Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Technicien eau et installations sanitaires

Technicien eau et installations sanitaires
© Thieury - Fotolia

Souvent appelé technicien eau et sanitation, il opère dans deux domaines précis : l’assainissement et la gestion de la chaîne de l’eau (captage, canalisations, stockage, désinfection,… construction de latrines). Son savoir-faire est très utilisé par les ONG.

Description métier

Dans le cadre de l’action humanitaire des organisations non gouvernementales (ONG), l’approvisionnement en eau potable et toutes les questions liées à son assainissement constituent la mission du technicien en eau et sanitation (technicien watsan pour water and sanitation).

Ce technicien construit les infrastructures et tous les systèmes d’approvisionnement : techniques de forage, creusement des puits, tracement et mise en place des réseaux d’eau potable ou d’irrigation. Au niveau de l’assainissement, il crée les systèmes de drainage, installe des latrines et des égouts.

Ce spécialiste de l’eau ne travaille pas seul, mais avec des équipes locales qu’il forme afin qu’elles assurent l’entretien et la maintenance des installations. Il joue aussi ce rôle auprès des populations locales concernées en les sensibilisant à une relation nouvelle à l’eau, à la santé et à l’utilisation de nouvelles infrastructures.

Au sein des organismes d’intervention, il a la responsabilité de son budget d’équipement.

Études / Formation pour devenir Technicien eau et installations sanitaires

Les formations très spécialisées dispensées par les ONG orientées vers l’équipement des zones arides sont accessibles aux titulaires de diplômes techniques dans les domaines de l’eau, de l’assainissement, du génie civil, de l’environnement. Certaines universités et écoles spécialisées proposent aussi des formations initiales souhaitées par les ONG :

Bac + 2 :
-  BTS Fed - fluides, énergie, environnement, options génie sanitaire et thermique ou maintenance et gestion des systèmes fluidiques et énergétiques,
- BTS métiers de l'eau,
- BTSA gestion et maîtrise de l'eau - gémeau
- DUT GC-CD génie civil - constructions durables 

bac + 3 : 
- licence pro : chargé de projets de solidarité internationale et développement durable (CPSIDD) Bordeaux,
- masters pro : développement agricole et politiques économiques  dans les pays en voie de développement Paris 1 ; développement agricole durable Paris 11,  action internationale et économie solidaire Institut catholique Paris...

Consulter les SCUIO des établissements : www.orientation-pou-tous.fr

bac + 4 
- Responsable de Projets Eau, Hygiène, Assainissement de la Solidarité Internationale (Tessi) Bioforce environnement 

Évolutions

Avec de l’expérience de terrain, ce spécialiste de l’eau peut occuper des postes de responsabilité au sein d’une ONG ou d’une association de solidarité internationale (ASI) : responsable technique de mission, logisticien, chef de mission…

Avec une formation complémentaire, le technicien peut devenir ingénieur logisticien watsan.

Salaires

Un technicien salarié débutant en sanitation et traitement de l’eau touche aux environs de 1 500 € mensuels. Ce chiffre peut varier en fonction de sa qualification et de l’organisme qui l’emploie.

S’il opère en tant que volontaire au sein d'une ONG il reçoit plutôt une indemnité (800 à 900 €) + logement, nourriture et transport.

Synonymes

  • technicien watsan
  • technicien eau et sanitation
  • responsable de projets eau hygiène et assainissement
  • Métier qui recrute : Oui

En savoir plus

Centre d’information sur le volontariat international
www.civiweb.com

Commission coopération développement
www.diplomatie.gouv.fr

RITIMO
www.ritimo.org

Coordination sud solidarité urgence développement
www.coordinationsud.org

Comité de liaison ONG/volontariat
www.clong-volontariat.org

Collectif ASAH
www.collectif-asah.org

Institut Bioforce développement
www.portail-solidarite.org

Josée Lesparre


Les derniers messages du Forum
Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.