Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (3 votes)

Enseigner et voyager, pourquoi pas ?

Enseigner et voyager, pourquoi pas ?
© L.-A. P.

Vous aimez enseigner mais vous rêvez aussi de vivre quelques années à l’étranger ? Le métier d’enseignant offre des opportunités de départ partout dans le monde. Où se renseigner ? Quelles sont les conditions pour partir ? Quel diplôme faut-il avoir ? Nos réponses.

Vous êtes titulaire de l’Éducation nationale et vous avez des envies d’ailleurs ? Plusieurs organismes peuvent vous permettre de partir. L’Aefe (Agence pour l’enseignement du français à l’étranger) est l’opérateur public qui envoie des enseignants à l’étranger. Mais ce n’est pas le seul.

La mission laïque française envoie également des professeurs pour travailler dans 125 écoles réparties dans 48 pays. L’Aflec propose des postes dans les collèges ou lycées français du Liban et des Émirats arabes unis. Le Codofil recherche, quand à lui, des professeurs pour partir en Louisiane (États-Unis). Les offres d’emploi de ces organismes sont publiées dans le bulletin officiel que reçoivent les directeurs d’école.

Postuler à l’Aefe

"À l’Aefe, les candidats à l’expatriation postulent à l’agence. Ils doivent déposer un dossier de candidature en ligne en septembre pour un départ à la rentrée suivante. Il faut au moins 3 ans d’expérience professionnelle en tant qu’enseignant, la connaissance d’une ou deux langue est un plus et il est important de motiver son départ par un vrai projet professionnel. Il ne suffit pas d’avoir envie d’ailleurs pour partir. Il est important que les candidats se soient renseignés sur la situation politique, économique du pays, sur la culture aussi. Ce n’est pas la même chose de partir en vacances dans un endroit exotique et d’y vivre", explique Isabelle Picault, coordinatrice des inspecteurs du 1er degré à l’Aefe.

Les candidats retenus passent un entretien de motivation. L'Aefe propose ensuite des postes en tenant compte de leurs vœux. "Ils peuvent partir sous statut d’expatrié. Dans ce cas, le contrat est de 5 ans maximum. Ils bénéficient de leur salaire auquel s’ajoute une prime d’expatriation. S'ils veulent s’installer définitivement dans un pays, ils ont le statut de résident. Ils ont leur salaire et une indemnité de résident calculée en fonction du pays", ajoute Isabelle Picault.

Devenir assistant de français à l’étranger

Pour la campagne 2016-2017, le Ciep recrute 1 700 assistants de français à l’étranger dans 20 pays afin de travailler, dans les classes, avec les professeurs de français des collèges et lycées. Il faut pour postuler être étudiant et avoir au moins obtenu une L1, être âgé de 20 à 30 ans (35 ans pour certains pays), et avoir déjà un bon niveau dans la langue du pays d’accueil.

Vous avez jusqu’au 17 janvier 2016 pour postuler. Au-delà des critères académiques, votre motivation et votre enthousiasme feront la différence. Il n’est cependant pas nécessaire de vouloir devenir enseignant pour postuler à ce programme.

Partir avec un diplôme FLE

Le master français langue étrangère (FLE) ou le Daelfe sont des diplômes très appréciés pour enseigner à l’étranger. Les titulaires de ces diplômes ne travailleront pas dans une école mais dans des organismes ou associations tels que les Alliances françaises qui enseignent à tout public. Vous trouverez des annonces pour postuler sur le site du CIEP ou sur Fle.fr

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.