Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Voyager en Australie : tout savoir avant de partir

Voyager en Australie : tout savoir avant de partir
© Happy Alex / Fotolia

Partir travailler et voyager en Australie implique de préparer à fond votre départ et de bien vous assurer d'avoir bien réglé toutes les formalités avant de prendre votre avion !

Visa, assurance, équivalences, tests d’anglais, permis de conduire : ces formalités peuvent prendre du temps, alors commencez vos démarches le plus tôt possible !

Visa

Si vous souhaitez travailler en Australie plus de 3 mois, un visa de travail est obligatoire. Les principaux visas sont les suivants :

Le Visa Vacances Travail en Australie, appelé working holiday visa (WHV), s’adresse aux 18-30 ans. Les frais d’inscription sont de 440 dollars (300 €). En 2017, son prix devrait passer à 390 dollars (270 €). Le délai d’attente avant de recevoir son visa varie entre 48 heures et 4 semaines. Ce visa vous permet de travailler pendant un an sur l’ensemble du territoire australien. Vous pouvez également étudier pour une durée qui ne doit pas excéder 4 mois. Vous pouvez par exemple prendre des cours d’anglais sur place.

Les visas skillSelect : Le SkillSelect est un programme qui assure une migration par les compétences. Elle est basée sur les besoins économiques du pays et le programme décide qui peut postuler, quand et en quel nombre. Le programme SkillSelect comprend 9 visas au total liés aux compétences, certains temporaires et d'autres permanents. Certains de ces visas fonctionnent sur un système de points (en fonction de votre âge, de votre niveau d’anglais, de votre expérience professionnelle, …) d’autres non. En moyenne ces visas ont un coût qui avoisine les 2 500 €. Le délai d’attente varie de 6 à 12 mois.

Plus d’infos sur www.immi.gov.au

Assurance maladie

Comme il n’y a pas d’accord entre la France et l’Australie en matière de sécurité sociale, il n’existe aucune couverture médicale pour les résidents temporaires (séjour de moins de 2 ans). Il est donc conseillé d’adhérer à la Caisse des Français de l’étranger ou de souscrire une assurance privée dès votre arrivée en Australie. Les principales sont Bupa, Medibank Private et HCF. Attention, elles sont souvent très chères : de 650 à 1 900 € par an selon le type de couverture.

Au-delà de 2 ans de résidence en Australie (résident permanent), tout salarié souscrit d’office au régime d’assistance médicale fédéral Medicare, pour lequel le gouvernement prend en charge une part importante des frais.

Faites les démarches d’affiliation en France

Il est essentiel d’être assuré pour votre séjour en Australie. Le mieux est de faire les démarches de France, car une fois sur place vous avez le risque d’oublier de le faire. « De nombreux jeunes ont le sentiment qu’une assurance n’est pas nécessaire mais dites-vous que vous partez à l’autre bout du monde et qu’il est toujours préférable de se savoir assuré en cas de pépin » explique Aude Pélamourgues, manager du site études-Australie.com.
Sachez qu’une assurance vous offre une responsabilité civile et couvre vos frais médicaux, d’hospitalisation et si nécessaire, de rapatriement.

Équivalence des diplômes et des qualifications

Il existe un accord de reconnaissance mutuelle des diplômes entre la France et l’Australie. Sachez qu’il s’applique aux universités australiennes et françaises et les écoles d’ingénieurs. Mais la décision finale appartient à chaque établissement. Mais l’accord ne concerne pas les études médicales. Pour vous assurer que votre diplôme est reconnu en Australie contactez l’Enic-Naric d’Australie : qualsrecognition@education.gov.au

Cours et tests d’anglais

Pensez à faire valider votre niveau d’anglais avant de partir. Les tests les plus reconnus sont l’IELTS et le TOEFL. Vous devez impérativement joindre à votre CV les résultats d’un de ces tests. Voir notre article : Tests d’anglais : l’étape indispensable avant de partir en Australie.

N’hésitez pas à prendre des cours avant votre départ afin d’améliorer votre anglais et d’augmenter vos chances de valider un test de langue. Le British Council propose, entre autres, des cours d’anglais à Paris ou en ligne, un programme gratuit de préparation à l’IELTS et un test d’évaluation de votre anglais professionnel, le BULATS.

Permis de conduire

Vous pouvez conduire en Australie avec votre permis français, mais attention : les Australiens, comme les Anglais, conduisent à gauche ! Il vous suffit de demander un permis international à la préfecture de police de votre domicile avant votre départ. Cette opération est gratuite et le permis international à une durée de validité de 3 ans.

Pensez à faire votre demande de tax file number

Pour pouvoir travailler en Australie vous devez impérativement demander un tax file number. Il s’agit d’un numéro qui vous identifie auprès du service des impôts australiens. La demande se fait uniquement en ligne sur le site du gouvernement australien. Vous ne pouvez faire votre demande qu’une fois arrivé sur place car vous devrez renseigner votre adresse postale en Australie.

Retour d'Australie : les impressions de Fabien et Sarah

See video

Marine Ilario - Louise Deschamps

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Quel visa demander pour s’installer en Australie et y travailler ?

Pour tout séjour de plus de 3 mois, un visa de travail est obligatoire. Le Visa Vacances Travail (VVT) permet aux 18-30 ans de voyager et travailler en Australie pendant un an.

Travailler à l'étranger
Comment obtenir un visa de travail australien ?

Vous pouvez obtenir un visa vacances travail (VVT) auprès de l'ambassade d'Australie en France.

Travailler à l'étranger
Combien coûte un visa de travail australien ?

Pour un VVT, comptez 200 € pour un délai de 3 semaines d’attente maximum. Pour un Visa d’immigration qualifiée, comptez environ 2 250 € pour 1 à 3 mois d’attente (visa temporaire) ou 5 à 12 mois (visa permanent).

Travailler à l'étranger
Faut-il un visa pour travailler en temps que saisonnier en Australie ?

Pour travailler en Australie moins de 3 mois, l’Autorisation électronique de voyage (Electronic Travel Authority) remplace le visa. Elle est gratuite.

Travailler à l'étranger
Comment fonctionne l’assurance-maladie en Australie ?

En l’absence d’accord entre la France et l’Australie, il n’y a aucune couverture médicale pour les résidents temporaires. Il est donc conseillé d’adhérer à la Caisse des Français de l’étranger ou de souscrire une assurance privée dès votre arrivée en Australie.

Travailler à l'étranger