Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.3 (20 votes)

Monteur en installations sanitaires

Monteur en installations sanitaires
© Sophia Winters - Fotolia

Le monteur d’équipements sanitaires installe tout ce qui se rapporte à l’alimentation en eau, à son utilisation, à son évacuation : salles de bain, de douche, toilettes, cuisine, buanderie. Il intervient aussi en tant que réparateur ou rénovateur.

Description métier

Le monteur en installations sanitaires est un plombier qui travaille à partir de plans et de relevés qui lui sont fournis ou qu’il a établis lui-même en fonction du type de chantier sur lequel il opère.

Il doit donc comprendre les schémas et les notices techniques. Il perce des cloisons ou utilise des orifices prévus pour le passage des canalisations et des conduites. Il prépare la tuyauterie, dresse, forme, cintre et coupe cette dernière en fonction du circuit à effectuer et de sa destination.

Les méthodes et les outils qu’il utilise dépendent des matériaux choisis pour les tuyaux : matière plastique, fonte, cuivre, acier. Il soude les éléments les uns aux autres et prépare les connexions avec les appareils ménagers.

Lors d’un chantier de construction neuve, c’est lui qui installe les vasques (baignoire, douche, évier, urinoir, cuvette), la robinetterie et qui fait la jonction avec les conduites d’évacuation. Il peut également devoir réaliser des branchements électriques simples.

Le monteur en installations sanitaires travaille peu en atelier. Son activité s’exerce essentiellement sur un chantier de construction neuve, de restauration ou de réparation, le plus souvent sous abri, dans une atmosphère bruyante et poussiéreuse.

La position physique de travail est parfois fatigante et acrobatique de même que le port de charges lourdes. Il travaille la plupart du temps en équipe avec des plombiers.

Son activité est itinérante en raison des changements de chantier. Ses horaires plutôt réguliers, sauf en cas d’appel pour des réparations urgentes.

S’il opère sur une maison individuelle ou une rénovation d’appartement son contact avec la clientèle est presque quotidien.

Études / Formation pour devenir Monteur en installations sanitaires

Du CAP au BTS plusieurs formations professionnelles existent :

- CAP installateur sanitaire,
- CAP installateur thermique,
- MC maintenance en équipement thermique individuel,
- MC zinguerie,

- Bac pro technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques,
- Bac pro technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques,
- BP équipements sanitaires,
- BP monteur en installations de génie climatique et sanitaire,
- Bac STI2D,

- BTS FED - fluides, énergies, domotique.

Tous ces diplômes peuvent se préparer dans le cadre de l’apprentissage.

Évolutions

Avec de l’expérience, l’installateur sanitaire peut acquérir une responsabilité de chef de chantier. Avec des compétences en chauffage et électricité il élargit son champ professionnel dans le domaine de la climatisation.

S’il est salarié, il peut créer sa propre entreprise d’installateur et de réparateur dans le domaine des équipements sanitaires.

Salaires

En tant que salarié débutant un plombier installateur sanitaire est rémunéré aux alentours de 1 500 € brut par mois. Il peut progresser assez rapidement. En tant qu’artisan à son compte ses revenus sont plus importants.

Secteurs associés

Synonymes

  • plombier sanitaire
  • Métier qui recrute : Oui

En savoir plus

Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment
www.capeb.fr

Fédération française du bâtiment
www.ffbatiment.fr

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum
Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.