Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (2 votes)

Après un bac pro, préparez un BTS

Après un bac pro, préparez un BTS
© Jaanki / Fotolia

Vous souhaitez continuer vos études après un bac pro ? En BTS, c'est tout à fait possible ! Surtout si vous choisissez un BTS proche du domaine de votre filière professionnelle. Mais avant de vous lancer dans les études supérieures, sachez que le rythme de travail sera soutenu.

Après avoir décroché un bac pro, la logique veut que l'on rentre sur le marché du travail. Pourtant, si vous vous sentez les capacités de continuer vos études, pourquoi ne pas vous diriger vers un BTS ?

Le saviez-vous ? Si vous décrochez une mention bien (moyenne égale ou supérieure à 14/20) ou très bien (égale ou supérieure à 16) à votre bac pro, vous pouvez obtenir d'office une place en BTS. Mais attention, obtenir une place en BTS ne signifie pas toujours une place dans le BTS que vous avez choisi. Certains BTS très demandés ne peuvent pas répondre favorablement à toutes les demandes. 

À la rentrée 2013, d'après le ministère de l'Éducation nationale, 36 % des élèves de bac pro qui voulaient continuer leurs études ont été acceptés en BTS.
En 2012, 60 % des élèves issus de bac pro ont obtenu leur diplôme de BTS. Encourageant !

Après le bac pro, choisir un BTS du même domaine

Pour obtenir une place en BTS, postulez dans un domaine proche de celui de votre bac. "Nous recevons environ 600 demandes pour notre BTS économie sociale familiale (ESF) qui comprend 36 places, explique Sébastien Pruvost, chef de travaux au lycée Édouard Gand (Amiens). C'est un BTS très scientifique, nous prenons une majorité de bacs techno ST2S, mais aussi des élèves issus d'autres filières. Cette année, nous avons trois élèves qui ont un bac professionnel service de proximité et vie locale, dont les enseignements se rapprochent de ceux du BTS."

"En BTS assistant de manager (AM), nous acceptons des bacs professionnels secrétariat (qui va devenir gestion et administration) et éventuellement comptabilité, affirme Frédérique San José, chef de travaux et enseignante au lycée Beaumont (Redon). Pour notre BTS management des unités commerciales (Muc), nous prenons des bacs pro commerciaux (comme vente ou service) mais pas de bac secrétariat car c'est trop éloigné, les élèves auraient tout à apprendre."

Pour être admis, les appréciations comptent parfois plus que les notes

Pour entrer en BTS, il faut passer par la procédure Admission Post Bac (APB). En plus des bulletins de notes, le lycée peut vous demander d'envoyer un dossier comportant une lettre de motivation.

Posséder un bon dossier scolaire est important pour entrer en BTS, quel que soit son domaine. "Mais à côté des notes, nous regardons surtout les appréciations, souligne Jean-Marc Destrac, coordinateur pédagogique du lycée Cantau (Anglet). Nous préférons choisir un élève qui a 12 de moyenne avec de bonnes appréciations ("élève sérieux", "bon comportement") plutôt que celui qui a 13 mais bavarde sans arrêt ou est souvent absent."  

Frédérique San José confirme : "Les notes et les appréciations nous donnent une idée de l'investissement de l'élève. Nous pouvons voir s'il y a eu une progression au fil des années. La lettre de motivation est également très importante. Venir aux journées portes ouvertes montre votre curiosité et votre motivation et le dire dans cette lettre peut être un plus." 

Des places en BTS réservées aux bacs pro

Pour permettre aux diplômés de bacs pro d'accéder plus facilement aux BTS, la loi sur l'enseignement supérieur et la recherche (loi ESR) prévoit qu'à partir de la rentrée 2014 des places seront réservées aux bacheliers pro dans les classes de BTS. Chaque rectorat décidera du nombre et des spécialités de bac pro qui pourront y accéder. Cette réforme a commencé à être appliquée dans différents lycées dès la rentrée 2013.

Une charge de travail plus importante qu'en bac pro

Après le bac pro, préparez-vous à changer votre manière de travailler. "Les bacs pro ont souvent des difficultés sur les méthodes de travail et l'autonomie : prise de notes, organisation dans les révisions…", précise Sébastien Pruvost. Pour Jean-Marc Destrac, le travail à la maison est indispensable. "Il faut être conscient qu'en BTS le volume de travail est important. Il ne suffit pas d'aller en cours pour tout retenir. Mais si on est prêt à travailler environ deux heures tous les soirs, on y arrive."

"Chaque année, nous comptons un tiers de bacs pro dans nos BTS, explique Frédérique San José. C'est vrai qu'ils ont souvent des difficultés, notamment en BTS AM car une deuxième langue étrangère est obligatoire. Ils y arrivent mieux en Muc. 

En BTS, les bacheliers pro ne bénéficient pas d'un accompagnement systématique pour les aider. Néanmoins, certains établissements mettent en place, selon leurs moyens, des cours de soutien en langue ou en maths.

Les élèves de bacs pro participent bien et connaissent déjà l'entreprise

Malgré les difficultés, Frédérique San José apprécient d'avoir des bacs pro dans ses classes. "Les élèves issus de filières professionnelles sont souvent plus spontanés. Ils prennent la parole et participent plus facilement en classe. Au moment de chercher un stage, ils savent comment contacter les entreprises et écrire une lettre de motivation. Ils peuvent aider les autres élèves. Leur vécu en entreprise est enrichissant, nous essayons donc de le valoriser en cours."

Emilie Grégoire

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.