Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Entretien de recrutement ou de sélection : soyez vous-même !

Entretien de recrutement ou de sélection : soyez vous-même !
© Nyul / Fotolia

Sincérite, authenticité, vérité. Si l'on en croit les recruteurs et les membres de jury, telles sont les trois clés d'un entretien de recrutement ou de sélection réussi. Nos conseils.

 

“L'entretien, c'est une rencontre. Elle doit être la plus sincère possible car elle détermine la suite”, explique Laurent Hyzy, dirigeant du cabinet de recrutement Alterconsult et auteur du blog “Le recrutement tout simplement”.

Faites bonne impression en étant ponctuel

Vous êtes stressé avant l'entretien de recrutement ? C'est normal. Essayez de vous décontracter en respirant calmement. Pour ne pas être en retard et ajouter à votre stress, arrivez si possible environ 30 minutes avant l'heure de l'entretien. Si vous pouvez repérer les lieux la veille, c'est mieux.

Mais ne vous précipitez pas une demi-heure en avance directement devant la porte du recruteur. Il vaut mieux se poser dans un café et n'avoir que 5 minutes d'avance.

Pour l'entretien d'une formation sélective, vous devrez sans doute attendre votre tour dans un couloir avec les autres participants. Essayez d'écouter de la musique ou de discuter. Cela vous changera les idées.

Une fois dans la salle, souriez, soyez poli, et parlez suffisamment fort pour que votre interlocuteur vous comprenne bien.

Ne jouez pas un personnage face au recruteur

À expérience égale, la différence, c'est la personnalité”, avance Joëlle Rhode, consultante en éducation. Présentez-vous sans vous inventer un personnage ou des expériences. La personne en face de vous n'est pas là pour vous juger. Elle vérifie que votre profil convient au poste ou à la formation pour lesquels vous avez postulé.”

“Pendant l'entretien, on cherche des gens bien informés du monde, mais qui ont aussi une personnalité et qui sont bien avec eux-mêmes, affirme David Kaufmann, consultant en stratégie chez Oliver Wyman et membre du jury de l'Essec. Certains candidats affichent une personnalité qui n'est pas la leur, et cela les met en difficulté face au jury. Pourtant, il n'y a pas de personnalité supérieure à une autre.”

“Acceptez qu'il y ait dans votre CV des trous ou des expériences qui n'ont pas marché comme vous auriez voulu, précise Joëlle Rhode. Parlez-en sans trop vous justifier et n'y mettez pas trop d'affect. Dites par exemple que vous n'avez pu travailler à une période de votre vie pour raisons personnelles, point. De plus, la personne qui croit en ce qu'elle dit aura une attitude et des gestes naturels.”

Évitez de mentir sur votre CV

Attention aux petits “bobards” sur votre CV car le jour de l'entretien de recrutement les masques tombent ! 

“On peut se faire découvrir très vite et l'entretien peut se terminer très vite aussi ! avertit Laurent Hyzy. Par exemple, même si l'on parle un anglais courant, on n'indique pas ‘bilingue’ car cela signifie double culture et vie dans le pays. De même, si l'on n'a pas obtenu sa licence, on se contente de noter ‘niveau licencesur le CV.”

En réalité, non seulement ces petits arrangements avec la réalité ne servent pas à grand-chose, mais le recruteur a de grandes chances de les repérer…

Pensez à utiliser l'humour

Le stress peut vous faire perdre le fil de votre pensée ou provoquer un trou noir. Pas de panique : le recruteur ou le jury comprend bien que l'entretien n'est pas une étape facile !

Pour Laurent Hyzy, “il ne faut pas hésiter à dire que vous avez un trou noir. Le recruteur ne va pas forcément insister et reviendra sur le sujet plus tard. Le stress montre que, pour vous, le moment est important. Vous pouvez en faire part à votre interlocuteur car c'est un signe de motivation.”

“Ce n'est pas grave, confirme David Kaufmann. Vous pouvez avouer, en souriant, que vous êtes un peu stressé. On cherche de l'humanité chez les candidats, et ces réactions en montrent.”

Si une question vous déstabilise pendant l'entretien de recrutement, prenez quelques secondes pour y réfléchir et soyez le plus franc possible. Pour David Kaufmann, la meilleure manière de répondre à une question délicate est de manier l'humour : “Certains membres de jury sont taquins pour tester la confiance du candidat. Il ne faut pas se braquer, mais plutôt utiliser l'humour.”

Osez poser des questions

“Les questions se posent généralement à la fin de l'entretien, affirme Laurent Hyzy. Même si le recruteur ne vous le propose pas, vous pouvez poser des questions sur le poste, les missions, les partenaires de la société…” Mais vos questions doivent être utiles. Elles font partie de l'entretien de recrutement. La personne face à vous s'en servira pour étoffer son opinion à votre sujet.

À la fin, reprend David Kaufmann, vous pouvez interroger les membres du jury sur la vie de l'école, et pourquoi pas sur leur scolarité. De quoi se souviennent-ils dix ans après ? Ce qui est bien, c'est de terminer l'entretien sur une note amusante.”

Et après l'entretien de recrutement ?

“En règle générale, un recruteur ne rend pas d'avis à l'issue de l'entretien, pour pouvoir prendre du recul, assure Laurent Hyzy. Mais vous pouvez demander, avant de partir, comment va se dérouler la suite.”

Peut-être y aura-t-il d'autres entretiens, un test à passer… Si l'on vous dit que l'on vous tiendra au courant la semaine suivante, et que vous n'avez pas de nouvelles, n'hésitez pas à passer un coup de fil. Pour Laurent Hyzy, “cela montre votre motivation. Mais attention à ne pas harceler le recruteur” !

Vous n'avez pas été retenu ? Vous êtes déçu, et c'est normal. Cherchez à comprendre pourquoi ça n'a pas marché, en posant la question au recruteur. Dans le cadre d'une entrée en formation, vous n'aurez sans doute jamais d'explication. Mais ne vous remettez pas en question du tout au tout.

“Il n'y a pas toujours de raison objective, explique Laurent Hyzy. C'est juste qu’à compétences équivalentes le courant sera moins bien passé avec vous qu’avec un autre candidat.” Et Joëlle Rhode de rappeler : “C'est une expérience qui n'a pas réussi mais qui vous aura permis de vous entraîner.”

Surtout, ne vous découragez pas. La prochaine fois sera sans doute la bonne ! 

 

Les phrases à éviter en entretien de recrutement
Pour ne pas vous “griller”, évitez les phrases de ce genre :
“Mon ancien chef était nul, il ne comprenait rien à mon travail !” Ne parlez jamais en mal de vos anciennes collaborations. Cela renvoie une image négative de vous.
“Désolé, mais je n'ai pas eu le temps de me renseigner sur votre entreprise.” Connaître un minimum la société et le secteur dans lesquels vous postulez est indispensable. Vous montrez ainsi votre intérêt et votre motivation.
“Quels sont les horaires ici ? Y a-t-il des tickets resto ?” L'entretien n'est pas le moment idéal pour ce genre de questions. Vous aborderez ces détails si vous êtes embauché.
“Mon père me disait la même chose la semaine dermière.” Attention à ne pas paraître trop familier. Même si le courant passe bien, le recruteur n'est pas votre copain !
“Quels sont les points négatifs du poste ?” Évitez les questions qui soulèvent des points négatifs, cela risque de donner au recruteur une mauvaise image de vous.

Émilie Grégoire

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Comment réagir si, à l'issue de l'entretien, je ne suis pas retenu ?

Vous êtes déçu ? C'est normal. Cherchez à comprendre pourquoi ça n'a pas fonctionné, en posant la question au recruteur. Mais ne vous remettez pas en question du tout au tout. Servez-vous de cette expérience comme d'un entraînement. Cela marchera mieux la prochaine fois !

Stage et emploi
Panique, trou noir en entretien : comment gérer ?

Le stress peut vous faire perdre le fil de votre pensée ou provoquer un trou noir. Pas de panique ! Prenez une bonne inspiration et changez de position. Expliquez à votre interlocuteur que vous êtes un peu stressé et concentrez-vous sur lui plus que sur vous. Les recruteurs ou les jurés savent que l'entretien n'est pas une étape facile.

Stage et emploi
Quelle question peut-on poser à la fin de l'entretien ?

Avant de partir, vous pouvez demander comment s'organise la suite, s'il y aura un autre entretien. Si l'on vous répond que l'on vous tiendra au courant la semaine d'après, et que vous n'avez pas de nouvelles, n'hésitez pas à passer un coup de téléphone. Cela montrera votre motivation.

Stage et emploi
Faut-il s'informer sur l'entreprise ou l'école avant de passer l'entretien ?

Oui ! Visitez le site internet de l'entreprise, de l'école ou de l'université pour récolter un maximum d'infos sur leur organisation, leurs valeurs, leurs missions... Lors de l'entretien, vous montrerez ainsi votre motivation.

Stage et emploi
Quels sont les différents types d'entretien ?

Un entretien peut se dérouler de plusieurs manières. Vous pouvez être seul face à votre interlocuteur, avoir des rendez-vous successifs avec différentes personnes, être seul face à un jury ou passer l'entretien en groupe avec d'autres candidats.

Stage et emploi