Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Étudiant en BTS communication visuelle, François est passé du foot pro au graphisme

Étudiant en BTS communication visuelle, François est passé du foot pro au graphisme
© François Hiron

Étudiant en 2e année de BTS communication visuelle à l'Institut supérieur des arts appliqués (Lisaa) de Nantes, François Hiron a commencé une carrière de footballeur après son bac. Mais il se rend compte qu’il n’atteindra jamais le niveau rêvé. Il se lance alors dans sa deuxième passion : le dessin.

Passionné de foot, j’ai passé un bac STG dans un lycée sport études à Niort. Mais j’ai aussi toujours aimé le dessin. Après le bac, j’ai tenté et réussi le concours de Lisaa. Au même moment mon club de foot m’a proposé un contrat pro d’un an. J’ai saisi ma chance pour ne pas avoir de regrets. Quand je me suis rendu compte que je n’avais pas les capacités pour continuer en professionnel, je me suis naturellement tourné vers le dessin.

La Manaa : une année de découverte

J’ai recontacté Lisaa à la fin de mon contrat de footballeur. J’ai été admis en Manaa (année de mise à niveau en arts appliqués) sans avoir à repasser les sélections. Cette année de Manaa a été l’année de la découverte de nombreux artistes dont je n’avais jamais entendu parlé et du monde de l’art en général. Mais ça n’a pas été facile car il y a beaucoup de choses à assimiler en un an. Au deuxième semestre, j’ai opté pour le BTS communication visuelle qui correspondait bien à ce que j’avais envie de faire : communiquer grâce au dessin en devenant graphiste.

Le BTS, deux années de travail intense

Le BTS de Lisaa est très différent de l'année de Manaa. Les cours sont en lien direct avec le monde professionnel. On aborde la stratégie de communication, on rentre dans des problématiques économiques, écologiques. On apprend à utiliser les logiciels informatiques, à rendre des projets prêts à être imprimés. La charge de travail est très importante autant à l’école qu’à la maison. Mais c’est le métier qui veut ça.
La création peut venir à toute heure du jour ou de la nuit. Ce rythme soutenu a été bénéfique. Lors de mon stage en agence de publicité, j’ai été à la hauteur car j’avais l’habitude de fournir un travail intense. Après mon BTS, je voudrais faire une dernière année d’études en alternance à l’École des métiers de l’imprimerie à Nantes. Je suis retourné voir l’agence et ils ont accepté de me reprendre si j’ai mon diplôme.

Le foot a été un atout

Je ne regrette pas cette année de footballeur professionnel. Si j’ai un conseil à donner : n’ayez pas peur de vous lancer dans ce que vous aimez. Ces années ne sont jamais perdues, au contraire !
Cette expérience en tant que footballeur professionnel m’a donné confiance en moi et me sert beaucoup aujourd’hui. Je suis délégué de ma classe, je sais travailler en équipe, être à l’écoute des autres, je me sens capable de prendre des responsabilités. Ce qui n’était pas du tout le cas au lycée. C’est un atout que je mets systématiquement en avant lors de mes entretiens.

Valérie François

Forum : les messages les plus lus

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Dois-je faire une Manaa après un bac STD2A ?

Avec un bac STD2A, vous avez accès directement, sans passer par la Manaa, aux BTS d’arts appliqués (design de communication espace et volume, communication visuelle, design de mode, textile et environnement...), aux DMA (diplômes des métiers d'art), aux écoles supérieures d'art, aux prépas artistiques pour intégrer l'ENS Cachan et, bien sûr, à l'université !

Etudes supérieures
Un étudiant peut-il intégrer un BTS après une prépa aux écoles d’art ?

Non. Un élève ne sera pas pris en BTS après une prépa aux écoles d’art car il n’y est pas préparé. En revanche, un élève de Manaa pourra se présenter aussi bien aux concours pour les écoles supérieures d'art que pour un BTS d’arts appliqués.

Etudes supérieures
Toutes les écoles de mode sont-elles chères ?

Il existe quelques établissements publics gratuits comme l’École Duperré à Paris ou l’Esaat à Roubaix. Ces écoles sont néanmoins très sélectives. On trouve également de nombreuses écoles de mode privées, moins sélectives mais effectivement très chères. Leurs prix peuvent varier de 4 000 à 12 000 euros l’année selon les écoles.

Etudes supérieures
Que sont les arts plastiques ?

En art plastique, l’artiste cherche à exprimer sa personnalité pour créer une œuvre originale. Ses idées peuvent exister sous différentes formes : peinture, sculpture, architecture, dessin, gravure, photographie,  installations, vidéo, collages…

Etudes supérieures
Faut-il savoir dessiner pour intégrer une Manaa ?

Le jury vous demandera avant tout un esprit curieux et créatif, plus que des connaissances techniques en dessin.

Etudes supérieures