Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Master management public

Responsable d'agence bancaire (Visuel)
© Mny-Jhee - Fotolia

Le master est un diplôme universitaire de niveau I qui se prépare en 2 ans (M1, M2) après une licence ou une licence professionnelle, soit Bac+5.. Il correspond à 120 crédits (ECTS) organisés en 4 semestres (S). Le master propose une orientation professionnelle, recherche ou indifférenciée.

Objectif du Master management public

Le master management public a pour objectif de former de jeunes cadres du secteur public. L’acquisition des connaissances de ce secteur, des missions de l’Etat et des collectivités territoriales ainsi que leurs relations avec le secteur privé, la maîtrise des techniques de gestion, constituent une très bonne préparation aux concours des fonctions publiques et aux emplois de contractuel de haut niveau.

Conditions d'accès

Pour s’inscrire dans une spécialité de M2 du master management public, il faut avoir validé un M1 du même domaine (droit, AES, marketing, économie, IEP) ou une équivalence. Pour accéder en M1, il faut une licence du même domaine. Le passage du M1 en M2 est généralement très sélectif (dossier, test, entretien).

Organisation et contenu de la formation


Le master management public présente de nombreuses spécialités selon les universités : management territorial, management social, administration territoriale, marketing et communication public, gestion des établissements sanitaires et sociaux, décision publique…

La formation se fonde sur des unités d’enseignement (UE), comprend des cours magistraux, des conférences, des séminaires, des TD et donne lieu à la rédaction d’un mémoire et au suivi d’un stage obligatoire en entreprise.

Ainsi par exemple, pour un master 2 management public spécialité intelligence économique et compétitivité territoriale, on rencontre le schéma suivant :
-    S3 : UE de 18h, 3 ECTS : géostratégie appliquée, méthodes d’analyses des pôles de compétitivité, territoire et développement local, territoire stratégique de l’entreprise, métiers stratégiques de l’entreprise, outils métriques de la création de valeur, traitement de l’information…
-    S4 : UE de 18h, 3 ECTS : architecture de l’organisation, création de valeur, fonction stratégique du DSI, gestion des risques, sécurité de l’information…
Au cours du 4e semestre : stage et soutenance de mémoire 15 ECTS.

Le master management public se prépare en 1 an après un M1 du même domaine ou en 2 ans, en voie initiale, par alternance, en formation continue, par la VAE (validation des acquis de l’expérience).

En Alternance

Oui pour un master pro.

Débouchés professionnels après ce Master

Les titulaires d’un master management public s’insèrent dans les trois fonctions publiques (Etat, territoriale et hospitalière), les entreprises du service public, les entreprises privées dont les clients sont publics, les associations travaillant en délégation de service public, les cabinets de consultants en relation avec le domaine public.

Selon les secteurs, on trouve des postes de chargé de mission, attaché territorial, cadre d’administration centrale, responsable de structures publiques ou parapubliques, contrôleur de gestion, responsable RH, chef de projet, consultant.

Evolution : avec de l’expérience, ils peuvent devenir directeur général d’établissement public, manager général de projet, administrateur, lobbyiste, directeur de service central de l’Administration.

Poursuite d'études

Le master management public conduit à la vie professionnelle. Cependant, les étudiants en parcours recherche peuvent se diriger vers un doctorat (bac+8). En fonction de leur projet professionnel personnel, certains intègrent une fin de cursus d’une grande école de commerce-gestion. S’inscrire en mastère spécialisé (MS) pour une formation pointue et payante d’un an est une possibilité

© CIDJ, 03/2015