Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Licence Cinéma - Audiovisuel - Arts

option cinéma au bac
© V.G. /CIDJ

La licence est un diplôme universitaire qui se prépare en 3 ans (L1, L2, L3) après le bac. Elle correspond à 180 crédits européens (ECTS) organisés en 6 semestres. C’est un diplôme national de niveau II délivré par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

Objectif de la Licence Cinéma - Audiovisuel - Arts

La licence cinéma ou encore audiovisuel ou encore arts mention cinéma dispense un enseignement théorique et pratique conjuguant à la fois une approche esthétique et historique. Elle permet l’acquisition d’une culture générale et d’une méthode de recherche universitaire axées sur les processus de production, l’analyse, la création, la réalisation et la diffusion audiovisuelle, prenant en compte internet, le multimédia et la téléphonie mobile.

Conditions d'accès

La première année de licence cinéma est accessible aux bacheliers, en particulier les titulaires du bac L, ES et S. Les étudiants non bacheliers, titulaires d’un DAEU (diplôme d’accès aux études supérieures), peuvent s’inscrire en L1 cinéma.

L’inscription en première année de licence s’effectue en ligne sur admission-post bac. Inscription possible en L2 ou L3 sur dossier après BTS métiers de l’audiovisuel, diplômes de cinéma homologuées (60 ECTS cinéma minimum), équivalence ou VAE.

Attention, le nombre de places est limité.

Organisation et contenu de la formation

La licence cinéma offre différentes orientations : études cinématographiques, arts, études audiovisuelles, info-communication, médiation culturelle, valorisation du patrimoine…

L’organisation de la licence permet de se spécialiser progressivement en choisissant certaines unités d’enseignement (UE) en priorité, appelées majeures (761h – 120 ECTS) comme esthétique, histoire filmique, méthodologie, scénario, pratique des techniques… Ces UE sont complétées par une mineure (60 ECTS) arts numériques, droit, exercices de réalisation par exemple, choisie selon le projet de l’étudiant.

La formation comprend des enseignements théoriques et appliqués. Les cours magistraux (CM) en amphi alternent avec des travaux dirigés (TD). La formation s’étend sur 429 h par an. Un stage de 75h minimum est obligatoire en 3e année.

Attention, la licence cinéma n’est pas conçue comme une préparation aux écoles publiques ou privées formant les techniciens de l’audiovisuel.

La licence cinéma se prépare par la voix initiale en 3 ans à temps plein, en formation continue, à distance avec le CNED. Ceux qui peuvent faire valoir une expérience dans le domaine audiovisuel ont la faculté de recourir à la VAE (validation des acquis de l’expérience).

En Alternance

La licence cinéma ne se prépare pas en alternance.

Débouchés professionnels après cette Licence

Les diplômés en études cinématographiques ou cinéma s’insèrent dans différents domaines.

La culture : création et réalisation, arts du spectacle et de la scène, programmation, festivals, médiation, journalisme spécialisé.

L’industrie : industrie et marché du cinéma, production, exploitation, publicité, numérique, télévision.
L’éducation : enseignement et pédagogie, animation.

L’institutionnel : gestion et administration de l’audiovisuel (CNC, INA, Cinémathèque française), concours du Ministère de la Culture et de la communication, musées, archives, patrimoine, documentation.

Evolution : les titulaires d’une licence cinéma peuvent se spécialiser dans un domaine ou une pratique de l’audiovisuel. Avec de l’expérience et une ou deux formations complémentaires, ils pourront prendre des responsabilités dans l’encadrement, la technique ou la conduite de projet.

Poursuite d'études

La licence cinéma peut déboucher sur la vie active. Il est cependant conseillé de poursuivre ses études en se spécialisant et en se professionnalisant. D’abord en master professionnel ou de recherche, selon son dossier et son projet : audiovisuel et médias numériques ; cinéma, télévision ; ingénierie des métiers de la production audiovisuelle, scénarisation de contenus audiovisuels…

Il est ensuite possible de continuer en doctorat pour la recherche (bac+8). Enfin, ceux qui sont intéressés par des carrières de technicien (cinéma, vidéo, photo, son) ou de réalisateur doivent suivre une préparation technique avant de tenter les concours des écoles spécialisées publiques (Les Gobelins, Louis Lumière, Femis, Ensad) ou intégrer des écoles privées.

© CIDJ, 06/2015