Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Master gestion des risques

Ingénieur sécurité sanitaire (Visuel)
© Javin59 - Fotolia

Le master est un diplôme universitaire de niveau I qui se prépare en 2 ans (M1, M2) après une licence ou une licence professionnelle, soit Bac+5.. Il correspond à 120 crédits (ECTS) organisés en 4 semestres (S). Le master propose une orientation professionnelle, recherche ou indifférenciée.

Objectif du Master gestion des risques

Le master gestion des risques a pour objectif de former des cadres d’entreprises ou de collectivités territoriales capables d’apprécier et de réduire les probabilités d’accidents susceptibles d’affecter l’entreprise, l’environnement, la santé publique, les équilibres financiers, le risque technologique en apportant une expertise et des solutions.

Conditions d'accès

Pour s’inscrire dans une spécialité de M2, gestion des risques, dans toute sa diversité, il faut avoir validé un M1 du même domaine ou une équivalence. Pour accéder en M1, il faut une licence du même domaine. Le passage du M1 en M2 est généralement très sélectif (dossier, test, entretien).

Organisation et contenu de la formation

Au carrefour de nombreux domaines, ce master présente diverses spécialités selon les universités : gestion globale des risques et des crises, prévention et gestion territoriales des risques, assurance et gestion des risques, gestion des risques naturels, gestion des risques industriels, gestion des risques de sécurité civile…

La formation se fonde sur des unités d’enseignement (UE), comprend des cours magistraux, des TD, des conférences, des séminaires et donne lieu à la rédaction d’un mémoire et au suivi d’un stage obligatoire en entreprise.

Ainsi par exemple, pour un master 2 professionnel gestion des risques, spécialité  risques santé/sécurité/environnement, on trouve un programme d’enseignement de 450h réparties comme suit :
-    50h d’intégration et d’introduction,
-    340h d’UE de tronc commun + spécialisation en risques chimiques et biologiques (théorie, législation, normes études de cas),
-    60h projet pédagogique : recherche documentaire, observation, gestion de projet,
-    Stage en entreprise et mémoire.

Le master gestion des risques se prépare en 1 an après un M1 du même domaine ou en 2 ans, en voie initiale, par alternance, en formation continue, par la VAE (validation des acquis de l’expérience).

En Alternance

OUI pour le master professionnel.

Débouchés professionnels après ce Master

Les titulaires d’un master gestion des risques trouvent un emploi de cadre dans les entreprises du secteur privé comme dans les services de l’Etat ou des collectivités territoriales. Les secteurs d’activités qui les accueillent sont très nombreux : banque, assurance, finance, environnement, écologie, industrie, qualité, matériaux, productique, biochimie, santé.

Selon les secteurs, on trouve des postes de cadre technique de contrôle qualité, d’hygiène, sécurité et environnement (HSE), animateur sécurité, responsable en organisation, inspecteur de mise en conformité, préventeur, chargé de protection des biens et des personnes, contrôleur de gestion…

Evolution : avec de l’expérience et une formation complémentaire, ils peuvent devenir chef de service environnement, ingénieur sécurité, manager grand projet, risk-manager.

Poursuite d'études

Le master gestion des risques conduit à la vie professionnelle. Cependant, les étudiants en parcours recherche peuvent se diriger vers un doctorat (bac+8). En fonction de leur projet professionnel personnel, certains intègrent une fin de cursus d’école de commerce-gestion (finance, droit), une école d’ingénieur spécialisée (chimie, biologie, physique). S’inscrire en mastère spécialisé (MS) pour une formation pointue et payante d’un an est une possibilité.

© CIDJ, 03/2015