Ecole de commerce : visa, label, certification, reconnaissance, comment s’y retrouver ?

Privilégier les écoles reconnues

Ce qui est important dans votre choix, c’est que l’école soit reconnue par l’Etat. Cette reconnaissance est importante parce qu’elle vous assure une qualité de l’enseignement mais surtout la formation vous confère un grade officiel (bac + 3, bac + 5, …). Si l’école n’est pas reconnue par l’Etat, rien ne vous assure que votre niveau sera reconnu par une entreprise, une autre école, une université, … N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’école que vous visez et demandez s’il existe une équivalence en crédits ECTS. Ces crédits vous confèrent le grade de licence (180 crédits), master (300 crédits) ou doctorat reconnu au niveau européen.

Sachez que si l’école accepte les étudiants boursiers, c’est qu’elle est automatiquement reconnue par l’Etat.

Les visas

Parfois, les diplômes eux-mêmes peuvent faire l’objet d’une reconnaissance de l’Etat. Dans ce cas on parle de visas. Seules les écoles reconnues par l’Etat peuvent demander un visa pour leur diplôme. Vous pouvez retrouver une liste de l’ensemble des diplômes d’écoles de commerce visés par l’Etat en vous rendant sur le site de la commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG), rubrique écoles et formations visées.

La certification RNCP

Autre point que vous pouvez prendre en compte avant de faire votre choix : la certification RNCP (répertoire national des certifications professionnelles). C’est aussi une manière de savoir si le diplôme est reconnu par l’Etat et qu’il est, en plus, adapté au marché de l’emploi en France. Pour savoir si le diplôme que vous visé est certifié RNCP, vous pouvez vous rendre sur le site titres-certifies.com. Généralement cette certification est délivrée par des ministères.

Labels et accréditations

Certaines écoles mettent en avant des accréditations internationales, aussi appelées labels. Il en existe plusieurs, Equis, AACSB, AMBA, EPAS. Ces labels ne sont pas à négliger si vous souhaitez intégrer une formation où la dimension internationale est importante. Ces labels sont des gages de qualité de l’enseignement, de la pédagogie et sont reconnus à l’étranger. Si une école possède ce que l’on appelle la triple accréditation (Equis / AACSB / AMBA) c’est un très bon gage de qualité.

Comment savoir si l’école choisie est de qualité ?

De manière générale, sachez que les écoles qui sont reconnues par l’Etat ou dont les diplômes sont visés, se réunissent souvent en banque de concours. Cela signifie que vous pouvez passer un concours vous présentant en même temps à plusieurs écoles. En fonction de votre place dans le concours, vous aurez le choix pour intégrer ces écoles. Par exemple, certaines grandes écoles se sont réunies au sein de la conférence des grandes écoles (CGE). Ces écoles répondent à des critères spécifiques de qualité et souvent elles sont accessibles par le même concours appelé BCE (banque d’épreuves communes). Ainsi, en présentant ce concours, vous postulez pour plusieurs écoles en une seule fois.

Pour en savoir plus sur les manières d'intégrer une école de commerce, retrouvez notre article « Ecoles de commerce : les différentes voies d’accès ».

Vous pouvez postuler à certaines écoles de commerce via la plateforme APB (admission post bac). Vous y retrouverez 4 réseaux d’écoles : Le groupe EGC, ECRICOME Bachelor, le FBS Bachelor et le Bachelor en Management de Toulouse Business School. Au total, une quarantaine d’écoles sont sur APB. Elles sont sélectionnées pour l’être, ce qui leur confère un gage de qualité de l’enseignement mais aussi une reconnaissance automatique de l’Etat.

Classements des écoles de commerce : savoir prendre du recul

Il existe de nombreux classements des écoles de commerce. Le Financial time, le Figaro, le Parisien, l’Etudiant, … Comment savoir ce que valent ces classements et peut-on s’y fier ? D’après Léon Laulusa, directeur académique des programmes à l’ESCP Europe, « chaque classement est louable mais il faut faire attention aux critères de classification utilisés pour chacun d’eux ». En effet, tous ces classements n’utilisent pas les mêmes critères. Certains privilégieront l’aspect international des formations, d’autres les taux d’insertion des diplômés ou encore les accréditations ou visas des écoles. Vous pouvez donc vous inspirer de ces différents classements tout en prenant du recul.

A la rentrée 2017, le Financial Time a modifié le poids de certains critères dans son classement. En l’occurrence, le poids de la dimension internationale des enseignements a été revu à la baisse, tandis que le poids de l’évolution des salaires des diplômés a pris de l’importance. Conséquence ? De nombreuses écoles françaises ont chuté dans le classement, alors que l’enseignement prodigué n’a pas changé.

Ainsi, pour que ces palmarès aient un impact sur votre choix, intéressez-vous de près aux critères utilisés et à leur importance et surtout, ne vous contentez pas d’un seul classement.

Aucun vote pour l'instant.