Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Elève handicapé : quelle structure scolaire choisir ?

Elève handicapé : quelle structure scolaire choisir ?
© MyDoorSign.com

Si vous êtes en situation de handicap, vous devrez peut être intégrer une structure particulière pour poursuivre vos études. Unité localisée pour l'inclusion scolaire (Ulis) en collège ou en lycée, établissement médico-social, scolarisation individuelle par correspondance, scolarisation à l'hôpital... Différents choix pour suivre votre parcours scolaire.

Le projet personnalisé de scolarisation (PPS) peut prévoir l'admission de l'élève handicapé dans une structure particulière, avec l'accord des parents. Les enseignements y sont assurés par des enseignants de l'éducation nationale ou des maîtres de l'enseignement privé sous contrat.

Unités localisées pour l'inclusion scolaire (Ulis)

Les Ulis permettent l'accueil d'un petit groupe d'élèves ayant un handicap de même type, et donc les mêmes besoins, dans un collège ou dans un lycée général, technologique ou professionnel. Des accords peuvent également être passés avec des établissements dispensant des formations professionnelles ou des CFA.

Encadré par un enseignant spécialisé, l'élève reçoit un enseignement conforme avec le PPS. Il est, dans le même temps, inscrit dans une classe de référence de son niveau scolaire .Cela permet de l'inclure dans des plages de scolarisation classique. De plus, chaque Ulis dispose d'un auxiliaire de vie collectif, qui apporte son aide à l'enseignant. 

Scolarisation en établissement médico-social

En cas de besoin de prise en charge scolaire, éducative et thérapeutique adaptée, une orientation vers un établissement médico-social peut être proposée aux familles.

Les établissements médico-sociaux dépendent directement des ministères des Affaires sociales et de la Santé. Le parcours de formation peut se dérouler à plein-temps ou à temps partiel et s'inscrit dans le cadre d'un PPS. Le ministère de l'Éducation nationale met à disposition des enseignants au sein d'unités d'enseignement pour que s'appliquent les apprentissages scolaires.

Pour les adolescents âgés de 14 ans minimum, des formations professionnelles assurées par des éducateurs spécialisés peuvent être proposées. Certains élèves peuvent profiter d'une scolarisation partielle dans un collège. La prise en charge dans ces établissements est assurée par l'assurance-maladie.

Attention ! Renseignez-vous auprès du directeur sur le projet scolaire de l'établissement médico-social.

Scolarisation des élèves hospitalisés :
aménagements d'horaire, dispenses...

Si, pour des raisons de santé, l'élève ne peut pas fréquenter le collège ou le lycée sur une longue période ou régulièrement, le PAI permet de définir les adaptations nécessaires : aménagements d'horaire, dispense de certaines activités, organisations des actions de soins.

Dans certains cas, il est possible de bénéficier d'une assistance pédagogique à domicile grâce au Sapad (service d'aide pédagogique à domicile). Ce dispositif dispensé par un enseignant de l'éducation nationale permet de suivre le programme scolaire.

Bon à savoir. Renseignez-vous auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour bénéficier de l'allocation pour enfant handicapé (AEEH).

Enseignement à distance

Il est possible de poursuivre sa scolarité à domicile. Le Centre national d'enseignement à distance (Cned), établissement public, propose une formation scolaire et professionnelle à distance.

Pour les élèves handicapés âgés de 6 à 16 ans, le Cned propose un dispositif spécifique dans le cadre du PPS et inclut l'intervention possible d'un enseignant répétiteur au domicile de l'élève. Cette solution n'exclut pas la fréquentation partielle d'un établissement scolaire ou d'un centre médico-social. L'inscription se fait pour la durée de l'année scolaire. Les résultats obtenus sont transmis à l'établissement fréquenté.

Services d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad)

Les Sessad sont constitués d'équipes pluridisciplinaires qui apportent un soutien spécialisé aux enfants et adolescents maintenus dans leur milieu ordinaire de vie et d'éducation. Ils peuvent intervenir sur tous les lieux de vie du jeune. Ils prennent des formes variables selon les besoins : soins médicaux, éducateurs spécialisés ou enseignants spécialisés (déficience auditive ou visuelle).

L'enseignant du Sessad collabore avec les autres enseignants pour la réalisation du PPS.

Yaël Hassid - Avocate au barreau de Paris

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Élève handicapé, je suis à temps partiel dans un établissement scolaire. Peut-on me renvoyer à l'issue d'un conseil de discipline ?

 

Oui, vous avez les mêmes droits et devoirs que les autres élèves. Si vous êtes renvoyé, le rectorat devra vous trouver un autre établissement compatible avec vos aménagements.

Scolarité
Élève dyslexique, puis-je bénéficier d'un aménagement des épreuves du bac ?

Oui. Vous devez pour cela envoyer, dès votre entrée en seconde, votre demande à la CDAPH, par l'intermédiaire de votre médecin scolaire.

Scolarité
Je suis dyslexique et j’ai obtenu un ordinateur pour m'aider dans ma scolarité, est-ce qu’il m’appartient ?

 

Non. Le matériel prévu par la CDAPH est mis à la disposition de l'élève sous la forme d'un prêt de l'inspection académique ou du rectorat, en fonction de l'établissement scolaire. Si besoin, le matériel peut être amené directement à votre domicile (circulaire du 5 avril 2001).

Scolarité