Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.3 (21 votes)

Opticien - lunetier

Opticien - lunetier
© Fotolia/Laura

L’opticien-lunetier vend des montures et verres correcteurs, les lentilles de contact et autres accessoires (lunettes de soleil, produits d'entretien, étuis, cordons...). Il a des connaissance techniques pour effectuer certains examens (analyse visuelle, centrage des yeux). Il peut devenir manager en optique.

Description métier

De l’évaluation des facultés visuelles de ses clients à la réalisation des lunettes en passant par le contrôle de leur adaptation et la vente des produits, l’opticien-lunetier doit maîtriser de nombreux savoir-faire.

Ses clients viennent le voir munis d’une ordonnance que leur a délivrée un ophtalmologiste. 

Pour exécuter cette ordonnance, l’opticien effectue à son tour ses propres analyses. Il réalise des mesures optométriques et différents tests permettant d’évaluer l’acuité et la perception visuelles du patient. Il peut alors choisir la formule la mieux adaptée pour compenser le défaut de vision.

La correction étant déterminée, l’opticien sensibilise son client aux caractéristiques et aux impératifs techniques des différents équipements optiques proposés. Lunettes ? Lentilles de contact jetables ou non ? Tout dépend de l’âge de la personne, de son mode de vie et de l’esthétique recherchée. Avantages et inconvénients des deux systèmes sont énumérés.

Pour l’aider à choisir des lunettes, l’opticien informe son client sur les montures les mieux adaptées à la morphologie de son visage et à la correction proposée. Il lui fait essayer différents modèles. Il le conseille sur la qualité des verres, les options proposées (verre aminci, antirayures, antireflet) et l’informe sur les prix. Il s'occupe de la saisie du dossier sur informatique et de la prise en charge auprès de la mutuelle. 

L’opticien réalise ou fait réaliser lunettes et lentilles dont il contrôle ensuite la bonne adaptation aux besoins du patient. Le montage s’effectue en atelier. Les verres sont tout d’abord vérifiés, puis centrés en fonction du calibrage de la monture. Ils sont axés, découpés, meulés et insérés dans la monture.

Lors de la remise au client, l’opticien fait les ajustements nécessaires. Lorsqu’il s’agit de lentilles de contact, l’opticien suit une procédure de contrôle rigoureuse auprès de son client. Il doit veiller à ce qu’elles soient bien adaptées et tolérées. Il assure le service après vente et d’éventuelles réparations (branches cassées ou déformées, réglages, changement de verre). 

L'opticien-lunetier vend aussi des lunettes de protection solaires ou autres, des étuis, des produits d’entretien et des instruments d’optiques (loupes, microscopes).

L'opticien peut se faire seconder par un technicien-vendeur en lunetterie (montage, réparation, vente, gestion des stocks).

A savoir : chez les grandes enseignes, on rencontre de plus en plus la fonction de manager en optique. Titulaire d'une formation à bac + 3, le manager concentre toutes les capacités et les compétences requises pour tenir un magasin franchisé.

Études / Formation pour devenir Opticien - lunetier

Le bac pro en optique-lunetterie permet d'exercer des fonctions de monteur-vendeur en optique lunetterie.

L’opticien est obligatoirement titulaire du BTS opticien-lunetier. Il se prépare en 2 ans en lycée technologique, dans des écoles privées ou dans le cadre d’un apprentissage après un bac S ou ES, un bac techno STI2D, STMG, STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire ou éventuellement un bac pro en optique lunetterie (nécessité d'avoir un bon dossier). 

Possibilité de poursuivre ensuite vers :
- une licence pro métiers de l'optique (Nancy, Nantes),
- une licence pro optique professionnelle (Angers, Saint-Etienne, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg, Marseille, Viré, Paris),
- un bachelor de manager en optique (Institut d'optique supérieur). 

A savoir : le bachelor de manager en optique (BMO) permet d'occuper un poste de manager.

A noter : le diplôme européen d'optométrie de l'Institut de la vision de St Etienne et de l'Association pour l'enseignement privé de l'optique  de Paris.

Évolutions

Après quelques années d’expérience, un opticien-lunetier salarié peut se mettre à son compte en ouvrant un magasin d’optique en son nom ou en franchise (le plus souvent).

Il peut aussi se spécialiser en contactologie ou en optométrie (avec une licence professionnelle d'optique).

Il peut aussi évoluer vers un poste de manager dans une grande enseigne.

Salaires

Environ 1 550 € brut par mois pour un opticien débutant, environ 2 200 € pour un opticien confirmé.

S’il s’installe à son compte ses revenus sont beaucoup plus conséquents s’il est bien placé en centre-ville (plus de 5 000 € par mois).

Secteurs associés

Synonymes

  • opticien
  • manager en optique

En savoir plus

Ministère de la Santé
www.sante.gouv.fr

Portail de la profession optique
www.acuite.fr

Union des opticiens France
www.udo.org

Centre ISO : www.iso.fr

Autour du métier de Opticien - lunetier

  1. Ophtalmologiste
  2. Orthoptiste

Autres métiers dans les mêmes centres d'intérêts

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.