Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4.5 (2 votes)

Master développement durable

Développeur humanitaire rural
© Eléonore H / Fotolia

Le master est un diplôme universitaire de niveau I qui se prépare en 2 ans (M1, M2) après une licence ou une licence professionnelle, soit Bac+5.. Il correspond à 120 crédits (ECTS) organisés en 4 semestres (S). Le master propose une orientation professionnelle, recherche ou indifférenciée.

Objectif du Master développement durable

Le master développement durable a pour objectif de former des cadres opérationnels capables de répondre aux besoins actuels de croissance économique en tenant compte des aspects environnementaux et sociaux liés à la globalisation financière.

Conditions d'accès

Pour s’inscrire dans une spécialité de M2 développement durable, il faut avoir validé un M1 du même domaine ou une équivalence. Pour accéder en M1, il faut une licence du même domaine. Le passage du M1 en M2 est généralement très sélectif (dossier, test, entretien).

En Alternance

Le master développement durable porte différents intitulés selon les universités et présente de nombreuses spécialités : développement durable local, développement durable et organisations, développement durable et qualité globale, développement durable urbain, ingénierie du développement durable, management et développement durable…

La formation se fonde sur des unités d’enseignement (UE), comprend des cours magistraux, des conférences, des TD, des séminaires et donne lieu à la rédaction d’un mémoire et au suivi d’un stage obligatoire en entreprise.

Ainsi par exemple, pour un master 2 professionnel en alternance stratégies de développement durable et responsabilités des entreprises, on rencontre le schéma suivant :
-    S3 : reporting développement durable et parties prenantes (28h, 3 ECTS) ; investissement socialement responsable (25h, 3 ECTS) ; méthodes-animation-entretien (35h, 3 ECTS) ; techniques de négociation (21h, 3 ECTS) ; plan de communication et DD (21h, 3 ECTS) ; fondamentaux des sciences de l’environnement (14h, 3 ECTS) ; droit de l’environnement et responsabilité des entreprises (25h, 3 ECTS) ; gouvernance et décision 25h, 3 ECTS)…
-    S4 : anglais (42h, 3ECTS) ; management (45h, 3 ECTS) ; économie carbone (25h, 3 ECTS) ; management QHSE (52h, 3 ECTS) ; gestion de projet DD (63h, 6 ECTS) ; achats responsables (14h, 3 ECTS) ; audit social (21h, 3 ECTS) ; mission et mémoire (63h, 18 ECTS).

Le master développement durable se prépare en 1 an après un M1 du même domaine ou en 2 ans, en voie initiale, par alternance, en formation continue, par la VAE (validation des acquis de l’expérience).

Débouchés professionnels après ce Master

Les titulaires d’un master développement durable s’insèrent dans toutes les branches professionnelles concernées : environnement, éco-industries, agriculture biologique, aménagement du territoire, éco-construction, énergies renouvelables, éco-tourisme, économie solidaire.

Les emplois se situent dans les entreprises dites responsables (achat, marketing, RH), les agences de notation extra-financière, les cabinets d’audit spécialisés, les banques et assurances à démarche éthique, les ONG ainsi que dans le secteur public d’Etat et des collectivités territoriales.

Nouveaux métiers et métiers classiques se côtoient : prévisionniste, rudologue, juriste environnement, chargé d’aménagement urbanisme/paysage, éco-concepteur, développeur rural/urbain, responsable environnement, économiste de la construction.

Evolution : avec de l’expérience et une formation complémentaire : chef de projet énergie renouvelable, ingénieur écologue, ingénieur d’études, consultant,

Poursuite d'études

Le master développement durable conduit à la vie professionnelle. Cependant, les étudiants en parcours recherche peuvent se diriger vers un doctorat (bac+8). En fonction de leur projet professionnel personnel, certains intègrent une fin de cursus de grande école de commerce-gestion, une école d’ingénieur spécialisée. S’inscrire en mastère spécialisé (MS) pour une formation pointue et payante d’un an est une possibilité.

© CIDJ, 06/2015