Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Tôlier

Tôlier
© Richard Villalon - Fotolia

Le chaudronnier-tôlier trace, découpe, plie, met en forme et assemble des pièces le plus souvent métalliques, en utilisant des outils à main et des machines à commandes numériques. C’est un spécialiste de la pièce détachée.

Description métier

Le chaudronnier-tôlier étudie d’abord le dessin qui va lui permettre de fabriquer l’objet commandé. Il reporte en grandeur nature sur la tôle les indications de forme fournies par le dessin.

Pour ces opérations, il utilise, le plus souvent, l’outil informatique. Il découpe en suivant le tracé à l’aide d’une cisaille ou d’un chalumeau. Il donne aux pièces découpées leur forme définitive en les pliant, les étirant, etc.

Puis il monte et assemble l’ensemble pièce par pièce, selon le plan de l’appareil à construire. Il peut également souder les différentes pièces.

Il peut s’agir de petite et moyenne chaudronnerie (appareils électroménagers, chaudières) ou de grosse chaudronnerie (récipients, échangeurs de chaleur, carrosserie ferroviaire, réservoirs de stockage d’industries chimiques ou de raffineries de pétrole).

Le chaudronnier-tôlier est employé par des entreprises de différents secteurs. Certaines sont spécialisées dans la construction navale, automobile, ferroviaire, aéronautique ou aérospatiale.

Il peut aussi s’agir d’entreprises de tôlerie, de chaudronnerie travaillant pour l’industrie chimique, pétrolière, agroalimentaire, nucléaire. Il peut enfin travailler dans le service entretien d’une grande entreprise de la sidérurgie.

Le lieu de travail du chaudronnier-tôlier est l’atelier ou le chantier. Seul ou en équipe, il travaille dans le bruit. Il est presque toujours debout. Il porte un équipement de protection (casque, chaussures, combinaison, lunettes).

Le chaudronnier-tôlier peut effectuer un travail posté. Son atelier fonctionne alors en équipes tournantes.

Études / Formation pour devenir Tôlier

Les diplômes requis pour exercer la profession :

- CAP composites, plastiques chaudronnés,
- CAP conducteur d'installations de production,
- CAP réalisation en chaudronnerie industrielle,

- Bac pro ouvrages du bâtiment : métallerie,
- Bac pro  technicien en chaudronnerie industrielle,
- Bac pro technicien outilleur,
- Bac pro technicien d'usinage,

- BTS CRCI - conception et réalisation en chaudronnerie industrielle.

Ces diplômes sont aussi accessibles dans le cadre de l’apprentissage ou de l’alternance avec un contrat de professionnalisation.

Évolutions

Le chaudronnier-tôlier qualifié peut devenir chef d’équipe. Il peut ensuite accéder aux emplois de contremaître ou de chef d’atelier. Il peut aussi devenir préparateur de fabrication, contrôleur, agent de devis ou entrer dans un bureau d’études comme dessinateur.

Salaires

Le salaire moyen brut mensuel d’un chaudronnier-tôlier débutant est de l’ordre du Smic (1 467 € brut mensuel).

Métier accessible

Secteurs associés

Synonymes

  • chaudronnier-tôlier
  • Métier qui recrute : Oui

En savoir plus

Syndicat national de la chaudronnerie, de la tôlerie et de la tuyauterie industrielle
www.snct.org

Union des industries et des métiers de la métallurgie - UIMM
www.uimm.fr

Groupe des industries métallurgiques de la région parisienne - GIMRP
www.gimrp.org

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum
Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.