Notez !
Aucun vote pour l'instant.

École du Web, école de commerce ou université : quelle formation pour travailler dans l'e-commerce ?

École du Web, école de commerce ou université : quelle formation pour travailler dans l'e-commerce ?
© Goodluz/ Fotolia

Vous souhaitez vous former aux métiers du e-commerce, mais vous ne savez pas quelle formation choisir ? 100 % Web, technique ou généraliste ? Modes d'accès, programmes, débouchés... Interview croisée de trois responsables d'établissements.

Pascal Chatonnay est responsable du DUT métiers du multimédia et de l’Internet (ex-DUT SRC) à l’IUT de Belfort-Montbéliard, formation universitaire courte 100% Web. Denys Chomel est co-fondateur et chargé des admissions à HETIC (Hautes études des technologies de l'information et de la communication), école privée de l’Internet à Paris. Quant à Etienne Grimonprez, il est directeur des programmes master à IÉSEG School of Management, à Lille.

Formation 100% Web ou école de commerce : comment choisir ?

Pascal Chatonnay, DUT MMI : "Tout dépend du projet professionnel de l'étudiant. Le DUT est une marche en 2 ans pour ceux qui souhaitent aborder l'e-commerce en commençant par le volet technique. La formation fonctionne beaucoup en mode projet. Les étudiants apprennent rapidement à maîtriser les outils multimédias."

Denys Chomel, HETIC : "La formation s’adresse à des jeunes qui souhaitent apprendre les leviers marketing tout en développant une culture techno. En plus d’une formation technique, les étudiants ont des cours de management et business, philosophie et Internet, culture générale…"

Etienne Grimonprez, IÉSEG : "La formation en école de commerce met davantage l’accent sur une vision globale et une logique de réflexion plus que sur la technique. Les étudiants acquièrent des bases théoriques qui leur permettront d'évoluer sur différents postes et éventuellement d'accéder au comité de direction d'une entreprise."

Que valent les écoles du Web?
Pas toujours facile de s'y retrouver parmi les écoles du Web, d'autant que certaines sont encore très récentes. Renseignez-vous auprès d'anciens élèves sur le sérieux de l'école et la qualité des intervenants extérieurs. Assurez-vous de la bonne solidité financière de l'école. Si elle appartient à un groupe ou à un réseau d'écoles, cela peut être un plus. Demandez-vous également si le contenu de la formation correspond bien à vos attentes. Certaines écoles sont très spécialisées dans un domaine (design, développement, business...), d'autres sont beaucoup plus généralistes. Interrogez-vous sur le type de validation que délivre l'école à l'issue des études : est-ce un diplôme? un titre certifié RNCP ? Méfiez-vous lorsqu'une école affiche "diplôme reconnu", cela ne va pas dire grand-chose.
Lire aussi notre article : Diplômante, qualifante, certifiante... Comment choisir sa formation ?

DUT MMI, école d'Internet ou école de commerce : à quoi s'attendre ? Quel est le contenu de la formation ?

Pascal Chatonnay, DUT MMI : "Le DUT métiers du multimédia et de l’Internet est un diplôme universitaire de niveau bac + 2, préparé en 2 ans après le bac. Il s’agit d’un cursus technique et pluridisciplinaire. En DUT MMI, les étudiants sont formés à la communication, au développement web et au design. Nous leur demandons d’être polyvalents sur les différents corps de métiers du Web. Ils doivent exceller dans une spécialité et être bons dans les autres domaines. La formation est rythmée par plusieurs projets collectifs, notamment des demandes de commanditaires."

Denys Chomel, HETIC : "Le parcours grande école d'HETIC forme en 5 ans aux métiers du Web. L'HETIC délivre le titre "d’expert(e) en ingénierie de la communication numérique". C'est une certification de niveau 1 (bac + 5). Ici, pas de spécialités, pas d’options. Tous les étudiants suivent les mêmes cours. La formation porte sur les technologies, la création digitale et le business management. Les élèves trouvent leur voie, par décantation, en fonction des rôles qu’ils endossent dans les nombreux projets de groupe. Aujourd’hui, les frontières entre les différents métiers du Web sont floues. On ne sait pas bien où s’arrête le marketing et où commence le design d’interface, par exemple, d’où l’importance de bien connaître le métier de l’autre. On part du principe qu'un designer doit avoir des connaissances en marketing et qu'un chargé de projet doit savoir ce qui est possible ou non de faire avec la technologie."

Etienne Grimonprez, IÉSEG : "L'IÉSEG est une école de commerce post-bac qui permet de préparer en 5 ans un master (bac + 5). Les 3 premières années sont généralistes. Les étudiants sont formés aux fondamentaux : économie, comptabilité et management. Les étudiants se spécialisent au bout de 3 ans d’études. Ceux qui sont intéressés par l'e-commerce peuvent ensuite intégrer notre master spécialisé en marketing. L'IÉSEG propose également un Master of Science in Management en alternance filière maketing, distribution et e-commerce développé en partenariat avec La Redoute, sur un rythme de trois semaines en entreprise et d'une semaine en formation. Les étudiants suivent un enseignement généraliste (cours de stratégie, management, gestion de projet...) et professionnel (web-marketing, e-CRM, web analytics et data mining...)."

Les profils scientifiques intéressés par l'e-commerce peuvent tenter une école d’ingénieurs en informatique, une formation universitaire (DUT informatique, licence ou master), ou une école spécialisée tel que Epita, Epitech, Supinfo, 42, 3iL…

Quels sont les débouchés dans l'e-commerce à l'issue de la formation ?

Pascal Chatonnay, DUT MMI : "Le DUT MMI forme des techniciens polyvalents de la communication et du multimédia. Les étudiants peuvent travailler à l’issue des 2 ans. Mais la très grande majorité de nos élèves poursuivent leurs études au moins jusqu’à la licence, voire le master, soit à l’université (dont IAE, N.D.L.R) soit dans une école."

Denys Chomel, HETIC : "À la sortie de l’école, un tiers de nos étudiants occupent des postes liés à la gestion de projet ou au management (chef de projet digital, webmarketeur…). La formation débouche aussi sur les métiers liés au design (designeur-intégrateur) ou à la technique (développeur)."

Etienne Grimonprez, IÉSEG : "En sortie d'école, les étudiants peuvent prétendre à des postes de chef de projet Web, e-marchandiser, online sales manager ou créateur e-business."

Qu'en pensent les recruteurs ?
DRH et chasseurs de tête s’accordent pour dire que peu importe la formation, généraliste ou 100% Web, ce qui fait la différence en entretien ce sont les projets personnels que vous avez pu réaliser (sites web, application...) et les stages en e-commerce effectués tout au long du cursus. "Idéalement des stages dans des entreprises de tailles différentes, conseille Boris de Chalvron de chez Urban Linker. Start-up pour le côté polyvalent et touche-à-tout et grandes entreprises reconnues pour le nom sur le CV."

Comment intégrer une formation en e-commerce après le bac ? 

Pascal Chatonnay, DUT MMI : "La formation est accessible directement après le bac général, mais aussi un bac STMG, STI2D et plus rarement après certains bacs pro. Pour s’inscrire, les lycéens doivent passer par la plateforme ABP (Admissions Post Bac). Cette année, nous avons eu 780 demandes et nous avons retenu 84 candidatures. Il y a une première sélection sur le dossier scolaire puis un entretien individuel. Les inscriptions ne sont pas limitées aux néo-bacheliers, nous acceptons aussi les jeunes bac + 1, + 2 ou + 3 qui souhaitent changer de filière."

Denys Chomel, HETIC : "Pour intégrer l'école, les candidats participent à une session d'admission. Au programme de la journée : des tests écrits de culture générale et de connaissances d'Internet ainsi qu'un entretien de motivation avec moi. Nous accueillons des jeunes qui sortent de terminale, mais aussi dans 40 % des cas des jeunes qui ont fait autre chose et qui souhaitent se réorienter vers les métiers du Web. Pour les étudiants ayant validé un bac + 2 (DUT MMI, licence 2…), il est possible d’intégrer l’école en 3e année."

Etienne Grimonprez, IÉSEG : "Pour intégrer l’école après le bac en 1re année, il faut passer par le concours Accès (concours commun à l’ESDES, l’ESSCA, l’IÉSEG, N.D.L.R.) hors procédure APB. Environ un candidat sur dix est retenu. Il est aussi possible d’intégrer l’école en 3e année après un DUT ou en 4e année après une licence universitaire en économie, gestion ou management. L’admission se fait alors sur dossier et entretien."

Combien coûte une formation dans l'e-commerce?
L’inscription au DUT MMI coûte moins de 200 € l’année, idem pour une licence à l’université. Pour une école privée du Web, les tarifs varient entre 6 000 à 8 000 € l’année. En école de commerce, il faut compter entre 5 000 et plus de 13 000 € par an. Si vous êtes boursier du Crous, renseignez-vous auprès de l’école que vous visez pour vous assurer qu’elle est habilitée à recevoir des boursiers. Si ce n'est pas le cas, vous ne pourrez pas percevoir votre bourse sur critères sociaux.

Laura El Feky

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.