Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Les écoles d’art : et si on a raté son bac ?

Les écoles d’art : et si on a raté son bac ?
© Matematichka / Fotolia

Vous vous sentez la fibre artistique mais vous vous êtes planté au bac. Et le repasser ne vous tente vraiment pas ! Pas de panique, intégré une école d’art est encore possible. Certaines écoles, parfois très prestigieuses recrutent sans le bac.

Ne pas avoir le bac, n’est pas toujours la fin d’un rêve lorsque l’on veut s’orienter vers des études artistiques. Certaines écoles peuvent accorder aux élèves particulièrement talentueux des dérogations comme l'école national des Beaux-arts ou l’ESAD (les arts décoratifs) de Strasbourg si ils peuvent justifier d’une expérience professionnelle artistique. « Elles peuvent accorder des dérogations à des candidats qui témoignent d'un niveau suffisant de culture générale et d'une grande motivation à entreprendre ce type d’études. Mais c’est de plus en plus rare. Si vous le pouvez mieux vaut repasser votre bac » tempère Estelle Pagès, directrice des Arcades à Issy-les-Moulineaux et présidente de l’association nationale des classes préparatoires publiques aux écoles supérieures d’art.

Une cinquantaine d'écoles privées recrutent sans le bac


Du côté des écoles privées, vous aurez sans doute plus d’ouverture. Quelques écoles privées recrutent sans le bac comme l’ESAA  Aquitaine qui demande un niveau bac (8 de moyenne minimum). « Nous testons lors d’un entretien leur niveau d’expression orale et écrite pour vérifier qu’ils ont le niveau baccalauréat. Mais ce qui fait la différence, c’est leur motivation. Nous leur demandons d’apporter des travaux aussi variés que possible car nous voulons voir s'ils ont eu la curiosité et l'ouverture d'esprit de tester différentes techniques artistiques. Environ 3 ou 4 élèves sans le bac intègrent  notre classe préparatoire chaque année »  explique Laurent Giboulot, directeur de l’ESAA Aquitaine.
A  l'Esag-Penninghen, il suffit simplement de fournir un certificat de scolarité de terminale. A l’école Camondo des dérogations sont envisageables uniquement sur la base de l’expérience personnelle des candidats. D’autres écoles proposent des dérogations. Renseignez-vous directement auprès d’elles.

Repartir vers un CAP

 

Les études générales ne sont finalement pas votre truc et vous avez envie de vous réorienter vers un des nombreux métiers de l’artisanat d’art. Pourquoi ne pas repartir vers un CAP puis un BMA (Brevet des métiers d’art, diplôme de niveau bac) ? Ces formations qui lient à la fois technicité et créativité nécessitent néanmoins d’être sûr de votre orientation. Et pourquoi pas poursuivre le cursus jusqu’au diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) !

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.