Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

DUT CJ - Carrières juridiques

Secrétaire juridique (Visuel)
© Charly-Fotolia

Le DUT CJ - Carrières juridiques se prépare en deux ans après un bac général (L, ES, S). C’est un diplôme national de niveau III qui se prépare dans un IUT (Institut universitaire de technologie) rattaché à une université et délivré par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il s’effectue en formation initiale, en alternance, en formation continue, par la VAE (Validation des acquis de l’expérience).

Objectif du DUT CJ - Carrières juridiques

Le DUT CJ forme des assistants juridiques et des attachés commerciaux possédant un solide bagage juridique et une bonne connaissance de l’entreprise et de son environnement.

Conditions d'accès

L’accès au DUT CJ s’effectue après un bac L, ES, S ou STMG. Les titulaires du bac pro gestion-administration avec très bon dossier peuvent aussi postuler. L’admission est très sélective : dossier, entretien individuel et tests.

L’inscription en DUT s’effectue en ligne sur Admission-PostBac.fr.

Organisation et contenu de la formation

La formation du DUT CJ est de 810h par an (60 semaines réparties en 4 semestres) et un stage de 10 semaines minimum en milieu professionnel. Au programme se trouvent des cours magistraux, des travaux dirigés (TD), des travaux pratiques (TP) et des conférences.

L’enseignement est pluridisciplinaire et à dominante juridique. Les matières sont regroupées en quatre unités constituées de disciplines juridiques (droit privé, droit public), de droit et gestion de l’entreprise (droit commercial,  droit social, économie d’entreprise, fiscalité), de communication et intégration professionnelle (TIC, techniques de communication, langue vivante), de professionnalisation et projets tutorés.

Processus de formation :
- aux semestres 1 et 2, apprentissage des concepts de base associé à une mise en situation à travers les travaux dirigés et le projet tutoré, avec une pédagogie différenciée selon les types de baccalauréat ;
 - aux semestres 3 et 4, approfondissement des connaissances et développement des compétences à travers la poursuite du projet tutoré et l’engagement dans un parcours professionnel défini dans le cadre du référentiel d’activités et de compétences (modules complémentaires) et permettant de préparer le stage.

Ainsi l’ouverture au monde du travail repose sur :
 - le Projet Personnel et Professionnel (P.P.P.) permettant de définir les compétences et les choix professionnels de l’étudiant ;
- le projet tutoré permettant de développer l’autonomie, l’esprit d’initiative et le travail en équipe ;
 - les modules complémentaires déclinés en trois voies d’insertion professionnelle (Administration publique, Banque-Assurance, Juriste d’entreprise), positionnés au semestre 3 (105 h) et au semestre 4 (99 h) ; l’adaptation locale permet à chaque département d’adapter l’offre de formation à son environnement socio-économique ;
- le stage en entreprise ou la formation en alternance visant à confronter l’étudiant à des situations professionnelles concrètes.

En Alternance

La formation peut aussi s’effectuer par laa voie de l’alternance. Une grande motivation et un bonne organisation sont alors exigées de l’étudiant.

Débouchés professionnels après ce DUT

Le diplômé du DUT CJ exerce des fonctions juridiques, comptables ou financières. Il travaille dans des cabinets d’avocats, aux côtés d’officiers ministériels, au sein d’entreprises privées comme assistant RH ou secrétaire juridique, dans des compagnies d’assurances comme rédacteur, dans le secteur bancaire en tant que conseiller clientèle, au sein d’un cabinet d’huissier, une étude de notaire ou de commissaire priseur comme collaborateur. Enfin, par concours, il peut accéder à divers métiers de la fonction publique catégorie B (greffier, éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse, agent des douanes, fonctionnaire de police, contrôleur des impôts).

Evolution de carrière : le DUT carrières juridiques est un diplôme au spectre large qui permet de nombreuses évolutions (prise de responsabilité et encadrement) et réorientations professionnelles (comptabilité, management).

Poursuite d'études

Le DUT CJ mène à la vie active mais il est recommandé de poursuivre les études sur une licence à dominante juridique (droit social, assistant juridique, gestion immobilière…). Rejoindre un cursus de licence en droit puis un master est aussi possible. Enfin, intégrer une école de commerce, de journalisme, de notariat, de banque/assurance, de logistique, un IEP reste une ouverture, sous certaines conditions.

© CIDJ, 06/2015