Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.6 (10 votes)

Météorologue

Météorologue
© L.Mignaux - Meeddm

Le météorologue est un spécialiste des phénomènes atmosphériques. Il étudie les pressions, les vents, les températures et tous les mouvements de l’atmosphère, leurs causes et leurs effets. Il établit des prévisions météo.

Description métier

Avant que le journaliste météo n’annonce la pluie ou le beau temps à la télévision ou à la radio, il faut que toute une équipe de météorologues, ingénieurs et techniciens, établisse la prévision des jours à venir.

Pour observer et relever des données terrestres et atmosphériques sur des écrans et des graphiques, le météorologue observateur utilise des équipements sophistiqués (satellites, ordinateurs…). Il est affecté dans une station météo en métropole, en outre-mer, voire aux antipodes.

Il transmet les résultats de ses observations au météorologue ingénieur, qui les analyse et les confronte au réseau d’observation météorologique international.

Enfin, les résultats sont diffusés au grand public et aux professionnels : transports aériens, maritimes et terrestres, pêcheurs, agriculteurs, secteur du tourisme, acteurs de la santé publique…

S'il existe quelques possibilités dans le secteur privé, le météorologue est le plus souvent fonctionnaire de Météo France ou travaille pour l’armée.

Les conditions de travail sont parfois difficiles : le technicien météo doit pouvoir enchaîner des horaires en continu (mesures de nuit, jours fériés…) et, parfois, de longues périodes d’isolement.

Études / Formation pour devenir Météorologue

Les techniciens et ingénieurs de Météo France sont formés principalement à l’École nationale de la météorologie (ENM), à Toulouse. Ils sont recrutés sur concours.

Pour devenir technicien supérieur

  • Technicien supérieur de la météorologie (TSM) : bac  + concours  + 2 ans à l’ENM (spécialité exploitation, instruments et installation), 
  • Technicien dans le privé : BTS, DUT ou licence pro.

Pour devenir ingénieur

Les ingénieurs des travaux météo sont recrutés sur concours TPE (travaux publics de l’État) ouvert aux classes prépa MP, PC et PSI. La formation à l'ENM dure 3 ans. Le concours permet de recruter des élèves fonctionnaires et civils.
Possibilité de candidater également après une classe prépa polytechnique (CPP). Le statut des élèves recrutés est un statut non-fonctionnaire. Ce recrutement ne permet pas l’accès à Météo-France à l’issue de la formation.


Formations universitaires

Des masters et des doctorats en climatologie, étude de l’atmosphère et de l’océan sont proposés par quelques universités (Paris 6 et 12, Toulouse 3, Grenoble 1, Aix-Marseille 2, Clermont-Ferrand 2, Nice…). Ces formations sont utiles notamment pour une carrière de chercheur au CNRM (Centre national de recherches météorologiques) ou au CNRS (Centre national de la recherche scientifique).

Évolutions

Chez Météo France, un technicien supérieur peut devenir ingénieur des travaux de la météorologie sur concours interne après trois ans d'ancienneté. 

Il est aussi possible de travailler comme chercheur au CNRS, à l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) ou dans certaines universités, ou encore de se diriger vers le transport aérien et la Défense nationale.

Salaires

Environ 1 500 € brut par mois pour un technicien de Météo France débutant ; 2 850 € en fin de carrière.

Environ 1 850 € pour un ingénieur de Météo France débutant ; 4 000 € en fin de carrière.

À ces salaires s'ajoutent des primes pour éloignement ou travail de nuit.

Synonymes

  • météorologiste
  • prévisionniste météo

En savoir plus

École nationale de la météorologie (ENM)
www.enm.meteo.fr

Météo France
http://france.meteofrance.com

Centre national de recherches météorologiques (CNRM)
www.cnrm.meteo.fr

Autres métiers dans les mêmes centres d'intérêts

Patrick Neyroud


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.