Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Licence professionnelle assurance, banque, finance

distributeur banque
© Roman Sigaev / Fotolia

La licence professionnelle est un diplôme national d'enseignement supérieur de niveau II. Ce diplôme se prépare en 1 an effectué à l’université (IUT ou UFR) après un diplôme national sanctionnant deux années d'enseignement supérieur.

La liocence pro correspond à 60 crédits européens (ECTS) organisés en 2 semestres (S) et permet d’affiner une spécialisation ou d’acquérir une nouvelle compétence. Elle vise l'insertion professionnelle avec 12 à 16 semaines de stage, ainsi que des missions professionnalisantes, appelées projets tutorés.

Objectif de la Licence professionnelle assurance, banque, finance

Les objectifs de la licence pro assurance, banque, finance visent l’acquisition de compétences directement opérationnelles dans les emplois du secteur tant dans la maîtrise technique que dans l’appréciation de l’environnement de l’entreprise.

La licence pro assurance, banque, assurance présente de multiples spécialités, laissées à l’appréciation des universités. Par exemple, gestion d’actifs financiers, back et middle office, suivi opérationnel et contrôle de gestion des opérations, conseiller-souscripteur, gestionnaire en assurances, gestion de patrimoine.

Conditions d'accès

La licence pro assurance, banque, finance est accessible aux titulaires d’un bac+2 (BTS/DUT/L2 validée à 120 crédits/Deust). Par exemple : BTS banque, BTS assurance, BTS NRC, MUC ; DUT TC, DUT GEA ; L2 économie/gestion ; Deust gestion et comptabilité des entreprises. L’inscription s’effectue sur titre et sur dossier, souvent après entretien et test sélectif.
formation

Organisation et contenu de la formation

Les enseignements constituant la licence pro ABF s’organisent en cours magistraux (CM) et travaux dirigés (TD). Ils se composent d’unités d’enseignement (UE) fondamentales et complémentaires professionnalisantes.

Ainsi, pour une licence pro assurance, banque, assurance, spécialité chargé de clientèle de la bancassurance, on rencontre le schéma suivant :

-    UE du S5 : maîtrise des produits et services dans un contexte éco et social 84h ; conduite d’entretien d’approche global 66h ; ouverture à l’Europe 36h ; transmettre son savoir-faire36h ; analyser et porter un jugement sur la performance 40h ; techniques d’entretien 89h…
-    UE du S6 : appréhender une situation patrimoniale 72h, gérer et développer sa clientèle 78h, projet tutoré 90h…

Un stage professionnel est obligatoire. Il est de 16 semaines minimum pour les étudiants en formation par alternance.

La licence pro assurance, banque, finance se prépare par la voix initiale en 1 an, en alternance en formation continue, par la voie de la VAE (validation des acquis de l’expérience).

En Alternance

Voie par alternance recommandée.

Débouchés professionnels après cette Licence pro

Les titulaires d’une licence pro assurance, banque, finance se portent naturellement vers les établissements bancaires (banque de détail, banque d’investissement et de financement), établissements boursiers, bureaux de change, compagnie d’assurances, mutuelles.

Les métiers sont nombreux et spécialisés : chargé de développement monétique, chargé d’activité audit, contrôleur auditeur blanchiment, analyste de gestion, analyste middle-office des opérations bancaires, gestionnaire de back-office, trader, chargé de clientèle, souscripteur risques, agent général d’assurances, courtier.


Evolution : encadrement, statut libéral, mobilité.

Poursuite d'études

La licence pro vise l’insertion professionnelle. Cependant, il est possible de poursuivre ses études en master pro (bac+5). Par exemple, selon son projet professionnel, la spécialité choisie en licence pro et l’évaluation de son dossier : assurance et gestion du risque, actuariat, banque-finance-assurance, banque-patrimoine-assurance, finance, entreprises et marchés…

Intégrer une école spécialisée du secteur banque-assurance donne une formation complémentaire reconnue (Institut des assurances, ENASS, CFPB). Passer le concours d’entrée dans un IEP ou une école de commerce est aussi une possibilité.

© CIDJ, 03/2015