Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.5 (4 votes)

Solier-moquettiste

Solier-moquettiste
© Dirk Houben - Fotolia

Le solier-moquettiste pose tous les revêtements autres que le carrelage et le parquet traditionnel. Il est en contact avec les clients qu’il conseille. Il travaille avec un distributeur de revêtements de sols.

Description métier

Que ce soit sur le sol ou sur les murs, le solier-moquettiste pose toutes sortes de revêtements : linoléum, moquettes, mosaïques collées, matières plastiques, textile…

Il procède d’abord à la préparation du support, c’est-à-dire le ponçage, voire le décapage et le nivellement du sol ou des murs en cas d’usure importante. Ensuite, il doit préparer la matière qu’il va poser (moquette, lino…), la découper ou l’assembler avec un soin extrême aux mesures de la pièce.

La pose elle-même du revêtement s’effectue à l’aide de toutes sortes d’instruments, tels que marteau de tapissier, la tenaille, la tendeuse.

Les travaux de finition de pose peuvent comporter quelques menus travaux d’électricité (remontage d’une prise de courant, par exemple) et des reprises de peinture.

Le solier-moquettiste travaille à l’intérieur, dans une atmosphère poussiéreuse ou malodorante et dans des positions généralement fatigantes (debout, à genoux ou sur des échelles).

Ses déplacements sont fréquents et les horaires peuvent être irréguliers pour rattraper un retard de chantier.

Outre une bonne condition physique, il doit avoir le sens du contact, car il doit dialoguer avec les clients et les conseiller.

Études / Formation pour devenir Solier-moquettiste

Les formations professionnelles vont du CAP au BTS :

- CAP solier-moquettiste,
- CAP peintre-applicateur de revêtement,
- Bac pro aménagement et finition du bâtiment, 
- BP peintre applicateur de revêtement,
- BTS aménagement-finition.

Évolutions

Après quelques années d’expérience professionnelle, le solier- moquettiste peut accéder à un poste de chef d’équipe ou chef de chantier ou bien créer sa propre entreprise de pose de moquettes.

Il peut aussi se spécialiser dans certains types de revêtements, tels que la pose de mosaïque, de textile, de tissu mural ou de revêtements souples (plastiques, PVC, linoléum).

Enfin, avec une formation complémentaire, il peut élargir ses compétences et évoluer vers d’autres métiers proches : carreleur, peintre, plâtrier, plaquiste.

Salaires

Le salaire mensuel brut d’un moquettiste débutant se situe aux alentours du Smic (1 467 € brut mensuel). Il peut varier selon la région et la taille de l’entreprise.

Métier accessible

Synonymes

  • moquettiste
  • Métier qui recrute : Oui

Diplômes associés

  1. BTS AF - Aménagement finition

En savoir plus

Fédération française du bâtiment
www.ffbatiment.fr

Comité central de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics
www.ccca-btp.fr

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum
Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.