennent les cours en même temps.

Par ailleurs, Valérie Montembault, chargée d'information Europe et International au Cidj, met en garde : “Parfois, les étudiants doivent même repasser certains examens au retour en France.”

Pour éviter de mauvaises surprises quant à vos notes, n'hésitez pas à échanger par mail, pendant votre séjour, avec votre professeur référent en France.

 

Génération Erasmus +
Vous êtes étudiants, apprentis, jeunes actifs ou encore enseignants ? Vous souhaitez partir à l’étranger pour étudier, vous former, réaliser un stage ou encore enseigner ? Découvrez toutes les opportunités offertes par le programme européen Erasmus+ sur www.generation-erasmus.fr Vous y trouverez des infos pratiques, des conseils et des témoignages, des vidéos ou encore les dernières actualités de la mobilité à l’étranger

Un semestre à l'étranger : stop aux angoisses !

Agathe a étudié en Allemagne pendant un semestre dans le cadre du programme Erasmus. Aucune mauvaise surprise sur place, elle a même été guidée par un parrain à son arrivée ! Elle vous raconte son expérience.


See video

Laura El Feky et Virginie Gruenenberger

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Quand la bourse Erasmus est-elle versée ?

Cela dépend de votre établissement, mais sachez que vous êtes nombreux à en toucher une partie lorsque vous rentrez de votre séjour ! Pour connaître les dates exactes de versement, renseignez-vous auprès du bureau des relations internationales de votre fac ou école.

Étudier à l'étranger
Les bourses Erasmus sont-elles adaptées au coût de la vie dans le pays d’accueil ?

Sachez que vous ne repayez pas de frais de scolarité pour étudier à l’étranger en partant via Erasmus. Quant au montant de votre bourse, il est calculé selon plusieurs critères, dont le coût de la vie pour certains pays où il est bien plus élevé qu’en France (Scandinavie…).

Étudier à l'étranger
Puis-je partir en Erasmus si je ne suis pas très bon en langues ?

Parlez-en avec vos professeurs, ils vous diront si vous pouvez l’envisager ou pas, sachant que vous progresserez vite sur place. S’ils vous déconseillent un séjour Erasmus à cause de votre niveau en langues, vous pouvez opter pour une destination francophone, comme Bruxelles.

Étudier à l'étranger
Est-ce difficile de faire des rencontres quand on part étudier à l’étranger ?

Pas du tout ! Vous fréquenterez sans doute plus d’étudiants étrangers que de locaux, mais faire des rencontres ne posera pas de problème. D’autant que vous serez souvent en colocation et qu’il existe des associations spécialisées dans l’accueil des étudiants étrangers.

Étudier à l'étranger