Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Les fichiers de police

Les fichiers de police
© Richard / Fotolia

TAJ, FAED, FNAEG… Les fichiers de police se sont multipliés. Certains constituent un réel obstacle à l’exercice de certains métiers, d’autres conservent des éléments aussi personnels que vos empreintes génétiques et/ou digitales. Pour mieux vous y retrouver, lisez notre dossier.


Le traitement d'antécédents judiciaire (TAJ), successeur des fichiers STIC et JUDEX

Ce n’est pas parce que votre casier judiciaire est vierge que vous êtes à l’abri d’un refus d’embauche fondé sur vos antécédents judiciaires. Il existe en effet des fichiers de police consultables par certaines administrations qui peuvent constituer un obstacle à votre vie personnelle ou professionnelle.

Le contenu des fichiers STIC et JUDEX : accès, rectification et effacement

Si votre nom apparaît dans les fichiers de police et que cette inscription vous freine dans vos démarches professionnelles ou personnelles, rassurez-vous : vous n’êtes pas fiché à vie !

Les fichiers d’empreintes FAED et FNAEG

Si vous avez été suspecté dans le cadre d’une enquête policière, vous avez probablement fait l’objet d’un relevé d’empreintes digitales et/ou génétiques. Vous vous demandez à quoi servent ces relevés ? Voici la réponse.

Le contenu des fichiers d’empreintes : accès, durée et effacement

Vous avez été condamné ou mis en cause dans une enquête pour un crime ou un délit ? Vous pensez être inscrit dans le FAED ou le FNAEG ? Vous pouvez vous assurer des informations vous concernant figurant dans ce fichier avant de tenter d’en demander éventuellement l’effacement.

Le Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (FIJAISV)

Parallèlement aux fichiers d’antécédents et aux fichiers d’empreintes, le FIJAISV oblige les personnes qui y sont inscrites à certaines obligations. Ce fichier vise à prévenir la récidive des auteurs d’infractions graves.