Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (5 votes)

Sérigraphe

Sérigraphe
© Duris Guillaume / Fotolia

Le sérigraphe est un spécialiste de l’imprimerie par sérigraphie. Il utilise la technique du pochoir, surface-écran interposée entre l’encre et le support, pour imprimer des motifs ou des lettres sur divers matériaux : papier, carton, bois, métal, verre…

Description métier

À la fois technicien et artiste, le sérigraphe imprime en grand format des dessins ou des motifs de façon répétée sur divers matériaux : carton, bois, métal, céramique, tissu, verre…

Il peut répondre à une commande passée par un client ou proposer lui-même un projet. Dans les deux cas, le produit fini doit correspondre parfaitement aux attentes de la clientèle, avec qui le sérigraphe a des contacts fréquents.

En fonction de l'organisation de l’entreprise et de sa taille, le sérigraphe réalise tout ou partie des opérations d’impression : préparation de la “forme imprimante” (surface-écran avec toile de meunier), composition des teintes, préparation des encres, calcul de la quantité d'encre nécessaire au tirage, réglage des machines et des séchoirs, et enfin impression sur table manuelle ou mécanique.

Pour ce qui concerne, en amont, la composition du motif à imprimer, le travail à la main se fait de plus en plus rare. Le dessin se fait le plus souvent sur des logiciels de PAO (production assistée par ordinateur). De même, les découpes sont numérisées et l'impression est souvent automatisée.

Une fois les supports imprimés, le sérigraphe les transmet pour finition avant leur livraison.

Dans une imprimerie ou en atelier, le sérigraphe exerce presque toujours debout, dans les odeurs de solvants et dans le bruit (la nuisance sonore est néanmoins atténuée grâce à la généralisation des cabines de pilotage insonorisées).

Les horaires de travail varient selon les entreprises, mais ils sont souvent réguliers et postés (2 x 8).

À noter : les applications spécifiques de la sérigraphie sont remplacées peu à peu par l'impression numérique à jet d'encre, mais la sérigraphie reste encore vivante, notamment pour les travaux de haute qualité destinés au verre et au tissu.

Études / Formation pour devenir Sérigraphe

CAP et bac pro :

- CAP sérigraphie industrielle ;
- bac pro réalisation de produits imprimés et plurimédia option A production graphique ou B productions imprimées;
- bac pro artisanat et métiers d’arts option communication visuelle plurimédia ;
 

BTS (bac + 2) :
-
BTS études de réalisation d'un projet de communication option B études de réalisation de produits imprimés.

Évolutions

Un sérigraphe peut se spécialiser dans un type de matériau, par exemple le verre (bouteilles…) ou le plastique (emballages…).

Mais les principales possibilités d'évolution reposent surtout sur les débouchés hors imprimerie. Par exemple, l'industrie automobile, le packaging ou la monétique sont en demande de professionnels très spécialisés.

Avec de l’expérience, un sérigraphe peut aussi reprendre ou créer une entreprise de sérigraphie.

Salaires

Environ le Smic (1 467 € brut mensuel). pour un sérigraphe débutant.

Environ 1 700-1 800 € pour un technicien.

En savoir plus

Groupement professionnel de la sérigraphie française
www.gpsf.fr

Institut national des métiers d'art (Inma)
www.metiersdart-artisanat.com

Asfored (Centre de formation du Syndicat national de l'édition)
www.asfored.org

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.