Notez !
Aucun vote pour l'instant.

BTS IPM - Industrialisation des produits mécaniques

Ingénieur de fabrication mécanique (Visuel)
© Autobus- Fotolia

Le BTS IPM - Industrialisation des produits mécaniques s’effectue en deux ans après un bac technologique STI2D de préférence, d’un bac général S, d’un bac professionnel. C’est un diplôme de niveau bac + 2 qui se prépare en formation initiale mais aussi en alternance dans des établissements publics et privés. C’est un diplôme d’Etat de niveau III délivré par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Objectif du BTS IPM - Industrialisation des produits mécaniques

Le titulaire du BTS IPM - Industrialisation de produits mécaniques est un spécialiste des procédés de production mécanique, notamment par usinage. Concepteur des processus qui y sont associés, il intervient tout au long de la chaine d’obtention (définition, industrialisation, réalisation, assemblage et contrôle) des éléments mécaniques formant les produits industriels.

Conditions d'accès

Le BTS IPM est accessible après un bac STI2D (sciences et technologie de l’industrie et du développement durable), un bac général S, un bac pro étude et définition de produits industriels ou technicien d’usinage ou technicien outilleur par exemple. Inscription en ligne sur Admission-PostBac.

Organisation et contenu de la formation

La formation est de 930h la 1re année et de 1 116h la 2e année, soit 31h hebdomadaires sur deux ans. Elle se compose de quatre enseignements généraux de 10h par semaine et de quatre enseignements professionnels de 21h.

Enseignement général :
-    culture générale et expression (3h/3h),
-    anglais (2h/2h),
-    mathématiques (3h/3h),
-    sciences physiques appliquées (2h/2h).

Enseignement professionnel :
-    études des produits et des outillages (6h/6h) ;
-    industrialisation (6h/6h) ;
-    production (8h/8h) ;
-    gestion technique et économique d’une affaire (1h/2h).

L’étudiant en BTS IPM doit maitriser les logiciels CAO, DAO, CFAO.    

Un stage en entreprise d’une durée de 8 semaines divisé en deux périodes situées en fin de 1re année est l’occasion de prendre la mesure des réalités industrielles.

En Alternance

En alternance : le BTS Industrialisation des produits mécaniques se prépare aussi par la voie de l’alternance. Dans ce cas l’organisation de la formation est différente.

Débouchés professionnels après ce BTS

Le titulaire du BTS  IPM travaille dans des entreprises de toutes tailles et de toutes activités industrielles. Il est accueilli dans les services d’études d’installation ou d’outillage, les services méthodes pour l’organisation et la gestion de la production, les services qualité, les unités de production des entreprises de l’industrie automobile, du secteur de l’énergie nucléaire, dans celles des transports ou du bâtiment.

Selon le type et l’organisation de l’entreprise, ce technicien supérieur assure des fonctions de technicien procédé en pré-industrialisation, technicien de méthodes en conception des processus, technicien méthodes atelier, technicien responsable d’atelier.


Evolution de carrière : avec de l’expérience, il peut assurer des responsabilités de chargé d’affaires produit en industrialisation, occuper des postes de responsable d’ingénierie de production ou encore s’orienter vers les fonctions achat, vente, commerce, technico-commerciale.

Poursuite d'études

Le BTS  IPM mène à la vie active. Ceux qui souhaitent poursuivre une formation post-BTS peuvent  se diriger vers une licence pro (bac + 3) des secteurs production informatisée, automatisation et robotique, informatique industrielle, génie mécanique et productique. Les classes préparatoires technologiques industrielle ATS (adaptation technicien supérieur) sont ouvertes et l’entrée dans une école d’ingénieurs par la voie de l’alternance reste possible.


Métiers en relation avec le BTS IPM - Industrialisation des produits mécaniques

  1. Agent de maintenance en mécanique industrielle

Diplômes similaires au BTS IPM - Industrialisation des produits mécaniques

  1. DUT GIM - Génie industriel et maintenance

© CIDJ, 06/2015