Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (1 vote)

Moniteur de voile

Moniteur de voile
© Eléonore H / Fotolia

Le moniteur de voile enseigne les techniques de base de la navigation en tant que discipline sportive ou de loisirs. Il encadre des navigateurs débutants ou confirmés en leur apportant des conseils de sécurité et de perfectionnement.

Description métier

Le moniteur de voile donne des cours de voile adaptés au niveau de ses élèves, enfants ou adultes, la plupart du temps en mer, parfois sur un plan d’eau fermé.

Outre les bateaux, qu'il connaît parfaitement (Optimist, Vaurien, 470…), il enseigne parfois la pratique d'autres engins à voile : planche à voile, funboard, kitesurf…

Description du bateau, vocabulaire technique, sens de la direction du vent et rudiments de météorologie font partie de la première leçon de tout moniteur de voile.

Il enseigne également la confection des nœuds marins indispensables et l’art de gréer un bateau, de dresser un mât, de manier les cordages… Ensuite vient l'apprentissage des manœuvres de base : barrer, virer de bord, affaler une voile, hisser un foc ou un spi…

Parce que la mer est un milieu dangereux, l’apprentissage des règles de navigation et de sécurité est aussi au programme du moniteur de voile, à commencer par l’utilisation d’un gilet de sauvetage. Apprendre à faire face à une situation inattendue comme un chavirage, par exemple, est absolument indispensable.

Le moniteur de voile apprend aux débutants à s’orienter sur un plan d’eau et à se positionner en fonction des vents et des courants, tandis qu'il guide les amateurs confirmés dans leur perfectionnement.

La plupart des moniteurs enseignent en école de voile, en club, dans un organisme de vacances ou une base nautique, selon des horaires variables qui dépendent avant tout de la météo et des marées.

À la fois enseignant et animateur, le moniteur de voile doit être pédagogue, avoir de la patience et du sang-froid. Pour exercer ce métier, être bon marin ne suffit pas !

Cette activité étant très fréquemment saisonnière, le moniteur de voile a souvent une activité parallèle pour pouvoir ainsi travailler tout au long de l'année.

Études / Formation pour devenir Moniteur de voile

L'encadrement rémunéré de la voile requiert le  BPJEPS activités nautiques (niveau bac), diplôme du ministère des Sports.

Le BPJEPS activités nautiques comprend plusieurs mentions : 

•mention monovalente : aviron, canoë-kayak, char à voile, glisses aérotractées, motonautisme, ski nautique ou voile ;

•mention plurivalente groupe A : aviron de mer ou aviron d'initiation ou de découverte ;

• mention plurivalente groupe B : canoë-kayak « eau calme, mer et vagues » ou « eau calme et rivière d'eau vive » ;

• mention plurivalente groupe C : char à voile d'initiation et de découverte ;

• mention plurivalente groupe D : croisière côtière, multicoques et dériveurs, planche à voile ;

• mention plurivalente groupe E : ski nautique d'initiation et de découverte ;

• mention plurivalente groupe F : jet, bateau à moteur d'initiation et de découverte, engins tractés ;

• mention plurivalente groupe G : parachutisme ascensionnel nautique.

Le BPJEPS peut être complété par plusieurs qualifications complémentaires, dont la qualification « direction d'un accueil collectif de mineurs », et par des certificats de spécialisations.

La préparation dure 2 ans. Elle est accessible sur examen (épreuves théoriques du niveau de la classe terminale). Pour s'inscrire, il faut posséder l'attestation de formation aux premiers secours (PSC1), une attestation de 100 mètres nage libre, départ plongé et récupération d'un objet immergé à 2 mètres de profondeur, ainsi qu'une attestation de réussite aux exigences préalables. L'entrée en BPJEPS n'est pas soumise à des exigences scolaires.

Renseignements auprès des DRJSCS (Directions régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale).

Pour encadrer et organiser des activités sportives dans le domaine de la voile, il existe le DESJEPS mention glisses aérotractées nautiques (diplôme d'État supérieur de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et du Sport).

La Fédération française de voile propose une formation d'assistant moniteur de voile qui permet d'exercer de façon occasionnelle (équivalent du CQP moniteur de voile, mais le permis bateau n'est pas nécessaire dans ce cas).

A noter : les concours d’opérateur territorial des activités physiques et sportives (APS) et d’éducateur sont nécessaires pour travailler dans une collectivité territoriale.

Évolutions

Un moniteur de voile peut progresser dans sa discipline pour devenir moniteur, puis entraîneur fédéral, c'est-à-dire dans le cadre de la Fédération française de voile.

Il peut également se spécialiser dans une autre discipline comme la planche à voile.

Il peut aussi devenir skipper ou patron de plaisance voile et piloter des passagers sur un navire pour le compte d’un propriétaire. Le brevet de patron de plaisance voile est délivré par les Dirm (Directions interrégionales de la Mer).

Salaires

Entre le Smic (1 467 € brut mensuel). et 1 600 € brut par mois pour un moniteur de voile débutant.

Il peut aussi être rémunéré à la vacation (mission).

En savoir plus

Ministère des Sports
www.sports.gouv.fr

Fédération française de voile (FFV)
www.ffvoile.org

École nationale de voile et des sports nautiques
www.envsn.fr

École de voile Les Glénans
www.glenans.asso.fr

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum
Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.