Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Vivre sa sexualité

Vivre sa sexualité
© Auremar / Fotolia

À l’adolescence, l’âge des premières amours, de nombreuses questions se posent. Êtes-vous libre de vivre votre sexualité avant 18 ans ? Fréquenter une jeune fille mineure expose-t-il à des représailles ? Où trouver de l'aide lorsque l’on est victime d’homophobie ou d'un viol ? Ce dossier répond à quelques-unes de vos préoccupations.


Sexualité avant 18 ans : ce que dit la loi

En matière de sexualité, la loi fait une distinction selon que vous avez plus ou moins de 15 ans. En dessous de cet âge, vous bénéficiez d’une protection renforcée, notamment si votre partenaire est majeur. Explications.

Ma vie intime, c’est privé !

Quel que soit votre âge, vous avez le droit au respect de votre vie intime, en famille ou à l’extérieur.

Homosexuel(le), et alors ?

En France, l’orientation sexuelle est libre. Et toute discrimination liée à celle-ci (refus d’embauche, d’une location…) ou acte d’homophobie (injures verbales ou écrites, par exemple) est passible de sanctions.

Victime de violences sexuelles : que faire ?

La sexualité suppose le libre consentement des partenaires. On peut parler d’agression sexuelle lorsque la relation a lieu sous la contrainte, la menace, la violence, voire la surprise.

Forum : les messages les plus lus