Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.3 (10 votes)

Plongeur professionnel

Plongeur professionnel
© L.Mignaux - Meeddm

On parle souvent de plongeur professionnel pour désigner principalement deux métiers distincts, dont le seul point commun est l’élément dans lequel ils travaillent : l’eau. Le premier est un moniteur de plongée, tandis que le second est un plongeur industriel.

Description métier

Le plongeur professionnel est un moniteur de plongée encadrant des plongeurs amateurs, explorant ou photographiant des fonds marins.

De son côté, le plongeur industriel, ou scaphandrier, travaille pour des entreprises de génie civil lors d’aménagements de barrages ou de ports, pour l’industrie du pétrole sur des plateformes de forage en mer, pour le câblage intercontinental, voire pour le BTP.

Il réalise sous l'eau des tâches qui se font généralement à l’air libre : soudage, découpe de métaux, raccords de tuyauterie, travaux de maçonnerie ou encore inspection de barrages ou d'épaves, le tout à des profondeurs qui peuvent atteindre 150 à 200 mètres. Ses conditions de travail sont très difficiles : eaux boueuses, froides ou grosse mer, risque hyperbare…

Pour ce métier, la pratique de la plongée et de ses règles ne suffit pas : compétences, qualités physiques et nerveuses au top sont également indispensables. D'ailleurs, un plongeur industriel se reconvertit souvent dès l'âge de 40 ans environ.

Par ailleurs, le professionnel du sauvetage ou du combat est également un plongeur professionnel, qui fait partie du corps militaire (Marine nationale, gendarmerie, sapeur-pompier). Le déminage et la détection font partie de ses missions.

Enfin, l’archéologie sous-marine emploie également des plongeurs, mais ceux-ci sont avant tout des archéologues.

A noter : ne pas confondre ces plongeurs professionnels avec le plongeur en restauration chargé du nettoyage des batteries et de la vaisselle.

Études / Formation pour devenir Plongeur professionnel

Pour devenir moniteur de plongée, il faut avoir le BPJEPS spécialité plongée subaquatique.

Pour devenir plongeur industriel (scaphandrier), il faut obtenir une formation spécifique qui définit à la fois la profondeur à laquelle le plongeur peut évoluer et le type de travaux qu'il peut réaliser.

Ainsi  le titre professionnel de scaphandrier travaux publics" et  le "Certificat d’Aptitude à l’Hyperbarie Classe II Mention A" permettent d'effectuer tous types de travaux subaquatiques jusqu’à 50 mètres. L'accès à la formation nécessite une visite médicale d'aptitude d'hyperbarie sauf pour les candidats titulaires du brevet de plongeur sportif niveau IV ou équivalent. 

La formation de scaphandrier professionnel est dispensée à l'INPP (Institut national de plongée professionnelle) de Marseille.

Évolutions

Un plongeur professionnel peut devenir instructeur ou pilote d'engins sous-marins robotisés de reconnaissance ou de réparation.

Il peut aussi se reconvertir dans la vente et l’entretien de matériel de plongée sur des bases nautiques, voire rédiger des articles dans la presse spécialisée ou avoir une fonction de conseiller sur des tournages aquatiques ou sous-marins.

Un plongeur scaphandrier ayant une carrière de courte durée, il se reconvertit souvent dans une tâche “de surface” pour conseiller et diriger une équipe de plongeurs.

Salaires

Parce que le plongeur professionnel exerce un métier à risque, il perçoit en général un salaire assez élevé.

Synonymes

  • scaphandrier
  • plongeur industriel
  • moniteur de plongée sous-marine

En savoir plus

Ministère des Sports
www.sports.gouv.fr

Fédération française d’études et de sports sous-marins (FFESSM)
www.ffessm.fr

Institut national de plongée professionnelle (INPP)
www.inpp.org

Marine nationale
http://www.defense.gouv.fr/marine

Site infos
www.pompiers.fr

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.