Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Technicien lumière / Technicienne lumière

Technicien lumière / Technicienne lumière
© Eric Monaton - Fotolia

Le technicien et le régisseur lumière sont des techniciens du spectacle vivant et de l'audiovisuel : théâtre, danse, cirque, cinéma, télévision… Ils conçoivent et mettent en œuvre tous les éclairages et effets lumineux de scènes jouées ou enregistrées.

Description métier

Le technicien lumière opère en amont, avant et pendant les répétitions, pendant la représentation ou le tournage, et jusqu'au démontage du matériel. Il tient compte à la fois d’une multitude de contraintes techniques et des besoins artistiques de la production sur laquelle il travaille. Son rôle est de proposer la "meilleure" lumière, c’est-à-dire la plus adaptée.

Pour mener à bien son travail, il échange longuement avec le metteur en scène et le décorateur du spectacle (ou le réalisateur s'il exerce sur un plateau de cinéma). Il imagine les éclairages possibles, les teste et contrôle le matériel nécessaire. Il dresse un "plan lumière" qui contient toutes les informations techniques et les effets à réaliser : ce plan lumière est ensuite confié au régisseur lumière.

En amont, il encadre l’équipe qui assure l’installation et les réglages des projecteurs. Il enregistre sur une console informatisée les jeux de lumières qui accompagnent chaque scène. Durant la représentation ou le tournage, c'est lui qui donne les "tops lumière".

Dans une équipe importante, le régisseur lumière travaille avec un éclairagiste, dont il applique les directives. Il prépare et contrôle les appareils, vérifie leur fonctionnement, ainsi que l’alimentation électrique et tous les branchements de l’installation. C’est lui qui pilote le matériel d’éclairage en direct : projecteurs fixes et mobiles pour la mise en valeur des décors, des mouvements et déplacements des acteurs, filtres, volets, commandes à partir d’un pupitre…

Ces professionnels de la lumière partagent les mêmes conditions de travail : déplacements fréquents et horaires très irréguliers (le soir, la nuit, les week-ends).

Études / Formation pour devenir Technicien lumière / Technicienne lumière

Il existe peu de formations spécifiques aux techniques des lumières. Les formations suivantes sont surtout proposées en formation continue ou par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

- BTS métiers de l'audiovisuel option métiers de l'image,

- DMA (diplôme des métiers d’art) régie du spectacle option lumière (niveau bac + 2). Se prépare à Besançon, Nancy, Lyon, Paris, Marseille et Nantes,

- Diplôme de l’Ensatt (École nationale des arts et techniques du théâtre) de Lyon, concepteur lumière, en 3 ans. Entrée sur concours (6 places en 2016),

- Titre de régisseur lumière (niveau bac+2), formations en apprentissage proposées par le CFA du spectacle vivant et de l'audiovisuel en partenariat avec le CFPTS,

- Formation de technicien du spectacle à l'Institut international image et son (3IS),

- Diplôme de régisseur technicien de spectacles (ESAD Strasbourg). Entrée sur concours. 

Évolutions

Un régisseur lumière peut accéder à un poste de régisseur général ou d’éclairagiste, sur des productions plus importantes au budget plus élevé.

Salaires

Entre 1 500 € et 1 700 € brut par mois, selon la convention collective des entreprises culturelles.

Dans les métiers du spectacle vivant et de l'audiovisuel, la rémunération à l'heure, à la journée ou au spectacle est souvent pratiquée.

Synonymes

  • éclairagiste
  • Éclairagiste
  • régisseur lumière
  • Régisseur lumière

Diplômes associés

  1. BTS Métiers de l’audiovisuel

En savoir plus

CFA du spectacle vivant et de l'audioviosuel
www.afasam.fr

Ensatt (École nationale des arts et techniques du théâtre)
www.ensatt.fr

Esad (École supérieure d’art dramatique du TNS)
www.tns.fr

IGTS (Institut général des techniques du spectacle)
www.igts.org

Staff (Spectacle et Techniques, association française de formation)
www.staff.asso.fr

Josée Lesparre