Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.9 (7 votes)

Restaurateur d'œuvres d'art

Restaurateur d'œuvres d'art
© River Cottage Photos - Fotolia

Le restaurateur d’art a pour objectif de rendre son aspect initial à un objet ancien et détérioré. Selon sa spécialité, il peut travailler sur un meuble, un tableau, une céramique, un vitrail, une sculpture, un livre ancien, une tapisserie, un monument…

Description métier

Restaurateur d’art est un terme générique qui recouvre de multiples spécialités et métiers.

Tableaux, meubles, façades en pierre, etc., les activités, les techniques et les gestes professionnels sont différents et fonction des objets à remettre en état. Mais le processus de travail présente toujours un certain nombre de points communs.

Avant d’entreprendre son projet, le restaurateur étudie en profondeur l’objet ou le monument à restaurer : l’époque de sa création, sa destination première (décoration, défense, équipement domestique…), la technique initiale mise en œuvre et les matériaux et outils utilisés.

Ainsi, pour un tableau, il est nécessaire de connaître les caractéristiques du support (bois, toile…) et des colorants anciens ; pour une tapisserie, les techniques et les ingrédients tinctoriaux ; pour un meuble, la nature du bois, etc. Autant de données essentielles qui conditionnent la méthode à suivre, donc la qualité de la restauration.

C’est pourquoi le restaurateur d’art opère souvent en concertation avec un historien d’art ou des techniques, un conservateur de musée, voire un scientifique.

Le métier s’exerce le plus souvent en atelier, mais parfois en plein air, notamment s’il s’agit d’un monument. Le marché étant soumis à des appels d’offres, l’activité n’est pas toujours régulière, mais les travaux de restauration sur textiles, céramiques anciennes et bijoux demeurent les plus demandés.

Études / Formation pour devenir Restaurateur d'œuvres d'art

Plusieurs diplômes permettent de se former aux techniques de restauration : 

-   diplôme de restaurateur du patrimoine (grade de master) de l'INP (Institut du patrimoine) dans 7 sections : arts du feu, arts graphiques et livres, mobilier, peinture, photographie, sculpture, textile,
diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP) : mention conservation-restauration (Ecole supérieure d’arts d’Avignon/ESAA), mention conservation-restauration des oeuvres sculptées (Ecole supérieure des beaux-arts/ESBA de Tours)
DMA (diplôme des métiers d’art) orienté vers les techniques traditionnelles : Boulle, Duperré, Ensaama et Estienne). 

A noter l'Ecole du Louvre prépare une formation qui prépare aux concours de restaurateurs. 

Évolutions

Le restaurateur d’art est le plus souvent un fonctionnaire recruté sur concours (concours de restaurateur) ou un artisan travaillant en libéral, mais il peut aussi être salarié au sein d’un atelier privé regroupant plusieurs spécialistes.

Salaires

Environ 1 600 € brut par mois pour un restaurateur fonctionnaire (musée, collectivité locale ou État). Par la suite, le salaire augmente selon la grille de progression propre à la fonction publique.

Environ 1 600 € brut par mois pour un restaurateur privé débutant. Par la suite, les revenus peuvent devenir beaucoup plus importants que dans la fonction publique : de 3 000 à 4 000 € brut par mois en fonction des travaux.

En savoir plus

Ministère de la Culture et de la Communication
www.culture.gouv.fr

Association des Meilleurs ouvriers de France
www.meilleursouvriersdefrance.org

Institut national de formation et d’application
www.infa-formation.com

Institut national des métiers d'art - INMA
www.institut-metiersdart.org

Institut national du Patrimoine
www.inp.fr

Association des restaurateurs d'art et d'archéologie de formation universitaire,
Fédération française des conservateurs-restaurateurs.
www.ffcr.fr

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.