Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Faire un break dans ses études pour préparer un concours

Faire un break dans ses études pour préparer un concours
© RG / Fotolia

Cette fois, c’est sûr, vous avez trouvé votre voie ! Mais vous devez préparer un concours pour accéder à l'école ou la formation que vous visez. Pour vous concentrer sur vos révisions et souffler un peu avant de vous présenter aux épreuves, vous pouvez décider de faire un break dans vos études. Nos conseils pour vous organiser.

Préparer un concours seul, c’est d’abord vous discipliner pour planifier vos journées. Si chaque secteur a ses spécificités en termes d’apprentissage, certaines règles restent les mêmes, quelle que soit la formation envisagée.

Prenez du temps pour soigner votre culture générale

Même si Sciences Po a décidé de supprimer l'épreuve de culture générale au concours d'entrée, elle reste un plus, quels que soient les concours que vous passerez. Vos interlocuteurs peuvent vous questionner sur l’actualité, même sur des sujets qui ne sont pas directement liés à la formation visée. Préparez-vous !
De nombreux sites permettent de réviser vos acquis dans des disciplines aussi diverses que les sciences, la littérature, l’histoire-géo...
Voici quelques pistes :

  • Pas toujours fiable à 100%, mais très riche en infos, Wikipédia peut vous donner quelques bases sur une thématique et vous renvoyer vers d’autres sources.
  • Les sites des médias généralistes, notamment ceux du Monde, de Libération, du Figaro, de La Croix, de France Inter, de France Info, de LCI, de BFM et de la BBC.
  • Les sites proposant des fiches ou des quiz pour renforcer votre culture générale, dont www.jesuiscultive.com, ou encore www.devenezfonctionnaire.fr (rubrique Fiches et QCM).

Préparer un concours, c'est aussi s'informer sur son secteur

Pour être prêt le jour du concours, vous devez maîtriser l’actualité de votre secteur. Surfez régulièrement sur les sites des médias spécialisés quand ils existent, mais aussi sur ceux des fédérations professionnelles et des principaux acteurs de votre domaine d’activité. N’hésitez pas à vous rendre à des forums ou expositions sur les thématiques qui vous intéressent.

N’oubliez pas la méthodologie !

Quand on décide de préparer un concours, la première chose à faire est de se renseigner sur le contenu et la durée des épreuves. Procurez-vous les annales quand il y en a, et interrogez d’anciens candidats via le forum des étudiants de la formation ou les journées portes ouvertes. Le tout est de savoir exactement en quoi consiste le concours pour s’y préparer au mieux.

Par exemple, vous pouvez avoir à rendre une synthèse de documents et mieux vaut savoir comment s’y prendre. Là encore, de nombreux sites vous donnent des astuces pour réussir ce type d’épreuves. En voici quelques-uns :

  • Le Web Pédagogique pour accéder gratuitement à des cours, notamment méthodologiques, en ligne.
  • Netprof pour visionner des vidéos de cours après avoir effectué une recherche par mot-clé.
  • Espace Formation, rubrique Conseils méthodologiques puis Autres méthodes (en bas à gauche).

Détendez-vous aussi pour éviter le ras-le-bol

Pour éviter de saturer, d'autant que l’idée était aussi de souffler un peu, pensez à intégrer dans votre planning des temps de repos ou de loisirs. Vous serez sans doute plus efficace en vous ménageant.

Boursiers, évaluez bien le budget nécessaire pour faire un break

N’oubliez pas que, sans inscription dans l’enseignement supérieur, vous perdez le bénéfice de votre bourse. Ayez cette information en tête avant de vous lancer.

Sciences Po Paris : dérogation possible ?
Pour être admis à Sciences Po Paris, vous devez généralement avoir eu votre bac dans l’année qui précède votre rentrée. Mais vous pouvez demander une dérogation si vous n’avez pas été inscrit dans un établissement d’études supérieures au cours de l’année suivant l’obtention de votre bac et que vous avez "mis à profit votre année d’une façon ou d’une autre" : pour apprendre des langues, faire un stage, travailler … Cette dérogation est généralement à demander avant le mois d’avril.



Virginie Gruenenberger

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ

Posez vos questions, échangez vos avis, donnez vos tuyaux sur les thèmes :

Orientation & études, Stages - Jobs - Alternance, Formation continue, Aide aux projets, Partir à l’étranger,Venir en France