Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.7 (25 votes)

Styliste

Styliste
© Jenner / Fotolia

Le styliste dessine les modèles qui composent les collections de haute couture ou du prêt-à-porter. Dans la haute couture, le modèle produit peut être unique. On parle alors de créateur de mode. Dans le prêt-à-porter, le modèle est fabriqué en série.

Description métier

Le ou la styliste crée les nouvelles collections d'une marque de mode ou de prêt à porter.

Il doit anticiper en surveillant les tendances de la mode et en analysant les phénomènes de société.

Il intervient aussi dans les domaines du marketing, du commercial et du technique. Il travaille en étroite collaboration avec le modéliste qui réalise les prototypes et avec la mécanicienne-modèle.

Il peut participer aux opérations de contrôle tout au long de la fabrication pour l’évaluation du prix de revient prévisionnel du produit.

Le styliste n'est pas seulement un artiste. Moins de 20 % de son temps de travail est consacré à la création pure, le reste étant, essentiellement, du travail technique et du marketing.

Le styliste, créateur souvent solitaire, doit aussi posséder l'esprit du travail collectif et une personnalité forte pour imposer son style.

Il connaît les contraintes des techniques de production et de l'image de marque de la maison qui l'emploie.

Pendant les salons et les collections, résistance physique et nerveuse sont impératives. Les journées de 12 heures ne sont pas rares.

Le styliste peut être salarié dans une entreprise ou dans un bureau de style ou travailler en indépendant.

Études / Formation pour devenir Styliste

Attention, styliste n’est pas un poste de débutant ! Autrement dit, que ce soit dans une maison de couture ou dans la confection industrielle, il est rare qu’un styliste soit embauché à ce titre au lendemain de sa formation. Diverses formations publiques et privées permettent d'accéder à ce métier. 

niveau bac
- bac pro métiers de la mode-vêtements,

niveau bac + 2
- BTS design de mode, textile et environnement option mode,
- BTS métiers de la mode-vêtements, 
- BTS innovation textile,
- DMA (diplôme des métiers d’art) arts textiles,
- Styliste-modéliste (Formamod-Paris),
- créateur de mode en lingterie-corseterie (Formamod-Paris),
- certificat en stylisme de mode (Studio Berçot),
- diplôme en stylisme, création textile, modélisme (Académie grandes terres Paris)
- stylisme de mode option accessoires (atelier Chardon Savard)

Bac + 3
- licence pro métiers de la mode (Université Paris Est Marne la Vallée) 
- licence pro habillement mode et textile spécialité management et production textile (Troyes, Paris), spécialité création, conception et développement de produits textiles dérivés (Nîmes)
- certificat de spécialisation en mode stylisme-modélisme (ESDI-Paris),
- stylisme infographie modélisme (Institut international de création et de couture Marseille), 
- styliste modéliste (MJM Graphic Design, Supdemod, Mode Estah),
- styliste, modéliste, designer textile (Studio mode Paris),
- styliste option modélisme (institut supérieur des arts appliquées-LISAA mode et stylisme), 
- styliste designer mode (Esmod international, Mode Estha Paris, Mod'art international),
- concepteur mode, espace et produits dérivés (Esfad

Bac + 4
- DSAA mode et environnement (Duperré Paris),
- DSAA Design mention mode option textile (ESAAT Roubaix)

Bac + 5
- master design vêtement de l'Ensad 
- master management de la mode option création et innovation (Mode Estah)

A savoir : de nombreuses écoles privées offrent des formations de styliste. Il convient de bien s'informer avant l'inscription (reconnaissance et notoriété du titre proposé, coût des formations). 

Évolutions

Après quelques années, possibilité d'évoluer vers le poste de directeur de collection. L'espoir du styliste chevronné est généralement à terme de créer sa propre maison. Il doit alors travailler avec un spécialiste du marketing et chercher un soutien financier solide.

La concurrence reste très rude et peu d'entre eux parviennent à une renommée française ou internationale.

Salaires

Les rémunérations sont très variables. Elles sont fonction de la notoriété professionnelle que l’on a pu acquérir.

Les stylistes indépendants ont des revenus irréguliers. Un assistant-styliste salarié commence à 1 600 € brut mensuels. Un styliste débutant gagne entre 1 800 et 2 400 € brut mensuels. Un styliste confirmé peut gagner plus de 4 000 € brut.

Synonymes

  • Styliste-modéliste
  • designer de mode
  • Designer de mode

En savoir plus

Fédération française de la couture et des créateurs de mode
www.modeaparis.com

Syndicat national de designers textile
www.design-textile.com

Institut français de la mode - IFM
www.ifm-paris.com

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.