Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4.6 (8 votes)

Technicien / Technicienne de la police technique et scientifique

Technicien / Technicienne de la police technique et scientifique
© Leah-Anne Thompson - Fotolia

Le technicien de la police technique et scientifique fait des travaux d’analyse en laboratoire. Il participe à l’identification d’auteurs d’infractions et apporte des éléments pour faire progresser des enquêtes, notamment dans les recherches criminelles.

Description métier

Le technicien de la police technique et scientifique (PTS) opère aussi bien dans le cadre de la lutte contre la petite et la moyenne délinquances que contre le grand banditisme organisé ou le terrorisme. Il peut intervenir également pour Interpol.

À la PTS, il travaille, selon sa spécialité, dans l’un des cinq services suivants : division de la logistique opérationnelle ; division des études des liaisons et de la formation ; service central d’identité judiciaire ; service central de documentation criminelle ; service central de l'informatique et traces technologiques.

Il est en outre généralement affecté à l’un des sept laboratoires suivants :

- balistique (études des armes, munitions, trajectoires de tir) ;
- biologie génétique (analyses de sang, cheveux, sperme, empreintes génétiques) ;
- traces papillaires- documents (analyses de faux documents et écritures) ;
- incendies et explosions (études des explosifs et matières inflammables) ;
- physique, chimie, géologie (études des peintures, verres, terres, résidus de tir) ; - stupéfiants (analyses de substances chimiques et d’échantillons) ;
- stupéfiants (analyse de produits stupéfiants),
- toxicologie (recherche de toxiques dans les milieux biologiques)
- technologies numériques (analyse des téléphones, GPS, vidéo).

En fonction des besoins, certains techniciens sont affectés dans les services de l’identité judiciaire.

Le technicien, qui assure parfois l’encadrement d’une unité spécialisée, est soumis à un rythme de travail régulier ou au contraire très stressant selon l’urgence des enquêtes policières et des demandes de l’instruction.

Méthode, extrême rigueur, rapidité et clarté dans les rapports écrits ou oraux sont indispensables.

Études / Formation pour devenir Technicien / Technicienne de la police technique et scientifique

Le technicien de la police scientifique est un fonctionnaire de l’État recruté sur concours de niveau bac + 2 minimum (DUT, BTS, licence). Certains postes impliquent des formations de niveau master (bac+ 5).

Ces formations doivent avoir porté sur une ou plusieurs disciplines scientifiques et technologiques : chimie, biologie, physique, électronique, informatique…

Le concours comprend 4 étapes : pré-admissibilité, admissibilité, admission (contrôle des connaissances techniques et scientifiques dans la spécialité choisie) et épreuve facultative de langue (anglais, allemand, espagnol, italien ou arabe). Il faut également remplir les conditions d’aptitude physique requises et être de nationalité française.

Après le concours, la sous-direction de la police technique et scientifique assure elle-même la formation des personnels concernés.

Le recrutement dans la PTS s'effectue à trois niveaux de concours  : ASPTS (niveau CAP), technicien (niveau bac +2) et ingénieur (bac +5).

Évolutions

Le technicien de la PTS peut être promu technicien principal ou technicien en chef.

Avec de l’ancienneté, il peut aussi se présenter aux concours internes d’ingénieur de la police technique et scientifique, d’officier ou de commissaire.

Salaires

Environ 1 900 € nets par mois pour un technicien en début de carrière.

Environ 2 200 € pour un jeune ingénieur.

Josée Lesparre