Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 2.8 (4 votes)

Prendre une année sabbatique : vos témoignages

Prendre une année sabbatique : vos témoignages
© A.J.

Marquer une pause pour souffler un peu, partir à l'étranger, prendre un job, ou s'engager en tant que volontaire, Fanny, Aurélien, Jean et Margaux ont décidé de faire un break et d'interrompre le temps d'une année leurs études. Pour tous, cette expérience aura été enrichissante. Ils vous racontent.


Le break de Margaux : "J'ai choisi de faire une pause dans mes études pour travailler"

"A la rentrée, je n’ai pas pu intégrer de licence pro, alors j’ai décidé de travailler pour ne pas perdre mon année. Et au final cela a été un plus pour mon admission à Sup de Pub", confie Margaux, 22 ans. À la rentrée prochaine, elle commencera donc sa nouvelle formation, qu’elle financera en partie grâce à son job.

Le break d’Aurélien : six mois pour muscler son anglais au Canada

"Ces six mois à l’étranger, j'en avais besoin après deux années studieuses à la fac et un bac pro", raconte Aurélien. À 21 ans, il a travaillé pour financer son projet : décoller pour Vancouver et suivre des cours d’anglais. À son retour, il s’est inscrit en licence pro.

Le bol d’air de Fanny : deux années off pour penser à l’avenir

"Pour réfléchir à ce que je voulais faire de ma vie, j’avais besoin de temps pour moi. J’ai fait deux breaks durant mes études pour m’accorder ce temps. Chaque fois, je suis revenue reboostée", raconte Fanny, qui est d’abord partie à l’étranger après sa première année de fac, puis après l’obtention de sa licence.

Le break de Jean : un an de volontariat en Hongrie pour s'ouvrir

"Au départ, je voulais juste me rendre utile", confie Jean. Son bac en poche, il part en Hongrie dans le cadre du Service volontaire européen (SVE). Là-bas, il s’investit aux côtés d’adultes handicapés. Depuis ces quelques mois avec eux, il a construit son projet professionnel : il poursuit ses études pour devenir éducateur spécialisé.